Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Magasins : comment prévenir les cambriolages ?

Lors des fêtes de fin d’année, les marchandises des commerçants attisent bien des convoitises… Comment vous protéger des vols, comment réagir si vous êtes victime d’un cambriolage ? MMA fait le point.

cambriolage-magasin-conseils-MMA

Le premier réflexe à avoir en cas de cambriolage de votre commerce est d’appeler la police ou la gendarmerie.
© Coloroftime/ iStock

Les marchandises les plus visées par le vol

La période des fêtes de fin d’année représente pour beaucoup de commerçants une part importante de leur chiffre d’affaires. C’est pourquoi, bien souvent, ils mettent en avant plus de marchandises dans leur magasin, offrant ainsi plus de sources de convoitises.

Ce n’est pas spécifique à cette période mais les voleurs sont toujours plus attirés par les liquidités et lesarticles coûteux, facilement transportables et revendables.

Les professions les plus à risques sont :

  • les bijouteries-joailleries pour les bijoux mais aussi pour le stock d’or,
  • la téléphonie mobile et les tablettes, petits articles à forte valeur et facilement revendables,
  • les commerces de bouche – spiritueux et produits fins.

Les types de vol

En tant que commerçant, vous pouvez être confronté à différents types de pratique :

  • Le cambriolage : lors de la fermeture de votre commerce, à midi, la nuit ou le week-end, souvent avec accès direct par la vitrine – arrachage du rideau / éclatement de la vitrine,
  • Le vol à main armée / braquage, les jours d’ouverture, pour l’accessibilité au tiroir-caisse.
  • Ou le vol à l’étalage pour tous les articles de petite taille – bijoux, smartphones, tablettes.

8 conseils pour prévenir les vols

Pendant les fêtes, plus encore que le reste de l’année, respectez-bien ces quelques principes.

  • Éviter de garder des liquidités dans la caisse : les transférer donc, dans la mesure du possible, à mi-journée, et effectuer un transfert complet le soir, vers son agence bancaire, un coffre-fort, en étant si possible accompagné.
  • Laisser les produits onéreux visibles mais peu accessibles, dans des vitrines fermées à clé par exemple, ou sur les présentoirs en hauteur.
  • Doter les articles les plus chers d’un antivol que l’on ôte au moment du passage en caisse.
  • Être encore plus vigilant aux heures d’ouverture et de fermeture du magasin.
  • Miser sur l’éclairage de la vitrine et du magasin : c’est un atout fort qui attire les clients et qui peut dissuader les cambrioleurs.
  • Multiplier les systèmes de sécurité et les rendre visibles.
  • Sécuriser la boutique par un rideau métallique, ainsi que l’arrière-boutique, avec des barreaux aux fenêtres par exemple.
  • Activer durant la journée les systèmes de sécurité habituellement activés les nuits ou les week-ends dans les locaux où est entreposée la marchandise.

Face aux vols, vous n’êtes pas seuls

Conseiller et accompagner préventivement les commerçants : des actions émergent, tant au niveau des chambres de commerce et d’industrie que des forces de police.

  • À l’instar des initiatives menées auprès des agriculteurs, des CCI ont mis en place un système d’alertes SMS en temps réel pour lutter contre les vols.
  • Ces mêmes CCI invitent les unions commerciales à des réunions d’information animées par la Préfecture de police pour améliorer leur comportement en matière de sécurité.
  • Par exemple, pour aider les commerçants, la Préfecture de Police de l’agglomération parisienne a créé un site internet dédié aux professionnels.

Les règles à respecter en cas de cambriolage de votre commerce

  • Appeler immédiatement la police ou la gendarmerie – 17 – pour les constatations d’usage. En les attendant, ne toucher à rien afin de conserver traces et indices.
  • Sauf cas de force majeure – besoin d’aide si personne en danger, incendie… –, ne laisser personne pénétrer dans le commerce.
  • Une fois les forces de l’ordre intervenues, sécuriser les lieux et aviser son assureur.
  • Déposer une plainte au commissariat de Police ou à la gendarmerie dans les 24 heures avec une estimation du préjudice – en émettant des réserves si nécessaire.
  • En cas de vol de Carte Bleu ou de chéquiers, faire opposition auprès de sa banque.

En cas d’agression : ne pas tenter de résister

  • Rester le plus calme possible pour ne pas générer plus de tension ni de stress.
  • L’intégrité physique prime bien évidemment sur les biens matériels.
  • Essayer de noter le plus d’informations sur les malfaiteurs. Cela aidera la police par la suite.

La procédure à suivre pour un dédommagement

  • Déclarer l’incident à votre assureur soit par téléphone, soit par fax au plus tard dans les deux jours.
  • Confirmer par écrit le cambriolage, par lettre recommandée avec accusé de réception, en indiquant numéro de contrat, coordonnées et date du vol.
  • Contacter votre assureur le plus rapidement possible car celui-ci peut apporter son soutien matériel pour les réparations et notamment les mesures d’urgence pour la sécurisation de votre commerce, mais aussi une assistance médicale et psychologique.
  • Lors du dépôt de plainte, demander au moins deux copies et en envoyer une à votre assureur.
  • Dresser un estimatif des pertes à joindre à son dossier, avec toutes les preuves possibles : factures, commandes, avis de livraison…

L’assureur peut ensuite envoyer un expert et un règlement d’acompte est envisageable : il met tout en œuvre pour que la reprise de l’activité se fasse le plus rapidement.

Avis d’expert

Albert Bacqueville, Expert sinistres MMA

« Pour éviter de vous retrouver avec des liquidités qui peuvent attirer les malfaiteurs, optez pour les systèmes de paiement sécurisé et essayez de privilégier les paiements par Carte Bleue. »

Multirisque MMA PRO-PME

Avec MMA PRO-PME(1), les commerçants peuvent bénéficier en un seul contrat d’une protection complète qui couvre toutes sortes d’imprévus :

  • Garantie valeur de Rééquipement à neuf : matériel détruit ou endommagé, MMA peut indemniser le commerçant à hauteur de la valeur à neuf pour le matériel de moins de 3 ans – extensible à moins de 6 ans.
  • Garantie Perte d’exploitation : en cas de baisse ou d’interruption de l’activité suite à un sinistre, MMA PRO-PME peut couvrir charges fixes et bénéfice.
  • Garantie Dommages aux biens : les sinistres susceptibles d’endommager le local professionnel et les biens qu’il contient sont couverts.
Assurance local commercial

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties prévues au contrat.