Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Fortes chaleurs ou grand froid : comment protéger vos ouvriers du bâtiment ?

Par la nature même de leur activité, ils sont particulièrement exposés aux aléas climatiques, et en particulier aux fortes chaleurs et au grand froid. Comment protéger la santé de vos ouvriers du bâtiment ? Éléments de réponse.

protection-climatique-ouvrier-batiment_897x505.jpg

En cas de fortes chaleurs, adoptez les meilleurs réflexes afin de protéger vos collaborateurs.
©AdobeStock, Tong2530

Identifier et évaluer les risques

Les températures extrêmes nécessitent toute votre attention :

  • Lors d’un pic de chaleur, les ouvriers du bâtiment courent des risques de crampes musculaires, de déshydratation, de coup de chaleur ou de soleil… Ces effets peuvent être accentués par l’exercice de certaines activités (soudage…) et l’usage d’équipements générateurs de chaleur (engins de chantier…), qui nécessitent la majorité du temps le port d’équipements de protection individuelle ;
  • En cas de froid, d’autres conséquences sont à craindre : engelures, malaises hypothermiques, baisse de la dextérité manuelle et de la vigilance…. Ces risques sont d’ailleurs souvent aggravés par le vent et l’humidité.

Alors, pour assurer au mieux la sécurité de vos salariés et surtout protéger leur santé, votre première démarche de prévention doit être d’identifier précisément les risques, en tenant compte notamment : 

  • Du profil de vos ouvriers (leur âge, leur état de santé…) ;
  • De leur mission.

C’est ce travail d’évaluation qui vous permettra de déterminer les mesures de protection individuelles et collectives les plus pertinentes.  

Protéger vos ouvriers des fortes chaleurs…

Différentes mesures sont recommandées pour les ouvriers du bâtiment travaillant sur des chantiers l’été, et notamment en période de canicule :

  • Affichez, en cas d’alerte météorologique, un document élaboré par le médecin du travail rappelant les risques liés à la chaleur, les moyens de les prévenir et les premiers gestes à accomplir si un collègue est victime d’un coup de chaleur ;
  • Adaptez, dans la mesure du possible, les horaires de travail (en faisant commencer vos ouvriers plus tôt par exemple) ;
  • Planifiez les tâches : celles les plus pénibles seront effectuées le matin par exemple. Prévoyez de faire tourner les équipes. Organisez des pauses supplémentaires aux heures les plus chaudes, si possible dans un lieu plus frais, et en respectant les mesures sanitaires de prévention contre la Covid-19 (distanciation physique, port du masque…) ;
  • Mettez à la disposition de vos salariés de l’eau potable fraîche, ainsi que des « douches de fortune » (régulièrement nettoyées pour éviter le risque de contamination à la Covid-19).

… Et en cas de grands froids

Pour limiter, voire supprimer les risques liés à une vague de froid, voici quelques recommandations d’ordre général :   

  • Réorganisez le travail : limitez par exemple l’exposition au froid de vos ouvriers du bâtiment en leur accordant des temps de pause adaptés et des récupérations supplémentaires. Évitez le travail isolé au profit des tâches effectuées en binôme (propice à la surveillance mutuelle) ;  
  • Aménagez les postes de travail : prévoyez notamment la mise en place d’une aide à la manutention manuelle, ou encore la mise à disposition d’un local chauffé où vos ouvriers pourront prendre une boisson chaude, faire sécher leurs tenues de travail, stocker des vêtements de rechange…tout en veillant au respect des consignes sanitaires ;
  • Fournissez à vos salariés des équipements adaptés au grand froid : équipez-les de gants ou de mitaines, de chaussures antidérapantes, de casques de sécurité avec doublure isolante, de vêtements imperméables…

Pratique

Au quotidien, sachez que vous pouvez vous aider du site internet mis en place par Météo France, « Vigilance météorologique ». Actualisé au moins deux fois par jour, il constitue un outil pratique pour vous aider à planifier les interventions de vos ouvriers en situation de canicule, de grand froid, de vent violent ou encore de neige-verglas.

.

© Wavebreakmedia/Thinkstock
Protégez votre établissement avec MMA

En cas d’accident de travail d’un de vos salariés, si vous ne lui avez pas remis d’équipements de sécurité, vous pourriez être mis en cause pour faute inexcusable de l’employeur. L’assurance de la faute inexcusable de l’employeur est proposée dans votre contrat Multirisque Professionnelle MMA BTP(1). Parlez-en à votre Agent MMA.

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat MMA BTP.