Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Une crèche inter-entreprises pour vos salariés : mode d’emploi

La question du mode de garde et les difficultés à trouver une place en crèche inquiètent bon nombre de parents. Pour offrir plus de sérénité à vos parents-salariés, pourquoi ne pas investir dans une crèche inter-entreprises ? Vous bénéficierez en outre d'un argument fort pour attirer de nouveaux talents. Vous êtes intéressé ? Voici tout ce que vous devez savoir.

909225042

La crèche inter-entreprises est un moyen de garde utilisé par les employés de plusieurs entreprises privées. Elle suit le même fonctionnement qu’une crèche municipale avec en plus l’avantage de la proximité pour les parents salariés et celui de l’attractivité pour vous, employeur.
© Westend61 – Getty Images

Une crèche inter-entreprises, c’est quoi ? 

Les crèches inter-entreprises ne doivent pas être confondues avec les crèches d'entreprise ou encore les crèches municipales. 

Les crèches inter-entreprises (comme les crèches d'entreprise) sont des structures d’accueil privées, à la différence des crèches municipales. Pour autant, elles fonctionnent globalement de la même manière. Toutes doivent respecter des normes de sécurité précises en matière de capacité d’accueil, d’hygiène, d’encadrement des enfants par des professionnels de la petite enfance... 

Contrairement à une crèche d’entreprise pour laquelle les places sont accessibles à une seule société (en général une entreprise de grande taille), les crèches inter-entreprises fonctionnent avec plusieurs structures situées sur une même zone d’activité artisanale ou commerciale, dans un quartier accueillant plusieurs entreprises… Ce dispositif de garde est accessible à des entreprises de toutes tailles puisqu'il est possible d’y réserver seulement une place pour les enfants de vos collaborateurs.

Quels sont les avantages d’une crèche inter-entreprises ?

Dans de nombreuses villes, l’accès à un mode de garde (assistante maternelle ou crèche municipale) relève parfois du parcours du combattant. Proposer une alternative confortable à vos salariés présente plusieurs avantages, pour vous comme pour vos collaborateurs. 

Pour vous, employeur : 

  • Vous contribuez au bien-être au travail de vos salariés. Plus sereins, ils seront concentrés sur leur travail et donc plus efficaces ; 
  • Vous aidez vos collaboratrices à fixer plus facilement une date de retour au travail ; 
  • Vous limitez l’absentéisme en minimisant les départs anticipés liés à la garde des enfants ;
  • Vous disposez d'un argument de poids en matière de marque employeur pour attirer de nouveaux profils, fidéliser vos salariés et limiter le turn-over. 

Bon à savoir :

Selon une étude Insee*, 45% des salariés femmes et 23% des salariés hommes ont déclaré qu’être parent a eu des conséquences sur leur situation professionnelle : modification des horaires, réduction du temps de travail… 

*Insee Première n°1795, mars 2020.

 Pour vos salariés : 

  • Ils bénéficient d'un mode de garde fiable sans avoir besoin d’écumer toutes les structures d'accueil autour de chez eux ; 
  • Ils profitent d'horaires en général adaptés à ceux des entreprises partenaires, avec parfois une ouverture plus matinale ou plus tardive le soir pour concilier plus facilement vie privée et vie professionnelle ; 
  • Les temps de transport sont réduits, les crèches inter-entreprises fédérant souvent des entreprises du même quartier. C'est un moyen de faciliter la vie des parents qui déposent et récupèrent leur enfant tout près de leur lieu de travail. Ce gain de temps est un avantage notable aussi pour les mamans qui allaitent et qui peuvent ainsi se rendre plus aisément au sein de la structure d'accueil.

Vous réservez des berceaux pour votre entreprise, faites-le savoir !

Proposer des places en crèche inter-entreprises est un avantage non négligeable. Assurez-vous d'en informer vos salariés dès leur arrivée parmi vous et n'hésitez pas à le rappeler régulièrement afin qu'ils n'oublient pas d'en profiter le moment venu.

Crèche inter-entreprises : le fonctionnement

Il existe deux types de crèches inter-entreprises : 

  • Les crèches collectives multi-accueil avec une grande capacité d’accueil ;
  • Les micro-crèches proposant une dizaine de berceaux.

Dans les deux cas, elles accueillent des enfants âgés de 10 semaines à trois ans, dans le respect des mêmes règles que les crèches publiques et sont pilotées par des prestataires spécialisés. 

Les employeurs prennent le relai des subventions de la CAF dans le financement de la structure. 
En contrepartie de cet investissement, les places sont prioritairement réservées aux collaborateurs des entreprises partenaires. 

L'État octroie des avantages non négligeables aux entreprises engagées dans ces démarches. 
Au total, 75 % de la somme avancée pour la réservation des berceaux vous seront restitués sous forme d’avantages fiscaux (crédit impôt famille et abattement fiscal de l’impôt sur les sociétés). Les 25 % de reste à charge pour votre entreprise peuvent être financés par votre Comité d’entreprise si vous en avez un. Si votre entreprise ne dégage pas de bénéfice et qu’elle n’est pas imposable, vous pouvez bénéficier d’une aide de la CAF de 2 500 euros par an et par place. 

Le tarif final restant à charge des parents est similaire à celui d’une structure publique.

Comment mettre en place ce partenariat crèche-entreprise ?

Plusieurs solutions sont envisageables si vous souhaitez vous engager dans cette démarche. Vous pouvez notamment : 

  • Réserver en direct une ou plusieurs places dans la crèche inter-entreprises de votre quartier. Il est conseillé, pour éviter de multiplier les démarches, de solliciter les collaborateurs une ou deux fois par an pour connaitre les besoins ; 
  • Laisser la liberté de choix aux salariés en nouant des partenariats avec différentes crèches au fil de l’année et des demandes ; 
  • Confier la gestion de ces demandes à un prestataire spécialisé qui s’occupera de dénicher les places adéquates en crèches inter-entreprises (une ou plusieurs) en fonction des critères des parents.

Le crédit d'impôt famille, pour aider vos salariés à faire garder leurs enfants

Si vous ne souhaitez pas vous engager dans une démarche de crèche inter-entreprises, vous pouvez tout de même contribuer financièrement aux modes de garde des enfants de vos salariés, notamment grâce au CIF (Crédit d’impôt famille). Il s’agit d’un crédit d’impôt de 500 000 euros maximum par an, ouvert aux entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés (déduction des bénéfices). 

Le CIF s'élève à :

  • 50 % pour les aides que vous pourriez verser à vos salariés pour leurs dépenses engagées dans des crèches ; 
  • 25 % pour les aides destinées aux services à la personne comme les CESU ; 
  • 10 % pour les rémunérations que vous pourriez verser à vos collaborateurs et collaboratrices en congé parental, congé enfant malade, congé maternité/paternité ou encore pour des dépenses de formation en faveur de salariés bénéficiant d’un congé parental d’éducation.
> Voir tous les sujets de la thématique

.

© Istock/pixelfit
Prenez soin de la santé de vos salariés

Si la mise en place d’une crèche inter-entreprises représente un véritable atout pour vos salariés parents, les solutions d’assurance collective(1) vous permettent aussi de les fidéliser tout en respectant vos obligations légales. Couverture santé, garanties décès et invalidité : fiscalement avantageuses, ces prestations contribuent à mieux les couvrir au quotidien face aux différents aléas de la vie. 

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites et des conditions, limites, exclusions de garanties fixées aux conditions générales et aux conditions particulières du contrat souscrit. Ces documents contractuels sont disponibles sur mma.fr ou en agence.