Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires décerné à Pitchy en 2016

Pitchy a été lauréate de la Fondation MMA qui a récompensé son projet de démocratiser le support vidéo et ainsi diminuer ses coûts de réalisation.

Grand-prix-pitchy.jpg

Lionel Chouraqui, cofondateur, nous parle du principe de vidéo automatisée, de Pitchy. Unique en France ce concept permet de générer rapidement et pour un coût optimisé des vidéos qui serviront à augmenter la visibilité des entreprises, de former et gérer des personnes.

Quelle est l’origine de Pitchy ?

Tout d’abord, je m’appelle Lionel Chouraqui, je suis le cofondateur avec mon frère Benjamin de Pitchy, société spécialisée dans la création de vidéos automatisées.
À l’occasion d’une ancienne expérience entrepreneuriale, nous avons essayé de créer une vidéo et on s’est rendu compte que cela coûte cher, entre 3 000 et 15 000 euros, que cela prend du temps, entre trois semaines et trois mois et qu’il faut aussi acquérir des compétences.

Parlez-nous de votre concept ?

On s’est dit qu’à partir de trames préfabriquées mises sur notre plateforme en ligne, on pourrait permettre à l’utilisateur d’incruster lui-même ses contenus et de pouvoir faire sa vidéo en quelques clics, de manière très simple et pas chère.
Quand on fait nos présentations, quand on va voir les utilisateurs, il y a souvent un effet Waouh ! Parce qu’ils ne s’attendent pas à pouvoir créer une vidéo de manière aussi simple avec un effet très sympa.
Le concept est simple,  il suffit que l’utilisateur se rende sur notre site Pitchy.fr et qu’il choisisse sa trame, mette en place son story-board, c’est-à-dire le séquençage de la vidéo, et incruste son texte, ses photos, ses pictos, ses illustrations, sa musique et sa voix off en quelques clics. La plupart de nos clients font cela en moins d’une heure.

Comment voyez-vous l’avenir de Pitchy ?

Dans un avenir proche, nous souhaitons faire une levée de fonds, d’ici à la fin de l’année, pour accélérer notre croissance et pouvoir ainsi développer le produit et la technologie. Nous allons aussi renforcer l’équipe en étoffant ses savoir-faire pour aller conquérir de nouveaux marchés.

Voir les autres articles du dossier

Grand Prix 2017 décerné à la communauté d’agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys Romane

Le Prix « Écosystèmes territoriaux » des bonnes nouvelles des territoires de la Fondation MMA revient à cette communauté de communes qui a su saisir l’opportunité d’orienter ses activités vers les nouvelles technologies après la fermeture des charbonnages.

Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires 2017 décerné à DualSun

Grâce à la mise au point de son panneau solaire nouvelle génération, DualSun a obtenu le Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires « Entreprise marchande » de la Fondation MMA.

Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires décerné à l’Outil en main en 2016

L’Outil en main a été récompensé par le Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur, grâce à la création d’ateliers d’initiation des jeunes aux métiers manuels.

Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires 2017 décerné à LIGER

Ce centre de production d’énergie renouvelable a reçu le Prix « Écosystèmes territoriaux » pour son projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre en utilisant les ressources pour les transformer en énergie renouvelable.

Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires 2017 décerné à Bioviva Éditions

Lauréate du prix « Entreprise marchande » de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur, grâce à son concept d’apprentissage par le jeu, Bioviva propose des jeux éducatifs aux enfants, et aux adultes des jeux de formation personnalisés en entreprise. Tout cela dans un esprit écoresponsable et de proximité.