Ambition, une qualité d’entrepreneur

MMA BUSINESS TV

MMA Business TV est une émission 100% dédiée aux entrepreneurs. La journaliste Roxane Lasson, entourée des consultants Sandra Le Grand et Olivier Provost, s’intéressent à la vie des chefs d’entreprise en évoquant les contraintes et les succès qui jalonnent leur business. Nos invités réagissent sur l’actualité des entreprises et donnent leur définition de l’ambition.

Ambition, qualité ou vilain défaut ?

L’ambition positive

Fondatrice de l’entreprise Kalidea qu’elle a gérée pendant 15 ans, Sandra Le Grand, nous parle de sa vision de l’ambition, nécessaire à tous les entrepreneurs pour mener à bien leurs projets avec son livre « #Ambition » écrit avec Evelyne Platnic-Cohen. Ce livre met en lumière un mot qui a souvent mauvaise réputation. Être ambitieux peut être perçu comme synonyme d’arriviste, de carriériste, d’opportuniste. Son livre cherche à réhabiliter ce mot. Sandra Le Grand s’autoproclame ambitieuse. Pour elle, c’est l’audace et l’action.

 

Les points communs des ambitieux qui réussissent

Le livre contient 15 interviews pour décoder les points communs des gens ambitieux, que ce soit des sportifs ou des entrepreneurs. Beaucoup partagent les mêmes valeurs : rêver, sortir de sa zone de confort, être généreux ou encore être positif et travailleur. Sandra décrit les ambitieux comme des obsessionnels, ayant un goût de l’effort hors normes, comme les grands patrons. A la question de savoir si cela frôle le masochisme, elle répond «Non… mais il n’y a rien sans le travail. 95% de transpiration 5% de talent !» Pour réussir, il faut être passionné et inspiré. A cela s’ajoute 3 règles « le plaisir, le plaisir et le plaisir ! Quand on aime ce qu’on fait on le fait bien ».

 

L’ambition collective

Le livre parle aussi de la « Co-ambition » : co-voiturage, co-working. L’air du temps prône le collectif et le partage des projets. L’ambition à plusieurs se développe.

Les jeunes eux aussi sont ambitieux. Ils en parlent mais de façon équilibrée que ce soit dans le professionnel et dans leurs vies privées. C’est ce que l’on appelle le « work life balance ». Aujourd’hui, 19 millions de Français se voient créer ou reprendre une entreprise, c’est le signe que la jeunesse est ambitieuse et assumée, beaucoup plus que la génération précédente.

 

La pugnacité au service de l’ambition

Sandra Le Grand revient sur son expérience personnelle. Après avoir quitté Coca-Cola pour créer son entreprise, elle a enchaîné plus de 70 rendez-vous avant de convaincre les premiers business angels de financer son projet. Son secret pour tenir la distance ? La pugnacité ! Elle cite Churchill, « Aller d’échec en échec sans jamais perdre son enthousiasme ». L’entrepreneur c’est celui qui pense qu’il y a des solutions, que c’est possible et qu’il va y arriver grâce au travail d’équipe.

MMA Business TV