Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Artisans : comment réussir une foire ou un salon professionnel ?

Vous êtes artisan de bouche, d’art ou de loisirs et vous participez à une foire ou un salon professionnel ? Il vous faut préparer en amont avec soin cet événement pour en tirer profit. Rien de tel qu’une liste des tâches essentielles à effectuer, MMA vous accompagne !

MMAPRO_Preparer-salon-897x505px.jpg

Les salons professionnels sont des événements à préparer très en avance si l’on veut en profiter pleinement.
© Adobe Stock/MNStudio

Fixez-vous des objectifs

Avant de vous lancer dans les préparatifs d’un salon professionnel, déterminez vos objectifs :

  • Rencontrer de nouveaux clients et partenaires ?
  • Fidéliser votre clientèle ?
  • Gagner en visibilité ?
  • Faire valoir vos savoir-faire auprès du grand public ou des professionnels ? 
  • Lancer une nouvelle activité, service ou produit ? 

Ainsi, en fonction de vos attentes, vous pourrez identifier le salon ou la foire le plus propice auquel participer et les moyens à mettre en œuvre : le budget à y consacrer, les produits à exposer et à distribuer pour ceux qui viendront découvrir votre savoir-faire…

Anticipez l’aménagement et les animations de votre stand

  1. Réservez votre emplacement le plus tôt possible (3 à 6 mois avant) pour que votre stand soit bien situé. L’attribution des emplacements s’effectuant selon l’ordre de réservation. Les principaux axes de passage offrent ainsi l’assurance d’une belle visibilité. Informez-vous aussi sur la position des stands de vos partenaires (pour jouir d’une synergie possible) et de vos concurrents.
     
  2. Aménagez votre stand. Selon votre budget, vous pouvez louer du mobilier dédié, un stand packagé (conçu et livré par l’organisateur du salon), voire un stand sur-mesure. Attention, votre aménagement (espaces, décoration, signalétique…) doit respecter les contraintes particulières du salon visé. Pensez également à équiper votre stand d’une connexion internet si vous en avez besoin, renseignez-vous auprès des organisateurs du salon. 
    Vous êtes un artisan de bouche, vous avez prévu sur votre stand des denrées alimentaires sensibles aux changements de température ? Vous devez en garantir l’intégrité pour les consommateurs ; équiper votre stand d’un mini réfrigérateur peut par exemple être une solution. Si vous organisez des dégustations, n’oubliez pas d’amener tout le matériel nécessaire en quantité suffisante : couverts et contenants à usage unique, sacs poubelle, serviettes, etc.
     
  3. Anticipez toute la logistique et le premier jour d’installation. Si vous voyagez avec du matériel ou des réalisations fragiles (comme des fleurs, par exemple), ne négligez pas les précautions d’emballage et de transport. Étiquetez et identifiez tous vos cartons avec vos nom, prénom et numéro de stand, afin qu’on puisse vous les rapporter en cas de perte. Il en va de même pour toutes les affaires que vous prendriez avec vous sur le stand. Il est de bon ton de vous présenter au plus tôt sur les lieux la veille ou le jour J avant l’ouverture du salon, pour vérifier que vous avez tout ce dont vous avez besoin.
     
  4. Préparez des activités différenciantes pour toutes les personnes qui viendraient à votre rencontre sur le stand. Il peut s’agir d’ateliers, d’animation ou de démonstration ; les visiteurs aiment à découvrir les savoir-faire de manière concrète. Ce peut être un moyen de mobiliser l’attention des passants, générer du trafic et créer du lien plus facilement avec vos prospects.
     
  5. Assurez-vous pour cet événement et protégez ce que vous présentez. Lorsque vous participez à un salon, vous vous exposez à deux grands types de risques : les dommages que vous pouvez causer aux tiers pendant l’exposition ou lors du montage et du démontage de votre stand, mais aussi les dégâts occasionnés à votre matériel ou aux biens loués (comme le vol, le bris, etc.). 
    Pour vous épargner ces mésaventures, ne laissez jamais votre stand sans surveillance. Idéalement, prévoyez une équipe de 2 personnes au minimum sur le stand, de sorte que lorsque l’un est en clientèle, l’autre peut venir en support et veiller à ce qu’il n’y ait aucun vol de marchandise. 
    Si vous présentez des objets ou des réalisations fragiles, voire précieux, mettez-les dans un meuble vitrine, sous clé si besoin, ou préparez une petite pancarte qui mentionne la fragilité de ce que vous présentez afin d’encourager les visiteurs à la précaution. 

Préparez votre communication

  1. Élaborez les supports de communication de votre entreprise 1 à 2 mois avant le jour J : plaquettes, cartes de visite, flyers, banderoles, kakemonos, stickers, cadeaux marketing, photos et vidéos de démonstration…
  2. Déterminez votre politique commerciale sur votre stand (offres et produits que vous voulez mettre en avant, arguments commerciaux, animations…). Selon vos objectifs, vous brieferez votre équipe pour identifier parmi les visiteurs vos « cibles privilégiées ».
  3. Élaborez votre pitch. Tout comme votre stand doit véhiculer un message clair et précis sur votre entreprise et ses prestations, vous devez être capable de présenter à l’oral votre activité d’artisanat de manière concise pour susciter l’intérêt de vos interlocuteurs.
  4. Communiquez. Annoncez votre participation à ce salon au moins 3 semaines à l’avance sur les réseaux sociaux, votre site Internet, par mail et par courrier. Lancez également des invitations. N’oubliez pas de préciser votre numéro de stand et les animations prévues. Envoyez vos relances une semaine avant l’événement.
  5. Imaginez des offres ou des événements exclusifs au salon pour inciter les visiteurs et vos prospects invités à venir vous voir sur le stand, voire à acheter vos produits directement. 

Profitez du salon !

Le jour J, parfaitement préparé, vous n’avez plus qu’à mettre en œuvre les stratégies que vous vous êtes fixé ! Prenez aussi le temps de collecter des renseignements sur vos concurrents et de participer aux moments forts du salon ou de la foire.