Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Addiction au stress : attention danger !

L’anxiété n’est pas la seule manifestation du stress. L’impatience et l’hypercompétitivité avec les autres peuvent en constituer une autre facette sans que la personne en soit consciente. Moins aisément repérable, cette forme de stress peut s’avérer tout aussi nocive pour la santé.

stress addiction dirigeant

L’anxiété n’est pas la seule manifestation du stress. L’hyperactivité en est une autre facette, tout aussi nocive pour la santé.
© AkilinaWinner / Istock

Anxiété, angoisse : « Fight or flight » ?

Il est fréquent d’associer le stress à l’anxiété ou à l’angoisse. Mais les réponses émotionnelles au stress peuvent prendre des formes plus variées.

La réaction primaire au danger peut en effet se manifester par de l’appréhension de la peur, l’évitement, la fuite, mais aussi par de l’agressivité. Dans ce cas, la personne stressée est dans l’attaque, la lutte et la compétition. Les Anglo-saxons expriment cette dualité à travers l’expression « fight or flight » littéralement « le combat ou la fuite ».

L’hyperactivité, une manifestation du stress

Les chefs d’entreprise, par nature plutôt combatifs, sont plus enclins à répondre au stress par l’attaque, c’est d’autant plus vrai dans nos sociétés où l’aveu de faiblesse n’est guère toléré et où les battants sont valorisés.

« Le stress se manifeste alors souvent par une double lutte contre le temps et contre les autres, explique le Docteur Patrick Légeron. La personne stressée est hyperactive, éprouve un sentiment d’urgence, s’agace facilement. Elle est aussi très compétitive, dans ses rapports avec les autres que cela soit dans la sphère professionnelle, sportive ou même sur la route. »

Addiction à l’adrénaline

Certaines personnes finissent par ne pouvoir travailler que sous stress. Elles ont besoin de la production d’adrénaline induite par la réaction d’urgence pour être efficaces. Ce sont généralement des personnes susceptibles de développer progressivement une forme d’addiction.

Si ce mode de fonctionnement ultra-dynamique et combatif peut sembler être une force dans nos sociétés, notamment dans l’entreprise, il présente une double limite :

  1. Il est d’abord dangereux pour l’individu qui se place en situation de stress permanent. Notre organisme est fait pour supporter 4 ou 5 périodes de stress par semaine pas pour endurer une tension quotidienne.
  2. Ensuite, il est aussi très toxique pour les équipes, le stress étant contagieux. De nombreuses entreprises anglo-saxonnes ont développé des programmes pour encadrer et prendre en charge ce type de personnalité.

Conseils pratiques

Comment réagir ?

Il importe de s’observer et commencer à prendre conscience de ses réactions. Les programmes de gestion du stress, la relaxation sont autant de techniques pour vous y aider.

(merci au Docteur Patrick Légeron, psychiatre, fondateur du Cabinet Stimulus, auteur de « Le stress au travail, un enjeu de santé », éditions Odile Jacob)