Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Le risque routier dans le BTP

Les accidents de la route sont, après les chutes en hauteur, la deuxième cause de mortalité dans le secteur du BTP. On estime que 80 à 90 % des accidents sont dus au comportement du conducteur. De quoi se mobiliser et prendre toute la mesure du défi pour les professionnels.

securite-routiere-btp

La prévention du risque routier dans le BTP rejoint les règles communes.
© Tjanze / Istock

Conseil n°1 : distinguer la conduite d’un fourgon de celle d’un véhicule de tourisme

La spécificité de la sécurité routière dans le BTP réside dans le type de véhicule concerné : on ne conduit pas un fourgon, même s’il se conduit avec un simple permis B – et a fortiori un poids lourd – comme un véhicule particulier.

Conseil n°2 : respecter la charge autorisée, c’est essentiel

Autrement appelée PTAC (poids total autorisé en charge), la charge semble une évidence mais, en fonction de votre type de véhicule et de son utilisation, il peut arriver que vous la dépassiez avec toutes les conséquences dommageables que cela entraîne.

Ayez à l’esprit que, si vous optez pour un fourgon de moins de 3,5 tonnes - avec plateau et double cabine par exemple, - et qu'il vous sert aussi à transporter 6 employés, il vous reste environ 100 kg de charge utile…

Aussi est-il conseiller de bien définir la fonction du véhicule avant son achat. Est-il destiné à transporter :

  • des personnes ? Un fourgon double cabine dans lequel vous rangerez du petit outillage fera l’affaire.
  • ou essentiellement des matériaux :
    - en quantité limitée : un fourgon simple cabine suffit.
    - en très grosse quantité, vous devrez opter pour le poids lourd.

À noter que le problème de la charge donc de la surcharge se pose moins souvent avec les poids lourds car ils doivent passer sur une bascule en sortie de site.

Conseil n°3 : vérifier le placement de charge, avant de prendre la route

  • Le matériel doit être rangé dans des armoires ou dans des étagères pour éviter qu’il ne soit projeté dans le véhicule en cas de freinage ou de coup de volant brusque. Même dans le cas où la cabine est séparée de l’arrière, le matériel peut entraîner des dégâts…
  • Les matériaux transportés – une très grosse quantité de terre par exemple – doivent être uniformément répartis au centre du véhicule pour éviter tout basculement dans les virages.

Conseil n°4 : vérifier régulièrement l’arrimage, en cas de long trajet

Un mauvais arrimage peut provoquer voire aggraver un accident. Il doit être adapté selon la charge transportée. Référez-vous toujours à la notice du constructeur et à celle de l’engin.
Pour une route plus sûre, pensez à vérifier systématiquement l’arrimage :

  • après quelques kilomètres parcourus ou après 1 heure de route,
  • après un coup de frein ou un coup de volant,
  • en cas de changement de météo pour vous assurer que le vent ou la pluie n’ont pas fait bouger les charges.

Conseil n°5 : ne pas oublier les règles de base de la sécurité routière

Bien évidemment, la prévention routière dans le BTP rejoint les règles communes :

  • veiller au bon entretien de son véhicule – pneus, feux et clignotants,
  • accrocher sa ceinture de sécurité,
  • ne pas téléphoner au volant,
  • prohiber alcool et substances illicites,
  • respecter les distances de sécurité sur la route,
  • effectuer des pauses toutes les 2 heures,
  • être vigilant sur les parcours habituels : les courts trajets sont souvent accidentogènes car le conducteur pense connaître parfaitement la route et relâche son attention,
  • se renseigner sur la météo avant le départ : en fonction des prévisions météo notamment en cas de grêle, verglas, neige… prenez les mesures et équipements nécessaires. Et rappelez-vous que les vitesses sont abaissées en cas de pluie.

Des cas particuliers où il faut être vigilant

Risque d’accident sur un gros chantier

Le risque routier ne s’arrête pas à l’espace public, il est aussi présent sur les chantiers, notamment le risque d’écrasement, comme dans le cas d’un véhicule qui n’est pas guidé lors d’un recul…
Pour prévenir ce type d’accident, des actions sur les plans de circulation doivent être programmées dès le projet d’organisation du chantier :

  • ne pas mélanger un parcours piétons et un parcours engins,
  • indiquer à l’entrée du site les chemins d’accès, les sens de circulation…

Il est à noter que, pour toute opération de bâtiment d’un montant supérieur à 760 000 euros, la réalisation d'une voie, permettant aux véhicules et aux piétons d’accéder au chantier, est obligatoire.


Les poids lourds constituent un danger en ville

Même s’ils sont peu fréquents, les accidents impliquant des poids lourds sont souvent graves. Malgré leurs 5 rétroviseurs et leurs caméras de recul, les poids lourds coexistent difficilement en ville avec les piétons, les 2 roues et les voitures. Il faut donc limiter au maximum leur présence en ville au strict nécessaire et éviter de s’en servir comme d’un véhicule de service. 

Le risque routier est un danger sous-estimé par les dirigeants d’entreprises de TPE/PME – découvrez l’étude exclusive MMA

(merci à Jean-Yves Bignon, Directeur risques et assurances chez Colas, pour sa collaboration à la rédaction de cet article)

Zoom sur la sécurité routière chez Colas

Colas est un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, qui réalise chaque année 80 000 chantiers – chiffres 2015. La sécurité au travail et sur la route a toujours été une préoccupation majeure du groupe : une entreprise soucieuse de son capital humain se doit de veiller activement à l’intégrité physique de ses collaborateurs.

Ainsi la politique de prévention à porter ses fruits, avec les résultats suivants :

  • 3 000 accidents avec 14 000 véhicules en 1997,
  • 1 900 accidents aujourd’hui avec 27 000 véhicules.

Parmi les nombreuses mesures instituées chez Colas :

  • une campagne mondiale de sécurité, « Safety Attitude », lancée en 2013,
  • la Safety Week qui mobilise chaque année en juin, dans chaque entité, tous les collaborateurs de Colas,
  • un réseau de responsables transports – d’anciens conducteurs routiers et formateurs à l’AFT-IFTIM - Association pour le développement de la Formation professionnelle dans le Transport-Institut de Formation aux Techniques d’Implantation. Leur objectif : professionnaliser le conducteur de poids lourds dans les travaux publics et veiller au respect de la réglementation du transport routier – horaires de conduite, de repos par exemple –, au respect des charges et arrimages…
  • La sensibilisation des conducteurs sur les risques du téléphone au volant sous toutes ses formes, même avec un système bluetooth.

Avis d’expert

Arnold Von BOTHMER, Manager de Covéa Solutions Prévention

« Pour réduire les risques d’accidents de la route de ses salariés, la Société Colas a fait appel au service de Covéa Solutions Prévention.

- Après chaque accident de collision, responsable ou non, avec ou sans tiers, un débriefing téléphonique est réalisé pour récupérer les informations relatives aux circonstances précises et sensibiliser aux mesures préventives.
- Le suivi en ligne et l’analyse détaillée annuelle permettent d’engager des actions correctives adaptées : formations, communications…»


La Société Colas a opté pour des formations « in situ ». Mais, nous proposons aussi une formation sous le format e-learning.

Pour en savoir plus sur les actions de prévention de Covéa Solutions Prévention, n’hésitez pas à contacter votre Agent Général MMA.

Vidéos « pros au volant »

Videos-pros-au-volant.jpg

Assurance Auto pros

Que vous ayez besoin d’assurer un seul véhicule ou toute une flotte, MMA protège vos outils de travail.

Assurance Auto pros