Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Prévenir les risques routiers professionnels

Trois dirigeants sur quatre(1) ne sont pas sensibilisés au risque routier comme première cause d’accident mortel en entreprise et ne programment donc pas pour leurs salariés des plans de prévention à hauteur de l’enjeu. Rappel et respect des règles permettent pourtant de sécuriser les déplacements professionnels.

prévention-risques-routiers-professionnels

La majorité des chefs d’entreprise n’a pas conscience que le risque routier est la première cause d’accident mortel en entreprise.
© Anyaberkut / Istock

Ne sous-estimez pas les risques routiers professionnels

Les personnes amenées à de nombreux déplacements dans le cadre de leur travail sont exposées à des risques routiers accrus.

Selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles – INRS –, « les accidents routiers du travail représentent aujourd’hui environ 3 % des accidents du travail toutes causes confondues et plus de 20 % de l’ensemble des accidents mortels de travail – pour le régime général de la Sécurité sociale ».

Satisfaire à des exigences professionnelles tout en respectant le code de la route impose en effet de fortes contraintes aux conducteurs. Il faut notamment concilier :

  • ponctualité à ses rendez-vous, agenda surchargé, livraison urgente, etc. avec les limitations de vitesse,
  • disponibilité et réactivité commerciale avec interdiction de téléphoner au volant,
  • arrêts fréquents et stationnements avec respect de la signalisation, sécurité des personnes et des biens matériels… 

(1) Étude Ifop pour MMA, mars 2016.

Le risque routier : un danger sous-estimé par les dirigeants de TPE/PME

75 % des dirigeants d’entreprise de moins de 50 salariés n’ont pas conscience que le risque routier est la première cause d’accident mortel en entreprise. Pourtant :

  • 50 000 accidents en entreprise sont dus chaque année au risque routier,
  • en 2012, il a engendré 386 décès – 44 % des décès au travail –, soit la première cause d’accident mortel. 

Le B.A.BA de la prudence au volant

Face à des risques accrus, la plus grande vigilance et le respect des règles basiques de sécurité sont de mises.

Trois incontournables ?

  1. Observer scrupuleusement le code de la route : limitations de vitesse, priorités, signalisation, maintien de distances de sécurité suffisantes – sur route, au moins 2 secondes avec le véhicule qui vous précède ; sur autoroute, une distance au moins égale à deux lignes blanches de la bande d’arrêt d’urgence –, etc.
  2. Redoubler de prudence en cas d’intempéries.
  3. Faire réviser et entretenir régulièrement son véhicule.

Sécurité routière : faites le point sur vos connaissances et testez-vous.

Téléphone au volant, risques multipliés par trois

De nombreuses études attestent que téléphoner en conduisant multiplie par trois le risque d’accident, y compris avec un kit « mains libres ». En effet, il ne s’agit pas seulement de disposer de ses deux mains pour conduire, mais également d’être capable d’une concentration optimale, ce qui n’est pas le cas pendant une communication téléphonique, l’envoi ou la lecture d’un texto. 

Bon à savoir

Un conducteur au téléphone enregistre de 30 à 50 % d’informations en moins concernant la route, avec un impact direct sur la bonne exécution des tâches nécessaires à la conduite.

Source : site Sécurité routière

Pour mémoire, l’article R.412-6-1 du code de la route stipule :

« L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. »

De ce fait, conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l’oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque – que ce soit pour téléphoner ou écouter de la musique – est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Seuls sont autorisés :

  • les dispositifs intégrés au véhicule,
  • aux deux-roues motorisé, un dispositif intégré au casque.

Alternatives ? Vous pouvez enregistrer un message « spécial trajet » sur le répondeur de votre téléphone. Selon les cas, vous pouvez également programmer un renvoi automatique des appels vers l’accueil téléphonique de vos locaux professionnels.

Pour aller plus loin dans la prévention routière avec MMA

Partie prenante en matière de prévention des risques routiers, MMA y consacre des moyens importants : site Internet, web, applications pédagogiques et gratuites ainsi que de multiples opérations de sensibilisation sur le terrain auprès de tous les publics.

Avis d’expert

Arnold Von BOTHMER, Manager de Covéa Solutions Prévention

« Pour réduire les risques d'accidents de la route, vous pouvez faire appel au service de Covéa Solutions Prévention.
- Après chaque accident de collision, responsable ou non, avec ou sans tiers, un débriefing téléphonique est réalisé pour récupérer les informations relatives aux circonstances précises et sensibiliser le conducteur aux mesures préventives d'évitabilité,
- Le suivi en ligne et l'analyse détaillée annuelle permettent d'engager des actions correctives adaptées (formations, communications...).

Covéa Solutions Prévention propose un large panel de formations, destiné à vos collaborateurs, « in situ » ou sous le format e-learning. »

Pour en savoir plus sur les prestations de prévention de Covéa Solutions Prévention, n'hésitez pas à contacter votre Agent Général MMA.

Liens utiles