Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Entreprise : 2 conseils pour vous préparer au prélèvement à la source

À compter du 1er janvier 2019, les employeurs assureront le rôle de collecteur de l’impôt. Un rôle nouveau qui nécessite en amont une certaine préparation. Voici 2 conseils pour faciliter la mise en place du prélèvement à la source au sein de votre entreprise.

Businesswomen consulting a report together

Informez au mieux vos salariés du prélèvement à la source.
© Shutterstock

1. Informez vos salariés sur le prélèvement à la source

Lors de leur déclaration de revenus en ligne ou à la réception de leur avis d’imposition, vos salariés sont prévenus :

  • du taux de prélèvement qui s’appliquera à leurs salaires en janvier 2019 ;
  • ainsi que les options possibles.

De nombreuses questions ne manqueront pas de se poser alors sur le prélèvement à la source :

  • qu’est-ce que le taux personnalisé ?
  • en quoi consiste l’individualisation du taux pour les couples ?
  • comment opter pour la non-communication du taux personnalisé ?
  • quid de l’impôt sur les salaires 2018 ?  

Pour accompagner au mieux vos salariés, prenez les devants ! Même si vous n’avez aucune obligation légale en la matière, il est recommandé de les informer sur les modalités de mise en place du prélèvement à la source et ses conséquences pratiques :

  • rassurez-les en leur rappelant que leur interlocuteur pour toute question fiscale reste la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

2. Faites des essais 3 mois avant le lancement du prélèvement à la source

Le taux de prélèvement applicable à chaque salarié vous sera transmis par l’administration fiscale via la déclaration sociale nominative (DSN). Pour cela, plusieurs modifications doivent être apportées à votre logiciel de paie. Assurez-vous dès à présent que votre éditeur sera opérationnel dans les délais.

Si vous anticipez suffisamment tôt l’adaptation de votre logiciel de paie, vous pourrez alors réaliser une préfiguration du prélèvement à la source, c’est-à-dire effectuer une simulation du montant du prélèvement sur les bulletins de paie de vos salariés. L’intérêt est double :

  • vérifier l’efficacité de votre logiciel de paie ;
  • sensibiliser vos salariés à la réforme.

Concrètement, si votre logiciel est adapté au prélèvement à la source dès l’été 2018, vous pourrez :

  • recevoir les taux de prélèvement de vos salariés ;
  • simuler le prélèvement à la source sur les bulletins de paie.

Tout savoir sur le prélèvement à la source

Retrouvez toutes les informations et toute la documentation utile sur le site du gouvernement : www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source