Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Prévention des chutes de hauteur : les réflexes à adopter sur votre exploitation agricole

En descendant de votre tracteur, en nettoyant un engin agricole, en montant sur une toiture ou en circulant sur des passerelles… : vos salariés et vous, êtes exposés tout au long de la journée au risque de chute de hauteur. Pour travailler en toute sécurité, voici les bons réflexes à adopter dès que vos pieds quittent le sol.

Friendly farmer working on hydraulic scissors lift platform in greenhouse

Les exploitants agricoles sont de plus en plus exposés à des risques, dont les chutes de hauteur.
© Adobe Stock

Le risque de chute de hauteur ne doit pas être pris à la légère. Dans le secteur agricole, ce type d’incident est la 3e cause d’accident mortel au travail (après les accidents cardio-vasculaires et les accidents liés aux machines)(1).

Les chutes de hauteur représentent par ailleurs :

  • 13 % des accidents du travail parmi les exploitants agricoles ;
  • 10 % parmi les salariés agricoles(1).

Les principales lésions constatées étant les entorses et les fractures (respectivement 40 % et 10 %) ou encore le mal de dos (7 %)(1), autant de situations qui peuvent impacter durablement votre activité.

Monter et descendre de vos engins agricoles

Ce geste simple du quotidien représente 1/4 des accidents chez les exploitants agricoles et 40 % des accidents de tracteur toutes catégories confondues(1). Il est en effet tentant de sauter de son engin pour en descendre. Pourtant, c’est prendre le risque de glisser ou de mal se réceptionner.

Pour prévenir les chutes de tracteur, il est essentiel d’adopter de bonnes habitudes :  

  • assurez-vous que le véhicule est à l’arrêt et le frein à main serré ;
  • libérez l’espace autour de la porte (éviter d’y entreposer des outils et autres objets) ;
  • vérifiez qu’il n’y a pas de terre sur le marchepied ;
  • descendez en vous mettant face au tracteur et en vous servant toujours de 3 appuis (2 pieds + 1 main, ou 2 mains + 1 pied).

Travailler en hauteur

Le travail sur les toitures fragiles des bâtiments d’exploitation agricole est l’un des principaux facteurs d’accidents mortels dus à des chutes(1). Alors avant de monter sur un toit ou sur votre serre, veillez à prendre les mesures nécessaires à la prévention des chutes :    

  • si vous le pouvez, évitez de travailler seul en hauteur ; sinon, il peut être conseillé de vous équiper d’un dispositif de protection du travailleur isolé (tel qu’une solution de téléassistance) ;
  • sécurisez votre échelle en la fixant solidement ;
  • installez des filets sous votre zone de travail ;
  • prévoyez des chemins de circulation, qui vous permettront de vous déplacer sans risque.

Et si vous n’êtes pas en mesure de garantir totalement votre sécurité, il est préférable de faire appel à des professionnels.

Limiter le risque de chutes de hauteur dans vos autres actions quotidiennes

Selon les cas, des solutions existent pour vous permettre de rester, bien en sécurité, les deux pieds sur terre. Parmi elles, vous trouvez par exemple :

  • les dispositifs de bâchage-débâchage pilotés depuis le sol, à l’aide d’une manivelle ;
  • les appareils de levage sécurisés, tels que les plateformes élévatrices.

Si l’intervention en hauteur est inévitable, protégez les accès et la zone de travail :

  • soit de manière permanente, en installant des rambardes, des barrières coulissantes, des échelles à crinoline… ;
  • soit temporairement, le temps de votre intervention, grâce à des plateformes individuelles roulantes munies de garde-corps ou encore des plateformes individuelles roulantes avec stabilisateurs.

Enfin et surtout, n’oubliez pas de sensibiliser régulièrement vos salariés aux bons réflexes de prévention des chutes de hauteur.

(1) Statistiques MSA, tirées du dossier de presse « La prévention des chutes de hauteur », SIMA 2017.

Préservez votre niveau de vie avec l’assurance revenus pros

503399979 © monkeybusinessimages/Thinkstock

En cas d’accident, si vous êtes partiellement invalide, MMA vous verse au choix une rente mensuelle jusqu’à votre retraite ou un capital(1). En cas d’invalidité totale, MMA peut prendre en charge les cotisations de votre Assurance Revenus Pros(1) (2).

Assurance revenus pros

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.
(2) Au prorata du nombre de jours d’arrêt pris en charge et en cas d’invalidité de plus de 66 %.