Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Commerces en temps de crise sanitaire : comment recréer du trafic en magasin ?

Si le 11 mai 2020 a été synonyme de réouverture pour la majorité des points de vente, les clients, eux, sont beaucoup plus progressifs dans leur retour à la « normale ». Certains ont adopté de nouvelles habitudes de consommation, d’autres ont subi une baisse du pouvoir d’achat... Force est de constater que le fait de recréer du trafic en magasin représente un défi. Pour accompagner vos clients dans cette étape délicate et redonner à votre commerce toute son attractivité, voici nos conseils !

MMA-commercants-faire-revenir-trafic-magasin-897x449 (1).jpg

Pendant le confinement, les processus d’achat en France se sont vus bousculés et les envies des consommateurs ont, elles aussi, évolué.
©stock.adobe.com – Odua Images

Créez du trafic dans votre magasin en adaptant votre communication 

En cette période toujours incertaine liée à la crise sanitaire du coronavirus, votre communication devra s’adapter pour répondre à la fois aux préoccupations, mais aussi aux nouvelles priorités des consommateurs. Pour rester visible auprès de vos clients, bien entendu, mais aussi pour (re)gagner leur confiance. 

Que ce soit via les réseaux sociaux ou grâce à la devanture de votre boutique, veillez donc à : 

  • Adopter un discours positif et engageant (en évoquant notamment les liens qui vous unissent avec vos clients et le plaisir de les retrouver) ; 
  • Rassurer vos clients sur les conditions sanitaires mises en place dans votre magasin (mesures d’hygiène renforcées, réaménagement des espaces, respect des gestes barrières, nombre de personnes limité dans la boutique…) ;
  • Mettre en avant vos valeurs (production locale, circuits courts, relations avec vos partenaires et fournisseurs, précautions prises pour protéger vos employés…) ;
  • Valoriser, le cas échéant, les nouveaux services que vous proposez (prise de commandes à distance avec retrait sur place, rendez-vous personnalisés…).

Enfin, n’hésitez pas à jouer la carte de la solidarité en rappelant à vos clients qu’il en va de la pérennité de votre activité et de votre magasin ! Davantage sensibilisés aux vertus d’une consommation plus responsable et locale, les Français sont aujourd’hui nombreux à vouloir aider « leurs » commerces de proximité à traverser la crise sanitaire du coronavirus. 

Faites évoluer l’offre de services de votre magasin 

Pendant le confinement en France, les processus d’achat traditionnels se sont vus bousculés et les envies des consommateurs ont, elles aussi, évolué. Pour répondre à leurs attentes et favoriser leur retour dans les boutiques physiques, il est donc intéressant que les commerçants leur proposent de nouveaux services.   

Selon la nature de votre activité et la configuration de votre magasin, vous pouvez notamment :

  • Ouvrir votre commerce sur l’extérieur en utilisant, lorsque cela est possible, le trottoir comme une extension de votre boutique. Pour cela, pensez à demander une autorisation d’occupation temporaire (AOT) auprès de votre mairie ; 
  • Réinventer l’expérience d’achat à travers des rendez-vous personnalisés (séances de shopping individuelles en boutique, essai de produits sur réservation…) ;  
  • Lancer de nouvelles opérations promotionnelles (ventes privées, offres spéciales, prix ronds…) pour favoriser le retour des consommateurs ayant subi une baisse de pouvoir d’achat ; 
  • Privilégier des services de drive ou de « click and collect » (le client passe commande en ligne, puis se déplace pour retirer son achat en boutique). 

Un conseil : vous avez peu d’affinités avec les outils digitaux ou votre activité s’y prête moins ? N’hésitez pas à opter pour des solutions alternatives (plus traditionnelles, mais souvent tout aussi efficaces), telles que la prise de commande par téléphone, créant ainsi un service de drive.   


D’ailleurs, sachez que vous pouvez proposer à vos clients un paiement à distance sécurisé grâce à votre terminal de paiement automatique (TPE) en leur demandant de vous communiquer, au moment de régler leurs achats, les informations suivantes :

  • Le numéro de carte bancaire ; 
  • La date d'expiration ;
  • Le cryptogramme visuel (3 derniers chiffres indiqués au dos de la carte).

Enfin, si vous disposez d’une fiche Google My Business dédiée à votre commerce, indiquez-y les nouveaux services que vous proposez (vente privées, drive, click and collect…). De quoi rassurer les internautes en leur montrant que vous avez su vous adapter aux contraintes du moment ! 

Pour dynamiser le trafic dans votre magasin, sachez bien vous entourer 

N’hésitez pas à vous rapprocher des différents acteurs de la vie locale, et notamment des associations de commerçants de votre ville, pour définir une stratégie commune et ainsi redynamiser vos magasins.  

Ces réseaux d’associations de commerçants pourront notamment vous aider à : 

  • Générer du trafic et toucher vos clients à travers des actions mutualisées (campagnes de communication collectives, animations commerciales…) ;
  • Aménager l’environnement local de votre commerce (piétonnisation temporaire d’une zone, possibilité d’empiéter sur les trottoirs…) ;
  • Attirer et fidéliser la clientèle grâce à des systèmes de chèques cadeaux ou de cartes de fidélité utilisables chez tous les commerçants adhérents. 

Enfin, rapprochez-vous de votre mairie car certaines communes ont mis en place des dispositifs spécifiques pour aider les commerçants face à la crise du coronavirus et faciliter la relance du trafic dans les magasins (gratuité des parkings municipaux pour les clients des commerces de proximité, autorisations d’ouverture dérogatoires, actions de communication sponsorisées…). 

 

© contrastwerkstatt/AdobeStock
Protection juridique professionnelle(1) :
Bénéficiez d’une assistance juridique !

Besoin d’une information juridique ? Sur simple appel de votre part et en dehors de tout litige, votre assureur vous informe sur vos droits et sur les mesures à prendre pour la sauvegarde de vos intérêts.

(1) Assurée et Gérée par Covéa Protection Juridique. Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.