Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Ouvrir une épicerie : 6 questions à vous poser

Fraicheur, proximité, convivialité… les Français redécouvrent les avantages des petites épiceries. En plein essor, ces commerces de quartier attirent de plus en plus d’entrepreneurs. Si l’aventure vous tente, voici toutes les questions à vous poser.

salesman giving woman advice on buying bottle of red wine

Veillez à rassembler tous les critères de réussite afin d’ouvrir une épicerie pérenne.
© Auremar - stock.adobe.com

1. Où ouvrir son épicerie ?

L’emplacement est un critère essentiel à prendre en compte à la création de votre épicerie. C’est le b.a.-ba du commerce : mieux vous serez placé, plus vous aurez de clients :

  • vous ouvrez une épicerie en ville : choisissez un quartier ou une rue où il y a du passage, proches d’habitations ou de lieux de vie (école, mairie, site touristique…), et facilement accessibles (stationnement, arrêts de bus/métro). En revanche, fuyez les zones proches de supérettes et de la périphérie ;
  • vous ouvrez une épicerie dans un village, à la campagne : préférez le centre, la place de la Mairie ou la rue principale. À noter, en milieu rural, vous devez aussi être mobile et prévoir des tournées.

2. Quels sont les équipements nécessaires à l’ouverture d’une épicerie ?

Quelle que soit l’épicerie que vous ouvrez (épicerie fine, épicerie bio…), certains équipements sont incontournables et peuvent représenter un investissement élevé :

  • les équipements indispensables à l’ouverture d’une supérette (meubles réfrigérés, rayonnages, caisse, caméra de vidéo-surveillance, logiciel de caisse…) ;
  • le stock de marchandises ;
  • le véhicule pour les tournées et l’approvisionnement.

N’hésitez pas à solliciter des aides financières comme le Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (Fisac). En milieu rural, adressez-vous à votre chambre de commerce et d’industrie ou aux élus locaux. Les subventions pour revitalisation des campagnes sont nombreuses.

3. Y-a-t-il une superficie idéale quand on ouvre une épicerie ?

Un petit local bien aménagé et bien agencé suffit pour l’ouverture de votre commerce alimentaire. Néanmoins, vous devez prévoir :

  • des rayonnages en nombre suffisant pour les produits ;
  • un étalage pour les fruits et légumes ;
  • une armoire réfrigérée pour les produits frais ;
  • une zone de stockage avec des rangements et éventuellement une chambre froide ;
  • un comptoir pour la caisse.

Pensez à organiser les rayons de votre épicerie par famille : les conserves ensemble, les boissons ensemble pour aider le client à s’y retrouver… Vous placerez les articles facilement dérobables (piles, ampoules…) près de la caisse.

4. Comment diversifier ses sources de revenus dès l’ouverture d’une épicerie ?

Dès la création de votre épicerie, vous pouvez proposer des services complémentaires tels que :

  • la réception de colis ;
  • le dépôt de pain ;
  • des photocopies ;
  • la livraison à domicile ;
  • des tournées…

Vous pouvez vendre de l’alcool à condition d’obtenir un permis d’exploitation et une licence autorisant la vente à emporter. La demande se fait auprès de la mairie de la commune.

Ces produits et ces services complémentaires ne vous permettront pas de dégager des marges énormes. Il faut les considérer comme des produits d’appel qui facilitent la vie des clients, et qui les font revenir dans votre épicerie.

5. Quels horaires prévoir si on décide d’ouvrir une épicerie ?

La proximité étant l’atout des épiceries, prévoyez des horaires d’ouvertures larges, jusqu’à 21h ou 22h. 

En ville, vous avez tout intérêt à fermer plus tard, voire à rester ouvert une partie de la nuit. Attention, si vous vendez de l’alcool entre 22h et 8h du matin, un permis spécial est nécessaire.

6. Comment attirer la clientèle quand on ouvre une épicerie ?

Ne vous contentez pas de dépanner vos clients :

  • offrez-leur de la qualité avec des fruits et légumes frais. Approvisionnez les rayons de votre épicerie auprès de producteurs locaux. En plus, cela vous coutera moins cher,
  • personnalisez votre offre avec des produits régionaux, des paniers garnis de fruits…
  • proposez des petits plats à emporter que vous aurez cuisinés (gâteaux, salades, couscous…).

Vous souhaitez bien protéger votre épicerie ?

465746860

Avec l’assurance Multirisque pro MMA, vos locaux, matériels, équipements et marchandises, votre responsabilité civile et les pertes d’exploitation(1) sont couverts(2) efficacement en un seul contrat. Contactez votre Agent Général MMA qui saura l’adapter à votre métier, votre secteur d’activité et la taille de votre entreprise.

Assurance Artisan Commerçant

(1) Garantie accessible selon la formule et/ou l’option souscrite.
(2) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat MMA PRO-PME. Pour en savoir plus, contactez votre Agent Général MMA.