Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Entreprise : 4 conseils pour économiser l’énergie

Votre facture d’électricité pèse trop lourd dans vos dépenses générales ? Voici 4 éco-gestes simples à mettre en œuvre au bureau pour vous aider à réduire votre consommation d’électricité. C’est bon pour la planète… et c’est bon pour votre trésorerie !

 meeting room

Adoptez les bons réflexes afin d’économiser l’énergie dans votre entreprise.
©sowanna - stock.adobe.com

Éco-geste n°1 : optimisez l’utilisation des lumières et des appareils électriques 

Chaque geste compte, même les plus petits. Pensez par exemple à :

  • Réduire le temps de mise en veille de vos ordinateurs à moins de 5 minutes de non-utilisation. Cela peut permettre de réduire de moitié leur consommation électrique ;
  • Éteindre ordinateurs et écrans tous les soirs ;
  • Couper les lumières lorsque vous quittez la pièce et dès que la lumière du soleil est suffisante ;
  • Installer des minuteries dans les endroits moins fréquentés pour que la lumière s’éteigne automatiquement ;
  • Privilégier les ampoules LED : elles ont une durée de vie entre 20 000 et 40 000 heures, contre 12 000 à 22 000 heures pour les tubes fluorescents(1) ;
  • Débrancher les chargeurs non utilisés (smartphone, ordinateur portable…) et, si c’est possible, mettre à disposition des chargeurs solaires pour smartphones ;
  • Limiter la luminosité de vos écrans en veillant à ne pas vous faire mal aux yeux : c’est un bon moyen de réduire leur consommation d’énergie ; 
  • Surveiller les impressions papier : éviter d’imprimer inutilement ; préférer le noir et blanc, si possible en recto-verso ; bien penser à faire un « aperçu avant impression » avant de lancer une série, pour éviter le gaspillage. 

(1) Site internet de l’Ademe, « L’éclairage : le saviez-vous ? »
 

Éco-geste n°2 : prenez garde à la température de vos locaux

En hiver :

Travailler dans une atmosphère surchauffée n’est ni agréable, ni sain, ni économique. De plus, c’est bon à savoir : baisser la température d’un degré seulement permet de réduire la consommation annuelle de chauffage de 5 à 10 %(2). N’hésitez pas à en parler à vos salariés afin d’évaluer leur température idéale.

D’autres éco-gestes sont également possibles au bureau, comme : 

  • Mettre en place des thermomètres dans chaque pièce afin d’avoir un indicateur objectif ;
  • Régler vos programmateurs au plus juste ;
  • Éviter de chauffer les week-ends et après 18 heures si les locaux sont fermés ;
  • Opter pour des installations réduisant les dépenses d’énergie (double vitrage, bonne isolation, pompe à chaleur…).

En été :

  • Aérer aux heures les plus fraîches ;
  • Fermer les stores et volets lorsque le soleil se fait trop ardent ;
  • Ne pas régler la climatisation en dessous de 4 degrés de la température extérieure. En plus des dépenses engendrées, vous risquez de provoquer angines et rhumes parmi vos équipes.

(2) Site internet de l’Ademe, « Le chauffage : le saviez-vous ? »
 

Éco-geste n°3 : minimisez votre impact écologique lié à votre utilisation d’internet

Dans le monde, 8 à 10 milliards d’e-mails sont échangés en une heure(3). Pour réduire leur impact environnemental, mettez en place quelques gestes simples au quotidien :  

  • Limiter le nombre de destinataires, même dans le cas d’e-mails groupés. Sachez que multiplier le nombre de destinataires d’un mail par 10 multiplie par 4 son impact(3) ;  
  • Vider régulièrement vos boîtes. Le stockage d’e-mails inutiles est un grand consommateur d’énergie ; 
  • Limiter l’envoi de pièces jointes au maximum et optimiser la taille des fichiers transmis. 

Et adoptez une navigation responsable :

  • Fermer les options de connectivité sur votre téléphone lorsqu’elles ne sont pas utilisées (Bluetooth, wifi, GPS…) ;
  • Sur les navigateurs, enregistrer directement les adresses les plus utilisées en raccourci et essayer d’être précis lors des recherches afin de limiter la sollicitation des serveurs du moteur de recherche ; 
  • Fermer les onglets et les programmes non utilisés ; 
  • Ne pas laisser les appareils en veille. 

(3) Ademe, La face cachée du numérique, novembre 2019  
 

Éco-geste n°4 : sensibilisez vos salariés aux économies d’énergie

Si vous êtes le seul à éteindre la lumière de votre bureau, l’impact sera minime. Mais si chacun contribue à ses gestes, le montant des euros économisés s’envolera. Cela n’est pas toujours facile, peu de salariés ayant conscience du montant de la facture. 

Alors, comment faire adhérer vos salariés à votre démarche d’efficacité énergétique ?

  • Sensibiliser vos salariés au fait que l’argent économisé peut servir à d’autres postes : investissements (dans du mobilier plus agréable par exemple), communication, et pourquoi pas même… des primes ; 
  • Leur rappeler qu’il en va de la bonne santé de leur entreprise mais aussi de celle de la planète ;
  • Les tenir au courant, mois après mois, des économies réalisées en diffusant les évolutions de consommations d’énergie. C’est toujours plus motivant de constater que les efforts paient ;
  • Les encourager en organisant un petit challenge collectif, avec une récompense à la clé.

Pour une réduction plus drastique de vos consommations énergétiques, il vous faudra probablement vous faire accompagner par un expert (Ademe, fournisseur d’énergie…). Des investissements, plus ou moins importants, sont éventuellement à envisager. L’Ademe peut proposer un accompagnement personnalisé, voire une aide financière à certaines entreprises désirant identifier les pertes d’énergies/déchets/matières et mettre en place un plan d’action. 

Pour en savoir plus : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/aides-financieres 
 

.

Protégez votre matériel avec la Multirisque Pro MMA

Dommages électriques MMA © Moodboard/Thinkstock

En cas de dommages électriques suite aux effets du courant électrique (échauffement, court-circuit, surtension, défaut ou défaillance d’isolement…), MMA peut assurer(1) vos matériels détériorés.

Multirisque pro MMA

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties, options souscrites et des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les conditions générales, conditions spéciales, conditions particulières des contrats MMA PRO PME, MMA BTP, MMA Pros de l’Auto, MMA Agri.