Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Barème 2017 des frais de repas

En tant qu’entrepreneur individuel, vous pouvez déduire les frais supplémentaires de repas de votre résultat imposable. Focus sur le barème 2017.

MMA_Bareme-deduction-2017-des-frais-de-repas.jpg

En tant qu’entrepreneur, vous pouvez déduire vos frais de repas de vos impôts selon le barème 2017.
© Shutterstock

Vous avez la possibilité de déduire vos frais supplémentaires de repas de vos impôts si, titulaire de bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou de bénéfices non commerciaux (BNC), vous êtes contraint de manger sur le lieu d’exercice de votre activité. Pour cela, plusieurs conditions doivent être respectées :

  • les frais supplémentaires de repas sont justifiés ;
  • la distance qui sépare le lieu d’exercice de votre activité et votre domicile est jugée normale par l’administration - en fonction de différents critères tels que la configuration des agglomérations, l’activité de l’entreprise, l’implantation de la clientèle ou encore les horaires de travail - et elle ne dépend pas uniquement de votre seule volonté.

Les frais de repas déductibles de votre résultat imposable correspondent à la fraction de la dépense qui excède le coût d’un repas pris à votre domicile. Ce dernier étant évalué forfaitairement par l’administration fiscale à 4,75 euros TTC dans le barème 2017. Les frais de repas ne doivent pas être excessifs, c’est-à-dire être supérieurs à 18,40 euros TTC pour 2017. Autrement dit, le montant déduit par repas ne peut dépasser 13,65 euros TTC (18,40 euros - 4,75 euros). Exceptionnellement, vous pouvez déduire la fraction supérieure à ce montant s’il est impossible par exemple de se restaurer à moindre coût à proximité du lieu d’exercice de votre activité.