Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Devenir franchisé : 3 avantages, 3 inconvénients

En 2017, la France comptait plus de 74 000 points de vente ou magasins franchisés, soit une hausse de 56 % par rapport à 2007(1). La franchise présente en effet l’avantage de limiter les risques liés à l’ouverture d’un commerce. Mais elle suppose un certain nombre de frais à prendre en compte avant de se lancer. Le point sur les pour et les contre d’une entreprise franchisée.

Assistant showing two products to customer

Avant de vous franchiser, veillez bien aux avantages et inconvénients liés au contrat
© Auremar - stock.adobe.com

Selon la Fédération française de la franchise, ce modèle d’activité est particulièrement plébiscité par d’anciens salariés du privé en reconversion, désireux de pouvoir s’appuyer sur la puissance d’un réseau pour se lancer et être accompagnés dans le développement de leur entreprise. Beaucoup des franchisés se sentant en effet plus forts qu’un commerçant isolé.

Quels avantages au contrat de franchise ?

1. La notoriété avant même de se lancer

L’ouverture d’un magasin franchisé limite les risques liés à la création d’une entreprise en exploitant une marque et des techniques de vente qui ont déjà fait leurs preuves. Vous bénéficiez d’une clientèle déjà acquise, qui accorde sa confiance d’autant plus facilement qu’elle connait l’enseigne. Voilà de quoi rassurer votre banque lorsque vous solliciterez des prêts !

Vous profitez également de l’effet des campagnes de publicité menées par le franchiseur et les autres franchisés. Un moyen d’optimiser vos chances de succès, et ce dès l’ouverture de votre magasin.

2. L’expertise du franchiseur et des autres franchisés en renfort

Vous ne vous lancez pas seul dans l’aventure. Le franchiseur vous accompagne dans le développement de votre entreprise franchisée, à travers :

  • un accompagnement au quotidien (formations régulières aux nouveaux outils et innovations, conseils juridiques et comptables, aide à la gestion…)… ;
  • la mutualisation des moyens techniques, logistiques, informatiques et commerciaux ;
  • la gestion des problématiques de livraison et de réapprovisionnement des produits ;
  • sa capacité d’innovation, facteur de compétitivité…

Vous vous inscrivez dans une dynamique de groupe, aux côtés d’autres franchisés avec lesquels vous partagez vos expériences.

3. Une indépendance juridique et financière préservée dans le cadre de la franchise

L’ouverture d’une franchise fait de vous un entrepreneur indépendant. Autrement dit :

  • d’un point de vue juridique, vous êtes propriétaire de votre fonds de commerce (clientèle incluse) ;
  • d’un point de vue financier, vous êtes responsable de l’investissement financier réalisé pour votre franchise, ainsi que des pertes et profits de votre activité.

Quels inconvénients au contrat de franchise ?

1. Un coût financier à intégrer à votre business plan

L’ouverture d’une franchise occasionne différents frais, à bien prendre en compte avant de vous lancer. Ainsi, au démarrage, vous devrez tout d’abord vous acquitter d’une « redevance initiale forfaitaire », aussi appelée droit d’entrée. En contrepartie, vous pourrez :

  • exploiter la marque et le concept de votre partenaire ;
  • bénéficier d’une assistance (formation aux outils et savoir-faire du franchiseur, aide à la recherche d’un emplacement…). 

Le montant du droit d’entrée varie selon la notoriété du franchiseur, des outils et services mis à votre disposition... Mais il est négociable.   

À noter : le plus souvent, cette redevance doit être reversée à chaque renouvellement du contrat de franchise, en règle générale tous les 3 à 7 ans selon les franchiseurs.

Au quotidien, il vous faudra également prévoir le règlement de différentes redevances mensuelles, telles que :

  • la redevance « communication », en compensation des actions de publicité menées par le franchiseur ;
  • la redevance « d’exploitation » (ou « royalties »), pour l’utilisation du concept notamment.

Le montant de ces redevances étant proportionnel à votre chiffre d’affaires.

2. Des normes à respecter en tant que franchisé

En devenant franchisé, vous vous engagez à respecter le cahier des charges défini par le franchiseur. Ces règles peuvent concerner :    

  • votre lieu d’implantation et votre secteur de vente ;
  • les produits et services commercialisés ;
  • le mobilier et l’aménagement de votre magasin ;
  • la stratégie commerciale...

3. Devenir franchisé : des conditions d’engagement et de sortie 

Généralement, un contrat de franchise est conclu pour une durée déterminée. Dans la pratique, celle-ci s’étale de 3 à 7 ans, selon la nature de l’activité et les sommes investies. Vous pouvez cependant y mettre fin avant le terme grâce à un accord mutuel avec le franchiseur.

Enfin, si vous décidez de céder votre fonds de commerce, il faut savoir que le franchiseur peut par exemple :

  • vous obliger à respecter une clause de non-concurrence ou de non-réaffiliation à un autre réseau de franchise concurrent du sien ;
  • prévoir dans le contrat une clause de préférence ou de préemption qui vous oblige à lui vendre votre fonds de commerce en priorité ou qui lui permet de se substituer à l’acquéreur que vous aurez choisi.

Comment bien protéger votre activité ?

assurance multirisque pro © Wavebreak Media/Thinkstock

Locaux, matériels, équipements et marchandises, RC Pro, Pertes d’exploitation(1)… L'assurance Multirisque Professionnelle MMA couvre(2) efficacement en un seul contrat, l’ensemble de vos besoins, tout en s’adaptant à votre métier, votre secteur activité et la taille de votre entreprise.

Multirisque professionnelle MMA

(1) Garantie accessible selon la formule et/ou l’option souscrite.

(2) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat multirisque MMA PRO-PME.