Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Comment mettre en place un espace de sieste pour vos salariés ?

Et si pour lutter contre le manque de sommeil quotidien, les micro-siestes au travail étaient la solution ? Une pratique à encadrer, pendant la pause déjeuner. Pour aménager un espace de repos au sein de votre entreprise, suivez notre mode d’emploi.

MMAPRO-sieste-travail-897x505.jpg


©Adobestock, fizkes

Pour ou contre la sieste au travail ?

Faire la sieste au bureau : une pratique en vogue qui est controversée. En effet, trop dormir la journée pourrait engendrer des troubles du sommeil la nuit et compliquer la reprise du travail à cause de la somnolence une fois la sieste terminée. C’est surtout la manière de pratiquer la sieste et sa durée qui sont critiquées. Mais les adultes ont besoin d’entre 7 et 9 heures de sommeil par nuit, et beaucoup sont loin de bénéficier de ce temps idéal, conduisant à des périodes de somnolence dans la journée. Pour réduire la fatigue dans la journée, faire des micro-siestes (entre 10 et 30 minutes) permet de renforcer la productivité, l’efficacité et d’être plus attentif. Si vous êtes pour, voici nos conseils avant de vous lancer. 

1. Consultez vos salariés

Parce que ce sont eux qui vont principalement l’utiliser au quotidien, l’avis de vos collaborateurs compte. Au préalable, vous devez donc les consulter. L’objectif est double d’ailleurs : recueillir leurs envies et les mobiliser autour de ce nouvel espace. Une étape indispensable pour que cet aménagement ne se transforme pas en coup d’épée dans l’eau.

Comment les interroger sur le sujet ? En réalité, tout dépend de vos effectifs et des relations que vous entretenez avec eux. Vous pouvez tout d’abord évoquer cet aménagement, au détour d’une conversation, afin d’avoir leur ressenti « à chaud ». Si vous sentez que le sujet trouve un certain écho, commencez par réaliser un questionnaire – de préférence anonyme – pour mieux connaître leurs attentes. Seraient-ils amenés à utiliser un espace de sieste au travail ? Quels aménagements préfèrent-ils (des poufs, fauteuils avec repose-pieds, etc.) ? Autant de renseignements qui vous permettront de dresser les contours du projet, avant de leur soumettre plusieurs idées d’aménagement.

Faire la sieste au travail ? Les salariés y sont favorables !

En entreprise, les personnes étant favorables à la sieste sont 3 fois plus nombreuses que celles qui s’y opposent. Un résultat pas si étonnant que ça lorsqu’on sait que 8 travailleurs sur 10 ressentent de temps à autre de la fatigue au travail(1)

(1) Les actifs et la sieste au travail - OpinionWay pour Eve - 2016

2. Aménagez un espace modulable de manière méthodique

À présent que les grandes lignes sont posées, la partie la plus difficile commence : aménager cet espace de sieste au sein de votre entreprise. Pour vous simplifier la tâche, nous l’avons divisée en plusieurs étapes successives à suivre.

Identifiez la localisation idéale 
Optez pour un espace modulable qui pourra faire office de salle de sieste à l’heure du déjeuner, tout en gardant sa fonction première (bureau non occupé, salle de pause, etc.). Pour choisir la bonne pièce, il faut s’assurer de 3 choses : qu’elle pourra être utilisée aux heures dédiées à la sieste - lors de la pause déjeuner, qu’elle puisse bien accueillir du mobilier « transformable » (un fauteuil qui se déplie, un pouf, etc.) et qu’elle soit suffisamment grande pour accueillir plusieurs personnes. Une fois encore, l’avis de vos salariés est important pour prendre la bonne décision. 

Choisissez le bon mobilier
Vos employés préfèrent-ils s’allonger, s’installer dans un fauteuil ou poser leur tête sur le bureau ? Leur réponse vous permettra de trancher. Pour reconvertir un bureau non occupé en quelques secondes, vous pourrez notamment opter pour des fauteuils qui se déplient, un canapé, voire des transats ou des hamacs qu’il vous suffit de ranger en-dehors des heures de sieste.

Créez une ambiance propice à la sieste
Question décoration, une première règle est à respecter : la salle pour faire la sieste ne doit pas rappeler le travail. Le défi, c’est donc de créer une ambiance qui invite au repos et qui coupe avec le quotidien. 
Comment ? En posant des tapis au sol, en accrochant des tableaux, en proposant coussins ou même en installant des lampes de chevet et autres luminaires d’ambiance. Et pour vraiment décrocher du travail, vous pouvez mobiliser tous les sens et créer une playlist de musiques douces ou encore proposer des plaids pour un moment très « cosy ».

3. Encadrez les pratiques

Pour que vos salariés utilisent l’espace de sieste – et, plus important encore, l’utilisent à bon escient ! – Vous pouvez les encourager en affichant par exemple une note de bienvenue dans l’espace de sieste qui rappellerait les consignes d’utilisation.  

  • Encadrez les horaires : c’est entre 12 et 14 heures que la sieste présente le plus d’intérêt, tout particulièrement après le repas. Vous pouvez prévoir une affiche pour rappeler les horaires autorisés pour faire des micro-siestes ; 
  • Fixez un temps de sieste : on estime qu’une micro-sieste est utile lorsqu’elle dure entre 15 et 20 minutes. Au-delà, elle n’est plus aussi bénéfique et rend compliquée la reprise du travail. Faites-le comprendre à vos salariés afin qu’ils se fixent eux-mêmes des limites ;
  • Instaurez des règles : interdiction d’apporter du travail, pas de Smartphone, silence imposé, nourriture et chaussures proscrites… autant de règles que vous pouvez mettre en place afin que l’espace de sieste conserve son usage premier : le repos.

.

© Rido/Fotolia
Mutuelle collective d’entreprise :
Prenez soin de vos salariés !

MMA vous accompagne dans le choix et la mise en place de vos contrats Santé collective, en vous proposant des solutions qui : 

  • répondent à vos besoins et obligations légales vis-à-vis de vos salariés,
  • leurs permettent de bénéficier de couvertures adaptées

​​​​​​​