Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Dernier kilomètre : comment rendre la livraison plus durable ?

Chaque seconde, on estime que 3 248 colis sont expédiés à travers le monde(1) ! Un chiffre qui risque de continuer à augmenter, car les prévisions s’accordent à anticiper une croissance des ventes en ligne dans les années à venir. Or, la livraison pollue, le dernier kilomètre étant responsable de 25 % des émissions de CO2 en ville et de 30 % de la congestion urbaine(2). En tant que commerçants et professionnels de la logistique, que faire pour un dernier kilomètre plus durable ?
1Pitney Bowes Parcel Shipping Index (chiffres 2020)
2 BPI – Demain, le dernier kilomètre, une nécessaire mutualisation – janvier 2021

1057253610

Parce que la livraison du dernier kilomètre est polluante, il est nécessaire de trouver des alternatives plus propres. Panorama des solutions existantes.
© iStock

Dernier kilomètre de la livraison : pourquoi c’est compliqué ?

Que vous procédiez vous-même à l’expédition de vos colis ou que vous fassiez appel à un livreur, la question du dernier kilomètre se pose. En effet, pour chaque camion de livraison, le dernier kilomètre en milieu urbain est un casse-tête, qui oblige à multiplier les arrêts et à tourner parfois en rond à la recherche d’un destinataire dont l’adresse est incomplète. Sans compter le risque de l’absence du client. Votre livreur ou vous-même n’aurez alors qu’une seule solution : repartir avec le colis et revenir une autre fois. 

Le dernier kilomètre est difficile et polluant en ville mais les zones rurales ne sont pas en reste. Car si le stationnement et la circulation posent moins de problèmes à la campagne, les distances parcourues par colis sont infiniment plus importantes. Le dernier kilomètre devient vite « les dix derniers kilomètres », avec une empreinte carbone dégradée d’autant.

Bien qu’elle soit polluante, la livraison peut constituer un véritable atout pour votre commerce et ne pas la proposer peut être un handicap concurrentiel, voire un refus de service difficile à comprendre dans certains contextes, comme en période de confinement ou lorsqu’il s’agit de personnes à mobilité réduite. Découvrez ci-dessous les solutions qui s’offrent à vous pour  un dernier kilomètre moins polluant.

Choisir le bon véhicule pour votre livraison 

La solution la plus évidente du point de vue strictement environnemental est le recours à des véhicules moins polluants :

  • Du côté des camions, si les véhicules électriques se heurtent encore à des défis techniques, il existe des fourgons moins polluants – hybrides ou roulant au GNV – qui circulent déjà pour parcourir le dernier kilomètre dans les centres-villes ;
     
  • Vous pouvez faire livrer vos colis par la Poste, qui travaille depuis près de vingt ans à réduire les émissions de CO2 liées à la livraison et tend à la neutralité carbone. Pour cela, les camions de livraison sont organisés de manière à transporter plus de colis qu’avant et les flottes sont en grande partie électriques(3). Vous pouvez également calculer l’impact écologique de l’envoi de votre colis ;
     
  • Vous pouvez aussi opter pour les vélos cargos. Ils sont idéaux pour les colis de faible masse, qui constituent l’essentiel du volume des livraisons. Ce mode de transport donne naissance à une véritable activité logistique dans la plupart des grandes villes. À Grenoble par exemple, vous pouvez faire appel à la société Urby, à Paris à la start-up Diligo ou encore Olvo. 

(3) La Poste et Colissimo, pour une livraison plus responsable ; La poste

Mutualiser pour assurer le dernier kilomètre de livraison

D’autres solutions, misant sur la mutualisation, peuvent vous permettre de proposer un service de livraison tout en limitant votre impact sur l’environnement. Vous pouvez notamment : 

  • Mutualiser les données de livraison en passant par un tiers de confiance. Il s’agit d’une mise en réseau digital de tous les opérateurs du dernier kilomètre permettant d’optimiser les trajets de livraison en regroupant dans un seul véhicule les colis à destination d’adresses voisines ;
     
  • Regrouper les livraisons par quartier en sensibilisant vos clients à l’intérêt écologique de cette démarche. En acceptant par exemple un délai de livraison un peu plus long, vos clients peuvent jouer un rôle dans la réduction des problèmes liés au dernier kilomètre. Ainsi, vous pouvez regrouper les colis par quartier et attendre d’en avoir un nombre important pour assurer leur livraison ;
     
  • Proposer la livraison en point relais ou dans des consignes pick-up. En choisissant cette solution, c’est votre client qui effectuera lui-même le dernier kilomètre. Double avantage pour lui : il peut choisir l’horaire et le lieu de réception. À la clé, un bénéfice coût et carbone non négligeable. 

Quel que soit le système de mutualisation choisi, veillez à sensibiliser vos clients et à leur expliquer les raisons qui vous poussent à choisir ce moyen de livraison. Vous pouvez notamment leur donner des informations sur l’impact environnemental de la livraison qu’ils souhaitent en leur montrant les différentes émissions propres à chacune. 

> Voir tous les sujets de la thématique

.

© contrastwerkstatt/AdobeStock
Protection juridique MMA(1)
L’assistance juridique pour les pros

Vous rencontrez un conflit avec votre transporteur ? Avec l’option protection juridique(1) de l’assurance MMA PRO PME, vous bénéficiez d’informations sur la réglementation applicable. Vous êtes accompagné par un juriste expert en négociation pour trouver une solution amiable(2). Si la négociation amiable n’aboutit pas, vous bénéficiez d’un accompagnement dans la procédure judiciaire avec une prise en charge des frais de justice(2).

(1) Assurée et gérée par Covéa Protection Juridique - Société anonyme d’assurance au capital de 88 077 090,60 € entièrement versé. Entreprise régie par le Code des assurances - 442 935 227 R.C.S. Le Mans - APE 6512Z - Siège social : 33 rue de Sydney - 72045 Le Mans Cedex 2. 
(2) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat MMA PRO PME.