Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

ANI : tous vos salariés sont concernés

La généralisation de la complémentaire santé d’entreprise concerne tous les salariés, quel que soit leur statut. Mais attention à certaines spécificités.

complémentaire sante entreprise salarie

La complémentaire santé concerne tous les salariés, quel que soit leur statut.
©iStock / Thinkstock

La notion de salarié de l’entreprise est importante

L’obligation de mettre en place une complémentaire santé au 1er janvier 2016 concerne toutes les entreprises dès la présence d’un seul salarié. Cette définition écarte donc les intervenants extérieurs des entreprises prestataires, et  les travailleurs intérimaires dont l’employeur est l’entreprise de travail temporaire.

La complémentaire santé concerne tous les salariés, quel que soit leur statut

L’obligation d’adhésion s’impose à tous :

  • Les salariés sous contrat à durée indéterminée (CDI), qu’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel
  • Les salariés sous contrat à durée déterminée (CDD) ou sous contrat saisonnier qu’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel
  • Les apprentis.

Adhésion obligatoire, mais dérogations prévues…

La complémentaire santé s’applique collectivement à tous les salariés d’une même entreprise, mais certaines exceptions sont prévues par la loi :

  • Les salariés présents dans l’entreprise lors de la mise en place de la complémentaire santé par une décision unilatérale de l’employeur (DUE) peuvent refuser d’y adhérer s’ils doivent y cotiser. Ils ne peuvent en revanche pas refuser si votre entreprise prend en charge 100% de la complémentaire santé ;
  • Certaines dispenses d’adhésion sont accordées dans des cas précis (salariés ayants-droit d’une autre complémentaire d’entreprise, CDD sous certaines conditions…).

 

© contrastwerkstatt/AdobeStock
Mutuelle collective d’entreprise :
Prenez soin de la santé de tous vos salariés

Choisir la complémentaire santé collective la plus adaptée à vos besoins et à ceux de vos salariés vous revient en tant que dirigeant. Respect des obligations légales, optimisation de votre budget… notre Agent MMA vous conseille. 

Voir les autres articles du dossier

ANI : un atout pour les entreprises

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé doivent proposer à leurs salariés une complémentaire santé collective avec des garanties minimum et financer au moins la moitié des cotisations.

ANI : les cas de dispense

Depuis 2016, tout salarié d’une entreprise doit adhérer à la complémentaire santé collective proposée par son employeur. Mais la loi prévoit quelques exceptions. Décryptage.

ANI : ce que dit la loi

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises - ayant au moins un salarié et un dirigeant – doivent proposer une complémentaire santé à leurs salariés dans le cadre d’un contrat collectif et obligatoire. En tant que dirigeant d’entreprise, que devez-vous savoir sur la loi ANI ?

ANI : les formalités et obligations pour l’employeur

Depuis janvier 2016, chaque employeur a l’obligation de proposer une mutuelle d’entreprise à l’ensemble de ses salariés. À chaque étape de la démarche, vous devez transmettre et recevoir de nombreux documents. Êtes-vous en règle ? Petit rappel pour éviter d’être exposé à des recours contentieux.

ANI : les risques

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent avoir mis en place une complémentaire santé pour leurs salariés. Quelles conséquences le cas échéant ou si le contrat n’est pas conforme à la loi ?

ANI : une opportunité pour les salariés

La généralisation de la complémentaire santé depuis le 1er janvier 2016 vient bien au-delà de la répartition du coût de la complémentaire santé entre l'employeur et le salarié. MMA vous en dit plus…