Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Prévenir les risques routiers professionnels

83 % des dirigeants sous-estiment le risque routier et ne mettent pas en œuvre de plans de prévention en conséquence pour leurs salariés(1). Il s’agit pourtant de la première cause d’accident mortel au travail. Rappel et respect des règles permettant de sécuriser les déplacements professionnels.

prévention-risques-routiers-professionnels

La majorité des chefs d’entreprise n’a pas conscience que le risque routier est la première cause d’accident mortel en entreprise.
©Anyaberkut / Istock

Ne sous-estimez pas les risques routiers professionnels

Les personnes amenées à de nombreux déplacements dans le cadre de leur activité professionnelle sont exposées à des risques routiers accrus. Les trajets liés au travail représentent 12,5 % de la mortalité routière(2). Les risques sur la route causent chaque année environ 500 décès et 20 000 accidents(1). Ils concernent les déplacements professionnels pour la réalisation d’une mission, mais aussi les trajets domicile-travail. 

Satisfaire à des exigences professionnelles tout en respectant le Code de la route impose en effet de fortes contraintes aux conducteurs. Il faut notamment concilier :

  • Ponctualité à ses rendez-vous, agenda parfois surchargé, livraison urgente, etc. avec les limitations de vitesse ;
  • Disponibilité et réactivité commerciale avec interdiction de téléphoner au volant ;
  • Arrêts fréquents et stationnements avec respect de la signalisation, sécurité des personnes et des biens matériels… 

LE RISQUE ROUTIER : UN DANGER SOUS-ESTIMÉ PAR LES DIRIGEANTS DE TPE/PME

Seuls 32 % des actifs et 17 % des dirigeants d’entreprise de moins de 50 salariés savent que le risque routier est la première cause d’accident mortel en entreprise(1). Pourtant :

  • En 2019, il a engendré 406 décès, dont 295 lors d’un trajet domicile-travail et 111 lors d’un déplacement professionnel(2) ;
  • La responsabilité de l’employeur peut être engagée en cas d’accident de la route.

Le b.a.-ba de la prudence au volant

Face à des risques accrus, la plus grande vigilance et le respect des règles basiques de sécurité sont de mises.

Trois incontournables ?

  1. Observer scrupuleusement le Code de la route : limitations de vitesse, priorités, signalisation, maintien de distances de sécurité suffisantes – sur route, au moins 2 secondes avec le véhicule qui vous précède ; sur autoroute, une distance au moins égale à deux lignes blanches de la bande d’arrêt d’urgences, etc. ;
  2. Redoubler de prudence en cas d’intempéries ;
  3. Faire réviser et entretenir régulièrement son véhicule.

Sécurité routière : faites le point sur vos connaissances et testez-vous.

Téléphone au volant = 5 secondes sans voir la route

Utiliser un téléphone entraîne un risque d’accident, y compris avec un kit « mains libres » : 1 accident sur 10 est associé à l’utilisation du téléphone au volant(1). En effet, il ne s’agit pas seulement de disposer de ses deux mains pour conduire, mais également d’être capable d’une concentration optimale, ce qui n’est pas le cas pendant une communication téléphonique, l’envoi ou la lecture d’un SMS.

Bon à savoir

Lire un message sur son téléphone en conduisant multiplie par 23 le risque d’accident et oblige le conducteur à quitter la route des yeux en moyenne pendant 5 secondes.

Source : site de la Sécurité Routière, Le téléphone et la conduite

Pour mémoire, l’article R.412-6-1 du code de la route stipule :

« L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. »

De ce fait, conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l’oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque – que ce soit pour téléphoner ou écouter de la musique – est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Seuls sont autorisés :

  • Les dispositifs intégrés au véhicule ;
  • Aux deux-roues motorisés, un dispositif intégré au casque.

Alternatives ? Vous pouvez enregistrer un message « spécial trajet » sur le répondeur de votre téléphone. Selon les cas, vous pouvez également programmer un renvoi automatique des appels vers l’accueil téléphonique de vos locaux professionnels.

Pour aller plus loin dans la prévention routière avec MMA

Partie prenante en matière de prévention des risques routiers, MMA y consacre des moyens importants : site internet Zerotracas.mma, applications pédagogiques et gratuites ainsi que de multiples opérations de sensibilisation sur le terrain auprès de tous les publics.

(1) Étude réalisée par l’Ifop pour l’assureur MMA en 2 temps. En ligne du 7 au 19 avril 2021 auprès d’un échantillon de 511 personnes effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois. Au téléphone du 5 au 15 avril 2021 auprès d’un échantillon de 251 dirigeants d’entreprises, représentatif des entreprises françaises de 1 à 49 salariés.
(2) Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), Accidents liés au travail, 2021.




Prévenez le risque routier dans votre entreprise
Diagnostic, e-learning, outils de com'... Codes Rousseau et MMA vous aident à mettre en place des actions concrètes et efficaces