Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Transmission d’entreprise : à quel prix et à qui ?

Prêt à trouver un successeur pour reprendre votre entreprise ? Un projet de transmission nécessite de la préparation pour vendre au prix juste et trouver le bon repreneur. MMA vous conseille et vous éclaire sur les nouvelles mesures de la loi PACTE qui facilitent le financement de la reprise des petites entreprises.

MMAPRO_transmission-entreprise-897x505.jpg

Prenez le temps de trouver le bon repreneur pour votre entreprise.
© jacoblund/iStock

Estimer la valeur de votre entreprise

Faites un check-up complet de votre entreprise afin d’évaluer ses points forts et ceux qui pourraient freiner la vente. Ce bilan vous permettra de convaincre les repreneurs de sa valeur et négocier au mieux la vente de votre entreprise.

Évaluez la performance de votre entreprise, sa solvabilité et les obligatoires auxquelles elle doit faire face :

  • lactivité : les analyses comptable, économique et financière démontrent-elles le potentiel du marché et la compétitivité de l’entreprise ?
  • lorganisation et les moyens : le capital humain, les locaux, les techniques et les outils de travail garantissent-ils le bon déroulement de l’activité dans le futur ? 
  • les aspects juridiques et réglementaires : la réglementation et les obligations contractuelles sont-elles respectées et permettent-elles d’assurer la continuité de l’activité ?

La Chambre de Commerce et d’industrie France (CCI France) propose un diagnostic en ligne assez complet pour vous aider à faire le vôtre. 

Déterminez votre prix de vente en fonction du diagnostic que vous venez d’effectuer. Ce prix correspond au rapport entre la valeur de l’entreprise et le marché de l’offre et la demande. Inutile de se baser sur d’anciennes ventes similaires : le prix dépend du contexte économique. Confiez ce calcul à votre expert-comptable et demandez conseil à votre banquier ou à votre commissaire aux comptes.

Vous vendez ? Investissez !

Si des correctifs doivent être apportés pour améliorer la performance de votre entreprise, investissez. La valeur et l’attractivité de votre entreprise y gagneront.

Trouver un repreneur pour votre entreprise

À quoi ressemble votre acquéreur idéal ? Définissez son profil en prenant en compte les caractéristiques de votre activité. Puis recherchez un repreneur potentiel en élargissant progressivement, et discrètement, vos recherches.

1- Rechercher dans votre entourage

Vos partenaires quotidiens peuvent vous aiguiller vers un repreneur potentiel : vos prestataires et fournisseurs mais aussi vos conseillers professionnels (notaire, avocat, expert-comptable, banquier…)

2- Élargir vos recherches

Différents interlocuteurs peuvent vous aider à trouver le bon repreneur : 

  1. Les organisations professionnelles de votre secteur : syndicats, clubs d’entrepreneurs… 
  2. Les Chambres consulaires : Chambres de commerce et d’industrie, Chambres des Métiers et de l’Artisanat, Chambres de l’Agriculture
  3. Les experts de la reprise dentreprise : Syndicat des professionnels des fusions et acquisitions (CNCFA), agences immobilières, notaires et cabinets d’affaires
  4. Les bourses de transmission dentreprise régionales, locales ou sectorielles 
  5. Les sites d’annonces spécialisées comme :
    Transentreprise, la plateforme commune des Chambres de commerce et d’industrie et des Chambres des Métiers et de l’Artisanat 
    - Fusacq… 
  6. Les réseaux de mise en relation entre professionnels comme :
    - Meetpro 
    - Reprizentreprise

Et si vos salariés reprenaient votre entreprise ? 

Avant la cession d’une entreprise, le dirigeant a pour obligation d’en informer ses salariés afin de leur permettre de se porter acquéreur. 

Différents dispositifs fiscaux existent pour aider vos salariés à reprendre votre entreprise. Il vous est possible de la leur transmettre par donation, par une vente ou en transformant l’entreprise en Scop, les salariés devenant associés majoritaires. 

La loi PACTE simplifie les transmissions

Plusieurs mesures phares facilitent le financement de la reprise des petites entreprises : 

  • Reprise par un membre de la famille : les conditions de réduction des droits de transmission d’une entreprise dus par succession ou donation sont simplifiées ainsi que les obligations déclaratives des signataires du pacte ;
  • Reprise par les salariés : le seuil de salariés minimum pour bénéficier du crédit d’impôt est supprimé ; 
  • Reprise par un acquéreur extérieur : pour faciliter l’accès au crédit vendeur, les conditions d’éligibilité à l’étalement des impôts et des prélèvements sociaux sur les plus-values de cessions d’entreprise sont élargies.

Voir les autres articles du dossier

Devenir micro-entrepreneur : 3 étapes clés avant de se lancer

Valider son modèle économique, développer ses compétences de futur chef d’entreprise et choisir des locaux appropriés, 3 étapes indispensables pour garantir la pérennité de votre future entreprise.

3 solutions pour associer vos salariés à la réussite de votre entreprise

Plus l’engagement de vos salariés est fort et plus la productivité est au rendez-vous. Les leviers pour les impliquer ? Répartir les gains financiers et partager les décisions stratégiques.