Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Gestion de trésorerie : 4 solutions pour faire face à des difficultés

Factures impayées, perte de clients importants, baisse plus ou moins passagère des commandes… : quelles que soient les raisons de vos problèmes de trésorerie, des solutions existent pour vous permettre de redresser la barre.

Modern master of mosaic reading papers with sketch examples before starting with next order

Sachez comment réagir en cas de difficultés de trésorerie
© pressmaster - stock.adobe.com

1. Besoin de trésorerie ? Rapprochez-vous de vos partenaires du quotidien

En premier lieu, vous devez informer votre banquier de vos difficultés de gestion de trésorerie. Avec lui, vous pourrez essayer de trouver des solutions de financement d’urgence, comme des facilités de caisse qui vous autoriseront à être temporairement débiteur sur votre compte. Il est important de ne pas attendre que la situation se dégrade : passés certains montants, la note de solvabilité de votre entreprise artisanale pourrait être dégradée et donc limiter vos recours à des crédits.

En cas de problème de trésorerie, vous pouvez également vous rapprocher de vos associés le cas échéant. Objectifs :

  • demander à ce qu’ils renforcent les fonds propres de la société ;
  • faire appel aux comptes courants d’associés, des sommes mises temporairement à la disposition de votre société par ces mêmes associés.

Enfin, autre recours possible pour redresser la trésorerie de votre entreprise : essayer de négocier avec vos fournisseurs des délais de paiement.

Lire aussi « Délais de paiement : les règles à respecter »

2. Agissez sur vos cotisations et contributions sociales pour soulager la trésorerie de votre entreprise

Un problème ponctuel dans la gestion de votre trésorerie ? Vous avez la possibilité de contacter la Sécurité sociale pour les indépendants ou l’Urssaf afin de demander :

  • le report des échéances de vos cotisations et contributions sociales. Les montants non payés sont reportés sur l’échéance suivante. Des majorations de retard étant appliquées à partir du deuxième incident constaté dans l’année ;
  • l’échelonnement du paiement de vos cotisations et contributions sociales. Vous devrez alors présenter à votre organisme un plan de règlement (durée et montant des échéances proposées) ;
  • le recalcul du montant des cotisations et contributions de l’année en cours ;

l’intervention de la commission d’action sociale, en dernier recours. Vous pourrez alors prétendre à l’aide aux cotisants en difficultés (ACED) : vos cotisations et contributions sociales sont prises en charge (en partie ou intégralement), dans la limite de certains plafonds (renouvelable une fois).

3. Faites la chasse aux impayés pour optimiser votre trésorerie

Face à des clients qui tardent à honorer leurs dettes et soulèvent dans votre entreprise artisanale des problèmes de trésorerie : 

  • n’hésitez pas à effectuer des relances par téléphone, puis par courrier et, si besoin, à leur envoyer une mise en demeure ;
  • faites appel à une société d’affacturage qui vous « rachètera » vos factures avant terme, moyennant un escompte,  à charge pour elle les recouvrer ultérieurement auprès de vos clients ;
  • si les résultats tardent à se faire sentir, vous pouvez recourir à la procédure d’injonction de payer afin d’obtenir, rapidement et à peu de frais, la saisie des biens de votre débiteur.

En parallèle et pour éviter que votre entreprise ne connaisse de nouvelles difficultés de trésorerie à court terme, il est conseillé de mettre en place des mesures préventives :

  • dans la mesure du possible, vérifiez la situation financière de vos clients ;
  • accordez un soin particulier à la rédaction de vos devis, bons de livraison, factures et conditions générales de vente, pour limiter les risques de désaccords et d’impayés.

4. Appuyez-vous sur les dispositifs dédiés aux entreprises en difficulté

Pour conserver la confiance de vos clients et investisseurs, deux dispositifs vous permettent d’agir en toute discrétion : 

  • la procédure de conciliation, pour chercher un accord amiable avec vos principaux créanciers. Rapprochez-vous alors de votre tribunal de commerce ;
  • le mandat ad hoc, par le biais duquel le tribunal de commerce désignera un mandataire pour vous accompagner dans la gestion de la trésorerie de votre entreprise, en toute confidentialité.

Protégez vos intérêts avec la protection juridique MMA !

MMAPRO_protection_juridique.jpg © Shutterstock

En tant qu’entrepreneur, vous pouvez être amené à faire face à un certain nombre de litiges : contrôle fiscal, conflit avec un fournisseur, un client… Pour garder l’esprit serein et vous concentrer pleinement sur votre activité, confiez la gestion de vos litiges professionnels aux experts MMA(2).

Protection juridique MMA

(1) Assurée et gérée par DAS et DAS Assurances Mutuelles, dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.