Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Ouvrir un commerce : 5 questions à vous poser

Ouvrir un commerce alimentaire, un commerce bio, un commerce de vêtement… quel que soit le type de boutique que vous souhaitez créer, prenez le temps de bien préparer votre projet. Voici 5 questions à vous poser pour être certain de faire les bons choix.

Woman with multimedia salesman giving advice

Imaginez un parcours clients dans votre magasin afin de leur proposer une expérience unique, propice à susciter l’envie et l’achat.
© goodluz - stock.adobe.com

1. Ouvrir un commerce physique et/ou en ligne ?

Certes le e-commerce vous donne immédiatement accès 7j/7 à une large clientèle, tout en limitant les investissements initiaux. Mais créer un magasin physique présente encore de sérieux avantages :  

  • lui seul permet aux clients de voir et d’essayer le produit avant l’achat,
  • c’est le moyen de vous différencier en créant une expérience d’achat particulière (via le contact humain, l’aménagement de votre magasin…).    

En réalité, la tendance consiste plutôt à jouer sur la complémentarité de ces deux vecteurs de vente, dans des logiques :  

  • « web to store » (par exemple le « click and collect », pour lever les freins liés aux frais de port),
  • « store to web » (par exemple en donnant la possibilité à vos clients présents en boutique de commander un produit indisponible, puis d’être livré à domicile).

2. Ouvrir un commerce fixe ou ambulant ?

Grâce aux « food trucks », le commerce ambulant est redevenu à la mode. Monter un tel magasin permet en effet d’aller vous-même à la rencontre de votre clientèle, en testant différents emplacements et en vous déplaçant en fonction des pics de fréquentation.

Vous noterez toutefois que la création d’une boutique ambulante nécessite des autorisations particulières (une carte de commerçant ambulant, un permis de stationnement…) !

3. Ouvrir un commerce éphémère ?

Ouvrir un magasin éphémère (aussi appelé « pop up store ») est un moyen de créer le buzz autour de votre produit. Le principe ? Vous proposez vos produits sur une période de temps limitée, avant d’ouvrir éventuellement une autre boutique ailleurs. Ce concept mise sur le sentiment d’exclusivité et d’urgence pour provoquer l’acte d’achat.

Plus simplement, l’ouverture d’un magasin éphémère permet aussi d’évaluer le potentiel d’un quartier, avant d’entamer les démarches pour vous y installer de façon plus pérenne.

4. Dans quel quartier ouvrir votre commerce ?

Votre emplacement idéal dépendra du type de commerce que vous souhaitez créer. Par exemple :

  • vous avez besoin d’une grande superficie pour exposer et stocker vos produits (articles de décoration, de bricolage…) ? Une installation en périphérie d’un centre urbain vous permettra peut-être de bénéficier de tarifs plus abordables qu’en centre-ville ;
  • ou vous proposez des produits très spécialisés ? Les clients accepteront sûrement de parcourir quelques kilomètres supplémentaires.

Vous avez identifié un quartier ? Menez votre enquête avant d’ouvrir votre commerce :

  • la zone est-elle dynamique ? Des projets d’aménagement sont-ils prévus aux alentours ?
  • aurez-vous la possibilité d’ouvrir le dimanche ?
  • combien de commerces se sont déjà succédés dans le local ? Et avec quels résultats ?
  • vos clients et fournisseurs pourront-ils accéder à votre boutique et stationner facilement ?  
  • le local est-il conforme aux normes des ERP ? Est-il adapté à votre projet de boutique ?
  • la vitrine vous permettra-t-elle d’attirer suffisamment le regard ?
  • etc.

5. Comment proposer une expérience client unique, dès l’ouverture de votre commerce ?

Dès la création de votre boutique, vous devez accorder une attention particulière à l’aménagement de votre vitrine et de votre espace de vente. Votre objectif : transporter les clients dans votre univers et provoquer une expérience unique, propice à susciter l’envie et l’achat.

Pour cela :

  • organisez le parcours de vos clients : après la vitrine, l’entrée doit donner à voir les produits les plus attractifs ; la caisse peut, elle, être située au fond de la boutique, obligeant ainsi les clients à parcourir l’ensemble de vos rayons ;
  • apportez une attention particulière à vos modes d’éclairage. La couleur, l’intensité, les contrastes… : vous pouvez jouer sur différents paramètres pour modeler vos espaces, valoriser la variété de votre offre et instaurer une ambiance plus ou moins chaleureuse ;
  • n’hésitez pas à mettre en scène vos produits : prévoyez suffisamment de place pour les placer en situation et encourager l’imagination ;
  • racontez l’histoire de votre marque : donnez par exemple à voir votre atelier de création et de fabrication.

Protégez votre commerce avec la multirisque professionnelle MMA

assurance multirisque pro © Wavebreak Media/Thinkstock

Assurance de vos locaux, matériels, équipements et marchandises, RC Pro, Pertes d’exploitation(1) … L'assurance Multirisque Professionnelle MMA couvre(2) efficacement en un seul contrat, l’ensemble de vos besoins, tout en s’adaptant à votre métier, votre secteur activité et la taille de votre magasin.

Multirisque professionnelle MMA

(1) Garantie accessible selon la formule et/ou l’option souscrite.

(2) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat multirisque MMA PRO-PME.