Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Agriculture biologique : les labels de A à Z

Suite à la certification de votre exploitation en agriculture bio, vous avez tout intérêt à utiliser un ou plusieurs labels, reconnus et plébiscités par les consommateurs. « Eurofeuille », AB ou encore Bio Cohérence : découvrez les principaux labels de l’agriculture biologique et les conditions à respecter pour pouvoir les utiliser sur vos produits.

label-bio-897x505.jpg

« Eurofeuille », AB, Bio Cohérence… Les labels garantissent le respect des règles de l’agriculture biologique et sont plébiscités par les consommateurs.
©stock.adobe.com - Mike Fouque

Le label bio européen « Eurofeuille »

Garantissant le respect du règlement sur l’agriculture biologique de l’Union européenne, le label bio européen est reconnaissable grâce au logo « Eurofeuille », celui-ci étant composé du drapeau européen et d’une feuille. Devant obligatoirement figurer sur les produits alimentaires biologiques préemballés au sein de l’Union européenne, le logo s’accompagne de deux mentions : l’origine des matières premières et le numéro de l’organisme certificateur.

Seuls les produits respectant le cahier des charges européen d’agriculture biologique peuvent prétendre au logo « Eurofeuille ». Ainsi, le label garantit notamment aux consommateurs :

  • Un produit contenant 100 % d’ingrédients issus du mode de production biologique(1) ;
  • L’absence d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans la composition, or trace infime (dans la limite de 0,9 %) ;
  • Le respect des règles du système officiel de contrôle et de certification de l’agriculture biologique ;
  • Une information transparente sur le nom du producteur, du préparateur ou du distributeur, ainsi que sur l’organisme de certification.

Comment l’obtenir ? 
Suite à la conversion de votre exploitation à l’agriculture biologique, votre organisme certificateur agréé par les pouvoirs publics doit certifier la conformité de vos produits aux règlements européens pour pouvoir utiliser le logo « Eurofeuille ». Notez d’ailleurs que son apposition sur des produits est strictement encadrée, notamment en ce qui concerne ses dimensions et son emplacement.

(1) Dans le cas de produits transformés, la proportion de produits agricoles biologiques peut être ramenée à 95 %, à condition que la fraction restante ne soit pas disponible en bio et que cela soit expressément autorisé.
 

Le label Agriculture Biologique

Propriété du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le label Agriculture Biologique – ou plus simplement AB – est une certification française imposant le même cahier des charges que le label « Eurofeuille ». Initialement plus contraignant que son homologue européen, il a en effet vu ses critères assouplis en 2009. Les deux marques garantissent ainsi le respect de critères équivalents, dont l’obligation pour les produits concernés de contenir 100 % d’ingrédients biologiques(1)

(1) Dans le cas de produits transformés, la proportion de produits agricoles biologiques peut être ramenée à 95 %, à condition que la fraction restante ne soit pas disponible en bio et que cela soit expressément autorisé.

Bon à savoir

97 % des Français reconnaissent la marque AB(2).

(2) Source : Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France - Spirit Insight pour Agence Bio – 2020

Si l’usage du logo AB est désormais facultatif, il reste malgré tout conseillé – en complément du logo européen – en raison de sa forte notoriété auprès des Français. Il est également utilisé pour les produits disposant uniquement d’un cahier des charges français et non européen. Cela concerne notamment les aliments pour les animaux de compagnie, ainsi que les produits d’élevage pour les escargots et les lapins par exemple.

Comment l’obtenir ? 
Deux démarches sont nécessaires pour utiliser le logo AB :

  • Remplir un formulaire de demande d’utilisation à des fins de certification et le transmettre à votre organisme de contrôle agréé ;
  • Remplir le formulaire de demande d’utilisation de la marque AB à des fins de communication et le transmettre à l’Agence Bio.

Le label Bio Cohérence

Contrairement aux labels « Eurofeuille » et AB, Bio Cohérence est une certification d’agriculture biologique privée. Elle est née en 2010 en réponse à l’assouplissement du cahier des charges du label AB. Ce dernier avait en effet entraîné un fort mécontentement de la part des acteurs du bio, considérant que leur travail ne serait plus reconnu à sa juste valeur.

Regroupant environ 600 adhérents à l’heure actuelle(3), le label Bio Cohérence se veut donc plus strict que les labels Agriculture Biologique et « Eurofeuille ». Reposant sur les bases du cahier des charges du label européen, auquel les produits doivent d’ailleurs a minima répondre, il se distingue en plusieurs points :

  • Toute présence d’OGM est interdite, y compris s’il s’agit de simples traces (contre 0,9 % pour le label européen) ;
  • Les produits transformés doivent contenir 100 % d’ingrédients biologiques, contre seulement 95 % pour son homologue européen ;
  • Les exploitations doivent être à 100 % biologiques, tandis que le label européen permet une activité mixte sous certaines conditions ;
  • L’alimentation des animaux doit être à 100 % biologique et majoritairement produite sur place.

Comment l’obtenir ? 
Pour devenir producteur Bio Cohérence et pouvoir utiliser ce logo, vous devez :

  • Remplir le formulaire d’adhésion et le formulaire d’engagement ;
  • Vous engager à respecter la charte Bio Cohérence ;
  • Transmettre la copie de votre certificat bio en cours de validité ;
  • Régler le montant de votre adhésion (entre 130 et 192 € TTC par an en 2021) ;
  • Recevoir l’attestation de conformité suite à la validation de votre dossier.

(3) Source : Des labels à en perdre la tête – 60 Millions de consommateurs - 2021

Les autres labels de l’agriculture biologique

Si les labels agriculture biologique, « Eurofeuille » et Bio Cohérence sont les plus courants en France, d’autres certifications peuvent également apparaître sur les produits issus de l’agriculture biologique. Le plus souvent, elles se distinguent par la mise en avant d’aspects mésestimés par les autres labels, notamment sociaux et environnementaux :

  • Nature & Progrès : délivrée par l’association éponyme, la mention « Nature & Progrès » garantit au consommateur des produits éthiques, équitables et respectueux du vivant et des cycles naturels. Pour y prétendre, les producteurs doivent adhérer à l’association et respecter un cahier des charges spécifique selon la nature de la production ;
  • Demeter : en plus de respecter les critères du label européen, les produits certifiés Demeter reposent sur les principes de l’agriculture biodynamique, dont les bénéfices n’ont cependant pas été prouvés ;
  • Ecocert : accordée par l’entreprise du même nom, la certification Ecocert reprend les grands principes du label Agriculture Biologique. En revanche, elle concerne davantage de secteurs d’activités et se décline en plusieurs logos selon la nature du produit (cosmétique, produit de nettoyage, restauration collective, etc.).

Voir les autres articles du dossier

Les 3 grandes étapes pour passer en agriculture biologique

Source de nouvelles opportunités pour votre exploitation, la transition vers l’agriculture biologique est un projet qui s’anticipe car les démarches à accomplir sont nombreuses. De la préparation à la conversion, en passant par la certification, découvrez les grandes étapes à suivre pour passer en agriculture...

Comment relever les défis d’une conversion à l’agriculture biologique ?

Si la conversion à l’agriculture biologique est avant tout une source de nouvelles opportunités, elle représente aussi un défi de taille. Modification des techniques agricoles, changement du circuit de distribution, nouvelles démarches administratives ou encore contrôles renforcés : autant de challenges qu’il...

Toutes les aides pour passer en agriculture biologique

Pour les exploitants agricoles, le passage à l’agriculture biologique peut représenter un défi de taille, notamment en raison des investissements – tant humains, matériels que financiers – qu’un tel projet demande. Heureusement, il existe un certain nombre d’aides pour faciliter votre transition vers l’agriculture...

 

MMA s'engage en faveur des territoires

 

.

© ajr_images/ iStock
Assurance agricole et viticole :
Au plus près des besoins des agriculteurs(1)

Vous envisagez de passer en agriculture biologique ? Vous souhaitez connaître les assurances adaptées à la protection de votre activité ? Votre agent MMA est à votre disposition pour tout renseignement et demande de devis. N’hésitez pas à le contacter.

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.