Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Quels modes de financement pour votre entreprise ?

Vous êtes à la recherche de financements pour lancer ou développer votre entreprise ? Différentes solutions, complémentaires entre elles, s’offrent à vous : l’apport de fonds propres d’une part, et le recours aux sources externes d’autre part. Explications.

MMAPRO_Modes-financement-entreprise.jpg

Différents modes de financement existent pour vous permettre de lancer ou de développer votre entreprise.
© Ditty about summer / Shutterstock.com

Quel financement pour la création de votre entreprise ?

Du love money…

Si, seul ou à plusieurs, vous décidez de créer une entreprise, vous devrez la doter de moyens. Il peut s’agir de sommes d’argent ou de biens nécessaires à son activité (locaux, véhicules, machines…). Ces apports ont vocation à rester de manière durable dans l’entreprise, et non à être remboursés à ceux qui les ont apportés. Ils constituent ce qu’on appelle les fonds propres de l’entreprise. Généralement, ils proviennent des principaux associés et de leur cercle familial et amical. On parle ici de « love money ».

Il est également possible de séduire des apporteurs de fonds qui ne font pas partie de vos proches, comme les business angels, surtout si votre projet présente un fort potentiel de développement (les célèbres start-up). En outre, vous pouvez vous tourner vers les plates-formes de crowdfunding pour compléter votre tour de table.

…à l’emprunt bancaire

Le plus souvent, ces fonds propres s’avèreront insuffisants pour lancer votre entreprise et lui offrir toutes les chances de succès. Le recours à l’emprunt bancaire sera donc nécessaire.

Sans surprise, votre principal interlocuteur sera une banque. Et outre un projet convaincant, un prévisionnel solide et des garanties (cautionnement, hypothèque, gage…), le banquier se basera sur le montant des fonds propres pour déterminer la somme qu’il vous prêtera.

Traditionnellement, les banques estiment que l’emprunt ne doit pas couvrir plus de 70 % des besoins estimés pour démarrer l’activité. Concrètement, si vous avez besoin de 100 000 €, vous devrez apporter au minimum 30 000 € pour les convaincre de vous prêter le reste.

Et les aides ?

Lors de la phase de création, de nombreuses aides sont mobilisables, notamment auprès :

  • de Pôle Emploi ;
  • de l’État ;
  • des régions ;
  • des départements ;
  • ou encore d’organismes spécialisés comme Bpifrance.

Il peut s’agir :

  • d’exonérations de charges sociales ;
  • de prêts d’honneur ;
  • de cautionnements bancaires ;
  • ou encore de dotations non remboursables.

Quel financement pour un projet important pour votre entreprise ?

Vous êtes à la tête d’une entreprise et vous souhaitez financer un projet important. Vous pouvez :

  • solliciter les associés afin qu’ils réalisent un nouvel apport de fonds propres ;
  • ouvrir votre capital à d’autres investisseurs, en sachant toutefois que cela pourra avoir une incidence sur la gouvernance de l’entreprise ;
  • recourir à l’emprunt.

Dans ce dernier cas de figure, deux solutions, en particulier, s’offrent à vous :

  • l’emprunt bancaire ;
  • et, si votre entreprise revêt la forme d’une société (SA, SAS, SARL…), les comptes courants d’associés. Ici, les associés (et seulement eux) disposent de la possibilité de verser des sommes d’argent qui seront prêter à l’entreprise. Pour sécuriser l’opération, il est conseillé de définir les conditions de retrait de ces sommes par les associés.

Quel financement pour votre entreprise en cas de difficultés de trésorerie ?

Lorsque votre entreprise rencontrera des difficultés de trésorerie, vous devrez y faire face. Bien sûr, vous pourrez négocier avec votre banquier une autorisation de découvert, mais cette solution, en raison des taux d’intérêt appliqués, coûte cher.

Si possible, vous préfèrerez :

  • le recours aux comptes courants d’associés ;
  • ou la négociation de délais de paiement avec vos fournisseurs (crédit fournisseur).

Dans tous les cas, vous devez prendre l’habitude de réaliser des comptes prévisionnels (bilans prévisionnels, comptes de résultats prévisionnels) afin d’anticiper ces difficultés de trésorerie et d’être ainsi en mesure d’organiser une parade avant qu’elles ne surviennent.

Assurance pertes d’exploitation

assurance perte exploitation tarif devis © Shironosov/Thinkstock

Vous avez investi beaucoup d’argent dans votre entreprise. Alors si un sinistre venait à endommager votre établissement, vous obligeant à réduire ou interrompre votre activité, vous seriez dans une position fragile : chiffre d’affaires en baisse, mais charges fixes toujours présentes. La garantie Pertes d’exploitation MMA permet de préserver votre marge brute…

Assurance pertes d’exploitation