Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Commerçant : et si vous proposiez le cash-back ?

Le cash-back (ou "retour d'argent" en français) reste encore relativement méconnu en France. Il présente pourtant l’intérêt d’offrir un service supplémentaire à vos clients et de développer votre commerce tout en favorisant le dynamisme de votre territoire. Explications et modalités pratiques.

Le cash-back est un service qui permet à un consommateur de retirer des espèces chez un commerçant à l'occasion d'un achat payé par carte bleue.
© Jordi Salas-Gettyimages

Cash-back : principe et mode de fonctionnement  

Fin 2021, la France comptait 47 853 distributeurs automatiques de billets selon la Banque de France. Toujours selon la Banque de France, 99 % de la population métropolitaine âgée de 15 ans et plus résident à moins de 15 minutes en voiture d’un distributeur. Une distance qui peut parfois représenter un obstacle important dans certaines situations. Pour répondre à cette problématique, la législation française autorise depuis 2018 le cash-back dans les commerces, une pratique déjà courante dans d’autres pays depuis plusieurs années (Belgique, Royaume-Uni, Espagne et Allemagne…). 

Concrètement, le cash-back consiste suite à un achat par carte bleue, à encaisser une somme supérieure au prix du produit ou du service rendu afin de reverser au client la différence en espèces.

Par exemple, un client vous règle 10 euros pour ses achats, il peut vous payer par carte bancaire jusqu’à 70 euros. Vous lui rendez alors en espèces 60 euros. C’est ce qu’on appelle le cash-back. L’objectif étant de permettre à un consommateur d’obtenir des espèces via un acte d’achat, notamment dans les zones où les distributeurs sont moins présents. 

Quelles sont les règles du cash-back ? 

Proposer le cash-back n’est absolument pas obligatoire. Mais pour les commerçants qui font ce choix, plusieurs règles ont été mises en place afin de lutter contre le blanchiment d’argent : 

  • Le montant minimal d’achat pour obtenir un cash-back est d’un euro. Cela signifie que votre client ne peut pas vous demander de lui rendre des espèces s’il fait un achat de 50 centimes seulement ; 
  • Le montant maximal que vous pouvez rendre à votre client est de 60 euros ; 
  • Le système de retrait chez les commerçants n’est possible qu’avec les paiements par carte bancaire. Vous ne pouvez faire de cash-back avec un paiement en chèque, en carte cadeau, en ticket restaurant etc ; 
  • Le client doit vous en faire la demande avant que soit initié le process de paiement.

Pourquoi mettre en place le cash-back dans votre commerce ? 

Le cash-back peut présenter plusieurs avantages pour votre commerce : 

  • Vous rendez service à vos clients, notamment à ceux qui ne peuvent pas se déplacer facilement pour aller retirer des espèces dans un distributeur plus ou moins éloigné. Une démarche qui peut être appréciée et donc participer à la mise en place de nouvelles habitudes de consommation et à la fidélisation de votre clientèle ; 
  • Vous attirez de nouveaux clients dans votre commerce et donc vous générez de nouvelles recettes grâce à des acheteurs entrés initialement dans l’optique de retirer des espèces (avec un achat d’au moins un euro) ; 
  • Vous participez au maintien de services dans les zones rurales, à la qualité de vie des habitants et finalement à l’attractivité du territoire sur lequel votre commerce est implanté.

Bon à savoir 

Soyez attentif, proposer le système du cash-back vous contraint à conserver plus d’espèces qu’habituellement dans votre caisse afin de pouvoir servir les clients demandeurs. 

Comment mettre en place le cash-back dans votre magasin ?

Pour mettre en place le cash-back dans votre commerce, vous devez vous rapprocher de votre prestataire de terminal de paiement électronique (TPE) et de votre banque. Ils vous guideront dans les démarches à initier et vous apporteront les informations nécessaires : mise en place et fonctionnement d’un logiciel TPE dédié et certifié ainsi qu’une modification de votre logiciel de caisse puisque l’argent décaissé pour votre client ne devra pas être enregistré comptablement comme du chiffre d’affaires. Votre banque vous communiquera également les tarifs de commission qu’elle vous appliquera sur ces transactions par carte bleue. 

Notez que vous pouvez faire le choix d’offrir ce service à vos clients ou de le facturer.  

Enfin, si vous vous lancez dans le cash-back, vous devrez en informer vos clients de manière visible, à proximité des terminaux de paiement. Vous devrez ainsi afficher : 

  • La liste des instruments de paiement acceptés ou refusés ;
  • Le montant minimal de l’opération de paiement d’achat de biens ou de services (un euro actuellement) ; 
  • Le montant maximal en espèces pouvant être décaissé (60 euros aujourd’hui) ; 
  • Le caractère gratuit ou payant du service. 
> Voir tous les sujets de la thématique

.

© contrastwerkstatt/AdobeStock
Protégez vos intérêts avec la protection juridique professionnelle(1)

Vous souhaitez mettre en place le cash-back dans votre commerce et vous avez besoin d’un accompagnement juridique dans les démarches que vous aurez à entreprendre ? Pensez à l’Assurance Protection Juridique Professionnelle(1). Une cellule de juristes dédiée aux professionnels est à votre écoute. Ils vous informent sur la réglementation française en vigueur, la conduite à tenir ou encore les démarches à effectuer en prévention d’un litige(2).
 

(1) Assurée et gérée par Covéa Protection Juridique. Société anonyme à conseil d’administration au capital de 88077090,60 euros entièrement versé. Entreprise régie par le Code des assurances RCS LE MANS n°442 935 227. Siège social : 160 rue Henri Champion – 72045 LE MANS CEDEX 2
(2) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites ainsi que des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises fixées aux conditions générales (CG 352), aux conventions spéciales et aux conditions particulières du contrat d’assurance MMA PRO-PME disponibles sur mma.fr ou en agence. Pour en savoir plus, contactez votre Agent général MMA.

AddThis conditionne l'affichage des options de partage au dépôt de traceurs. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur "Paramétrer".