Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Le stress peut être positif

Le stress est une fonction vitale de l’organisme. C’est lui qui a de tout temps permis à l’homme de mobiliser toutes ses ressources face aux difficultés. En cela, il n’y a pas de bon ou de mauvais stress. Vouloir le supprimer de nos vies est un non-sens.

stress négatif anxiété dirigeant

Contrairement au stress aigu, le stress chronique est toujours néfaste.
© Antonio Guillem / Shutterstock

Le stress, une fonction vitale

Les mécanismes physiologiques et psychologiques du stress sont là pour nous mettre dans le meilleur état physique et mental pour faire face à une situation dangereuse ou difficile et nous aider à nous y adapter au mieux.

Le stress est donc une fonction de l’organisme essentielle à notre survie, c’est pourquoi les scientifiques parlent davantage d’une réaction d’adaptation.

L’absence de stress est nocive

Un niveau de stress trop faible peut nous être préjudiciable s’il ne nous permet pas de mobiliser suffisamment nos ressources. Des études conduites sur les rongeurs révèlent que ceux chez qui le stress a été artificiellement inhibé par un tranquillisant vont se mettre en danger.

Le stress optimal

C’est celui qui nous permet d’être au mieux de notre efficacité. Si l’on représente une courbe associant stress et performance, on s’aperçoit qu’elle a la forme d’un U inversé. Au début, stress et efficacité évoluent de concert, le stress étant un facteur de stimulation.
Puis la courbe va atteindre un point d’inflexion où le stress va continuer d’augmenter tandis que la performance va progressivement chuter.

courbe stress optimal Yerkes et Dodson

Le stress toxique

Le stress devient nocif s’il est activé à un niveau trop élevé poussant à l’extrême nos réactions biologiques et physiologiques. Il va alors nous épuiser physiquement et mentalement entamant progressivement notre efficacité.

Le stress chronique

Il se distingue du stress aigu qui, activé à un niveau raisonnable, nous aide à faire face à une situation complexe. Le stress chronique au contraire est toujours néfaste car il expose notre organisme à une sécrétion répétée des hormones du stress. Notre système de réponse au stress n’est pas fait pour être activé en permanence. À la longue, le stress chronique entraîne des maladies cardiaques, une augmentation de la pression artérielle, des taux de cholestérol, du diabète de type II et de la dépression.

Conseils pratiques

En cas de stress trop élevé ou encore chronique, il est important d’agir pour préserver votre santé. Le sport, la relaxation, la méditation sont autant de pistes pour apprendre à gérer votre stress.