Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Véhicule utilitaire : contrôle technique

Votre utilitaire est votre outil de travail, c’est pourquoi il est essentiel de le maintenir en bon état de fonctionnement et conforme aux exigences de sécurité. Quand et où effectuer les contrôles techniques périodiques et contrôles anti-pollution ? Pour quel coût ? Quelles sont les réglementations en vigueur ? Retour sur un rendez-vous incontournable.

2022_08_29_MAJ Controle technique_Infographie.jpg

Les visites régulières obligatoires

Depuis 1992, tout véhicule utilitaire de moins de 3,5 tonnes, ou véhicule utilitaire léger (VUL), est soumis à un contrôle technique périodique. Le premier contrôle doit être réalisé dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Les suivants interviennent tous les 2 ans en l’absence de toute défaillance majeure et critique.

Les VUL de plus de 4 ans doivent passer une visite annuelle complémentaire : le contrôle anti-pollution. Il doit avoir lieu dans les 2 mois précédant la date anniversaire du contrôle technique. Sachant que certains véhicules en sont néanmoins dispensés : 

  • Les véhicules diesel de source d’énergie GA ; 
  • Les véhicules électriques et hydrogène de source d’énergie EL, AC, H2, HE et HH.

En plus des contrôles s’appliquant aux véhicules fonctionnant à l’essence ou au diesel, les véhicules dont le moteur fonctionne grâce à des énergies alternatives peuvent donner lieu à des contrôles spécifiques :

  • Les utilitaires à moteur alimenté au gaz (GPL ou GNV) doivent passer un contrôle complémentaire portant sur l’équipement et l’installation du système Gaz ;
  • Le contrôle technique des véhicules électriques et hybrides répond à un cahier des charges particulier : en plus des contrôles habituels, les équipements spécifiques comme les coffres de batterie (oxydation, système de ventilation), les câbles à haute tension, la continuité de la masse ou les équipements électriques sont également vérifiés.

À noter : c’est à vous qu’il revient d’organiser les contrôles techniques de vos véhicules. Aucune convocation ne vous est envoyée. Pensez à configurer des alertes dans vos agendas !

Les visites supplémentaires

Les VUL (Véhicules Utilitaires Légers) carrossés ou équipés d’outils demandent parfois des contrôles supplémentaires.

Par exemple, pour des raisons de sécurité, les hayons élévateurs doivent être vérifiés tous les 6 mois. Il ne s'agit pas d'un contrôle technique à proprement parler, mais d'une vérification générale périodique du hayon.

Cette vérification est effectuée par des personnes qualifiées. Le contrôle porte à la fois sur l’état de conservation du hayon (structure, organes hydrauliques…) et sur son fonctionnement (sous-charge nominale…). Vous pouvez le passer dans un centre agréé par l’UTAC(1).

Les camionnettes frigorifiques sont également soumises à un suivi particulier : pour respecter la réglementation de la chaîne du froid, toute camionnette frigorifique neuve doit disposer d’un agrément ATP(2) délivré par le Cemafroid pour une durée de 6 ans. Cet agrément doit ensuite être renouvelé tous les 3 ans. 

Et pour l’achat d’un véhicule d’occasion, vous êtes tenu de demander une nouvelle attestation ATP.

Les lieux de contrôle et les tarifs

Vous pouvez effectuer vos contrôles, technique et anti-pollution, dans le centre agréé de votre choix. Il en existe plus de 6500 en France(3). La liste est disponible sur www.utac-otc.com.

Le prix d’un contrôle technique d’un véhicule utilitaire varie selon la région, le type de véhicule et de carburant (essence, diesel, gaz, hybride, électrique). Pour connaître les tarifs pratiqués dans les centres autours de chez vous, vous pouvez consulter le site prix-controle-technique.gouv.fr développé par la DGCCRF et géré par le ministère de l’Économie.

En cas d’anomalie constatée, une contre-visite sera exigée pour vérifier la prise en compte et la correction du problème.

(1) L'Union Technique de l’Automobile du motocycle et du Cycle site : www.utac-otc.com.
(2) Accord relatif aux transports internationaux de denrées périssables et aux engins spéciaux à utiliser pour ces transports.
(3) Rapport d’activité annuel 2021, UTAC.

> Voir tous les sujets de la thématique

.

© wavebreakmedia /Shutterstock
Assurance auto professionnelle : votre véhicule pro bien assuré !

Votre véhicule utilitaire tombe en panne ? Avec l’Assurance Auto MMA pour les pros, votre assistance intervient 7 j/7, 24 h/24, même devant vos locaux. Et parce que votre véhicule est indispensable, MMA peut aussi vous prêter un autre utilitaire(1).

Si vous avez souscrit l’option pertes d’exploitation, MMA vous indemnise pour le manque à gagner dû à l’immobilisation de votre véhicule s’il est spécifique(1) (camionnette frigorifique par exemple).

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites et des conditions, limites, exclusions de garanties fixés aux conditions générales et aux conditions particulières du contrat Assurance AUTO MMA (CG 614) disponible sur mma.fr ou en agence.