Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Réouverture des hébergements touristiques : comment éviter les punaises de lit ?

Les punaises de lit sont l’ennemi n°1 des professionnels de l’hébergement et de l’hôtellerie. Comment les reconnaître et prévenir l’infestation ? Comment s’en débarrasser ? Pour accueillir vos clients dans les meilleures conditions possibles cet été, suivez le guide.

181130453


©iStock

Punaise de lit : quelles sont ses habitudes ? À quoi ressemble-t-elle ?

Depuis une vingtaine d’années, les punaises de lit reviennent en force dans les habitats. Hôtels et autres hébergements professionnels sont particulièrement touchés par la Cimex lectularius (ou bed bug en anglais) qui voyage en toute discrétion dans les bagages et les effets personnels des clients.

Visible à l’œil nu puisqu’elle mesure de 4 à 8 mm de long, la punaise de lit est de couleur rouge à brun foncé. Se nourrissant pour l’essentiel de sang humain, elle sort de préférence la nuit pour piquer. Elle vit à proximité des couchages et elle est particulièrement attirée par la chaleur corporelle.

Chaque femelle peut pondre de 150 à 500 œufs au cours d’une vie, dont la durée oscille entre six mois et un an. Les œufs des punaises de lit sont de couleur blanchâtre. Agglutinés en grappes dans toutes sortes d’interstices, ils éclosent en moyenne entre 10 et 14 jours après la ponte.

Punaise de lit : où se cache-t-elle ?

Fuyant la lumière du jour, la punaise de lit aime se réfugier dans :

  • Les sommiers, coutures et dessous de matelas, ourlets des articles de literie ;
  • Les têtes de lits, le mobilier de chambre et les tiroirs ;
  • Les vêtements, sacs à dos ou à main et valises ;
  • Les chaises et fauteuils ;
  • Les sofas et leurs housses ;
  • Les tapis et rideaux ;
  • Les moulures, les cadres de fenêtres ou de portes ;
  • Le revers des plinthes et des prises électriques ;
  • Les tapisseries décollées, les cadres et les affiches ;
  • Les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher ;
  • Les papiers, livres, téléphones, radios et horloges…

En résumé, tout espace permettant à la punaise de lit de se mettre à l'abri.

Des désagréments qui peuvent tourner au cauchemar

Les punaises piquent de préférence bras, jambes et dos, en laissant des traces rouges semblables à des piqûres de moustiques. Les boutons peuvent être très nombreux : une punaise peut piquer une même personne cinquante fois en une nuit.

La gêne peut rester modérée : éruptions peu importantes et indolores, faibles démangeaisons qui disparaissent en quelques heures ou jours sans traitement. Il arrive cependant que les piqûres provoquent des crises d’urticaire, des allergies ou encore des surinfections nécessitant un traitement médical. En outre, chez certaines personnes, ces parasites engendrent du dégoût, voire une répulsion capable de déclencher stress, phobie, insomnie…

A fortiori, ces nuisances qui touchent vos clients impactent l’image de votre établissement ! C’est pourquoi il est important d’agir vite.

Comment prévenir une infestation de votre établissement ?

Vous ne pouvez pas empêcher l’arrivée d’une punaise de lit dissimulée dans un bagage ou un vêtement. Quelques précautions peuvent néanmoins prévenir la propagation des parasites à l’établissement entier :

  • Inspectez minutieusement les chambres après chaque départ ;
  • Prévoyez une inspection approfondie à intervalles réguliers ;
  • Agissez immédiatement dans l’ensemble de l’établissement dès qu’un parasite est détecté (et pas uniquement dans la pièce concernée)

Comment se débarrasser des punaises de lit ?

Compte-tenu de l’extrême résistance des punaises de lit aux divers traitements, et à leur grande vitesse de reproduction, il est hautement recommandé de faire appel à une entreprise de désinsectisation certifiée en cas de contamination.

Quelles que soient les techniques de désinfection utilisées - vapeur, chaleur, froid, fumigènes, produits chimiques -, l’efficacité de l’intervention est étroitement liée au respect des consignes et des délais indiqués par le professionnel.


Attention ! Si vous repérez des punaises de lit, ne déplacez pas le matelas et ne secouez pas les draps par la fenêtre. Cela faciliterait leur éparpillement. Faites appel à un professionnel avant de toucher à quoi que ce soit.


Albert BACQUEVILLE, responsable Prévention et Prospective chez MMA

En cas de réclamation : diplomatie et réactivité

Un sinistre dû aux punaises de lit engendre différents coûts directs pour l’hôtelier : dédommagement, perte d’exploitation, frais de décontamination, voire de ré-ameublement, etc. Pourtant le préjudice financier lié à la perte de réputation peut être plus lourd encore. Quand bien même les dommages subis par le client sont sans gravité, le bouche-à-oreille et les commentaires négatifs laissés sur les forums de consommateurs peuvent entraîner la désaffection de la clientèle fidélisée et un déficit de fréquentation de nouveaux clients.
Pour éviter cette situation, l’hôtelier a tout intérêt à traiter chaque réclamation liée aux punaises de lit sans délai, en faisant preuve d’écoute et de souplesse. Remboursement des nuitées, des frais de nettoyage, des éventuels frais médicaux, etc. permettent généralement un règlement amiable, et un apaisement de la relation commerciale.

Prenez soin de la santé de vos salariés avec la mutuelle d’entreprise

Santé-Prévoyance-Collective

Lors d’une invasion de punaise de lit, votre personnel peut également être exposé. MMA vous accompagne dans le choix de vos contrats Santé Collective, en vous proposant des solutions qui :

  • répondent à vos besoins et obligations légales vis-à-vis de vos salariés,
  • leur permettent de bénéficier de couvertures adaptées.
Mutuelle d’entreprise