Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Agriculteurs : quelles recommandations en cas de fortes chaleurs ?

Sous un soleil écrasant, les risques d’accident augmentent : baisse de l’attention, nervosité des animaux, intoxication par les vapeurs de produits chimiques… Comment mieux supporter la chaleur et travailler en toute sécurité ? Vous et vos salariés pouvez adopter quelques bons réflexes.

Young male farmer picking cucumber at organic eco farm

C’est la principale recommandation en cas de fortes chaleurs : adapter votre journée pour limiter les efforts physiques et les temps d’exposition au soleil.
©Alexeg84 - stock.adobe.com

Au cours de la canicule 2017, Santé Publique France a recensé 73 signalements d’événements sanitaires chez des travailleurs, en lien possible avec la chaleur extérieure. Des signalements qui concernaient : 

  • Pour 55 d’entre eux, des coups de chaleur, des crampes, de l’épuisement… ; 
  • 4 passages aux urgences ;  
  • 3 hospitalisations ; 
  • 1 coma ; 
  • 10 décès sur le lieu de travail, dont 9 ayant touché des personnes qui travaillaient en extérieur(1)

Pour réduire les accidents du travail, notamment en extérieur, il est indispensable de suivre les mesures de prévention en cas de fortes chaleur.

(1)Santé Publique France, « Bilan national canicule été 2017 », juin 2018
 

Organisez-vous pour limiter le travail par forte chaleur 

Vous devez éviter au maximum de travailler à la chaleur. Pour cela, essayez d’adapter vos journées en fonction des prévisions météo : 

  • Travaillez aux heures les plus fraîches ou en fonction des zones ombragées si vous êtes sur des tâches comme la manutention ou qui nécessitent de porter des équipements de protection individuelle lourds et chauds ; 
  • Reportez tous travaux qui présentent un danger certain : traitement phytosanitaire, transport de jerricanes d’essence, utilisation d’équipements susceptibles de provoquer des étincelles et des incendies… ;
  • Évitez de travailler trop longtemps sur des aires goudronnées (par exemple dans votre cour, sur le pourtour des bâtiments…) et bétonnées, à proximité de machines produisant de la chaleur… ;  
  • Organisez un roulement avec votre ou vos salarié(s) pour limiter les temps d’exposition de chacun au soleil ;
     

Revoyez vos habitudes pour mieux concilier travail et chaleur

Quelques recommandations s’imposent en cas de fortes chaleurs : 

  • Buvez régulièrement, et cela même si vous n’avez pas soif ; 
  • Faites régulièrement des pauses en vous abritant dans un lieu frais ; 
  • Adaptez votre tenue vestimentaire aux températures extérieures, sous réserve de respecter les impératifs de sécurité (port des EPI) : évitez de travailler torse nu. Protégez votre tête et votre nuque. Favorisez des tenues légères en coton par exemple (car plus respirantes). Sachant qu’il existe, pour un plus grand confort, des vêtements conçus spécialement pour les fortes chaleurs (avec des matières anti-transpirantes, des chaussures de sécurité basses plutôt que montantes…). 

À noter : si vous avez des salariés, accordez une attention toute particulière aux personnes les plus fragiles ainsi qu’aux nouveaux arrivants (ils peuvent ne pas avoir l’habitude de rester ainsi exposés au soleil). Rappelez-leur les mesures de prévention en cas de fortes chaleurs… et surveillez qu’elles soient bien appliquées.
 

Soyez attentifs aux symptômes d’un coup de chaleur  

Fatigue inhabituelle, nausées, maux de tête, crampes, vertiges, perte d’équilibre… Sachez repérer les signes d’une déshydratation ou d’une hyperthermie. S’il est rare, le coup de chaleur est mortel dans 15 à 25 % des cas selon l’INRS.

Alors en cas de coup de chaleur, que faire ? Arrêtez-vous immédiatement, hydratez-vous par petites gorgées. Installez-vous au frais et aspergez-vous d’eau. Si nécessaire, alertez ou demandez à alerter les secours. 

À noter : les fortes chaleurs favorisant les risques d’accident, il est plus que jamais utile d’avoir à portée de main une trousse de premiers secours, pour soigner au plus vite les coupures, les projections oculaires… 
 

.

© ajr_images/ iStock
Assurance agricole et viticole :
Assurez votre responsabilité civile !

En cas de coup de chaleur d’un de vos salariés, si vous n’avez pas pris les précautions nécessaires, vous pourriez être mis en cause pour faute inexcusable de l’employeur. L’assurance de la faute inexcusable(1) de l’employeur est proposée dans votre contrat Multirisque Professionnelle MMA Agri et et MMA Viti(2). Parlez-en à votre Agent MMA.

(1) La faute inexcusable de l’employeur correspond au manquement de ce dernier à son obligation de sécurité de résultat, notamment révélé par un accident du travail ou une maladie professionnelle. L’employeur aurait dû avoir conscience d’un danger et n’a pas pris les mesures nécessaires pour le prévenir.
(2) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat MMA Agri et MMA Viti.