Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Signalisation temporaire de chantier : les 4 grandes règles à suivre

Chaque année, environ 200 accidents se produisent aux abords de chantiers du réseau routier. Des accidents qui touchent à la fois les usagers de la route et les professionnels en train de travailler(1). Comment limiter les risques d’incident quand vous réalisez des travaux sur ou à proximité d’une voie de circulation ? Voici quelques conseils pour un balisage de chantier efficace.

Route barrée à cause de travaux

Si votre chantier est situé sur ou aux abords d’une route, une signalisation temporaire est obligatoire.
© graphlight - stock.adobe.com

1. Adaptez votre signalisation temporaire aux risques spécifiques à votre chantier

En cas de chantier situé sur ou aux abords d’une route, vous avez l’obligation de mettre en place une signalisation temporaire. Objectifs : permettre aux usagers d’adapter leurs habitudes et garantir la sécurité de chacun.

Tout l’enjeu pour vous est de mettre au point le dispositif le plus efficace. Dans cette démarche, l’Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière (IISR) peut vous servir de référence, notamment la partie 8.

Il s’agit de règles générales que vous devez décliner en fonction des circonstances propres à chaque chantier :  

  • vous interviendrez sur la voie publique, en bordure de chaussée à la campagne, sur un trottoir en ville ?
  • vous allez empiéter légèrement sur la route ou neutraliser une voie ?
  • s’agit-il d’une route bidirectionnelle ou à chaussées séparées ?
  • une circulation alternée sera-t-elle nécessaire ?
  • votre chantier sera-t-il mobile ?
  • vous allez intervenir de jour et/ou de nuit ?
  • etc.

(1) Communiqué de presse de la Sécurité routière, « Bernard Cazeneuve assiste à la pose du premier radar autonome sur l’A6 pour sécuriser les abords d’un chantier », décembre 2015.


À noter : si un défaut de signalisation de travaux venait à provoquer un accident, la responsabilité pénale de l’entreprise responsable du chantier pourrait être mise en cause.


 

2. Anticipez l’installation de vos panneaux de chantier

Pour installer en temps et en heure les panneaux de signalisation de travaux qui conviennent, certaines démarches doivent être réalisées en amont. Par exemple :

  • effectuez les demandes d’autorisation éventuellement requises : permission de voirie, permis de stationnement, arrêté de circulation… Prévoyez un délai de 2 mois. À cette occasion, une signalisation temporaire particulière pourra vous être demandée.
  • vérifiez que vos panneaux sont bien réglementaires (forme, dimension…) et en nombre suffisant. Commandez-en si besoin ; 

Dans tous les cas, il est conseillé de faire valider votre dispositif de signalisation au surveillant de travaux.

3. Protégez vos ouvriers grâce à une signalisation temporaire adéquate

Vous avez signalé l’existence de votre chantier. N’oubliez pas de prévenir les usagers de la route de la présence de vos salariés.

Vous devez faire porter à vos ouvriers un vêtement de signalisation à haute visibilité. Cet équipement, de couleur fluorescente et couvert d’éléments rétroréfléchissants, permet à son porteur d’être immédiatement visible, de jour comme de nuit.

Certaines situations pouvant être plus risquées que d’autres (installation ou retrait des panneaux de travaux par exemple), vous veillerez à choisir le vêtement à haute visibilité adéquat. Plusieurs niveaux de protection sont en effet possibles.


À noter : vos salariés ont recours à des voitures, des utilitaires… ? Pensez à équiper vos véhicules d’intervention et de travaux de feux spéciaux, de bandes rouges et blanches… Pour plus de détails, reportez-vous à l’instruction interministérielle sur la signalisation routière.


 

4. Assurez la surveillance de vos panneaux de signalisation de chantier

Une fois les travaux lancés, il convient de veiller à la maintenance de votre balisage de chantier :

  • vos panneaux de travaux sont-ils toujours bien positionnés ?
  • vos feux fonctionnent-ils correctement ?
  • vos panneaux sont-ils bien lisibles ? (Ils doivent être propres, ne pas être cachés par la végétation…)

Au fur et à mesure de l’évolution de votre chantier, attention à ce que vos consignes soient toujours justifiées.


À noter : votre chantier doit être momentanément interrompu en raison de mauvaises conditions climatiques par exemple ? Selon l’importance du dispositif de signalisation temporaire mis en place, vous pouvez envisager de faire appel à une société de surveillance pour éviter tout vol ou dégradation.


 

Votre matériel de chantier protégé contre le vol avec la multirisque pro MMA BTP(1) !

assurance btp tarif devis © Feverpitched/Thinkstock

Vous devez installer sur un chantier un abri modulaire pour entreposer vos matériaux et équipements, en vue de leur pose ?

N’hésitez pas à faire le point avec votre Agent Général MMA pour les assurer contre le vol mais aussi contre l’incendie, le dégât des eaux…

Multirisque pro MMA BTP

(1) Selon conditions, limites, exclusions de garanties et montant des franchises qui sont précisées au contrat d’assurance MMA BTP.