Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Agriculteurs, apiculteurs et viticulteurs, étendez votre activité grâce au tourisme rural !

En cette période de déconfinement, le tourisme rural dispose de réels atouts pour séduire une clientèle à la recherche d’évasion et de grand air. Pour vous, c’est l’opportunité de diversifier votre activité. Veillez simplement à prendre les précautions adéquates pour accueillir vos visiteurs en toute sécurité.

tourisme-rural_897x505.jpg

En cette période de déconfinement, le tourisme rural peut être un levier de croissance pour les exploitants agricoles. Décryptage...
©Rh2010 - stock.adobe.com

Qu’est-ce que le tourisme rural ?

Du week-end à la ferme au séjour œnologique, en passant par les activités ludiques destinées aux familles, le tourisme dans les espaces ruraux connaît un engouement certain depuis quelques années. 

Le saviez-vous ? Avec 292 304 nuitées en 2016, le tourisme rural représente près d'un tiers de la fréquentation touristique française*. 

Le tourisme rural est particulièrement plébiscité par un public citadin en quête d’authenticité, de rencontres conviviales, loin des zones touristiques trop fréquentées, au plus près de la nature. À cet égard, les confinements successifs liés à la Covid-19 ont participé à renforcer cette tendance en 2020 et très sûrement aussi en 2021, selon les premières projections des professionnels du secteur.

* Source : entreprises.gouv.fr – 06/12/2019

Comment développer le tourisme rural sur votre exploitation agricole ?

L’agritourisme regroupe une grande diversité de prestations et d’activités. Vous pouvez ainsi prévoir dans votre projet de tourisme rural :   

  • Des services d'accueil et d'hébergement : un gîte rural, une chambre d’hôtes, un camping à la ferme… ; 
  • Des offres de restauration : une table d’hôtes, une ferme auberge, une dégustation de vos productions et de produits du terroir… ; 
  • Des ateliers pédagogiques : des initiations autour d’un métier, d’une technique ou d’un savoir-faire… ;  
  • La découverte du patrimoine bâti : la visite d’une cave, d’un chai, d’un moulin ancien… ;   
  • Des activités sportives et de loisirs : des randonnées dans les vignobles, des promenades à cheval…   

Créer un projet de tourisme rural, quel intérêt pour l’exploitant ?  

Que vous soyez agriculteur, apiculteur ou viticulteur, développer un projet d’agritourisme présente plusieurs avantages :  

  • Vous diversifiez votre activité et vos sources de revenus ;
  • Vous contribuez à valoriser le patrimoine rural de votre région ; 
  • Vous promouvez vos produits en vente directe (à la ferme, au domaine viticole) ;
  • Vous créez des emplois de proximité (saisonniers ou sur toute l’année) ;
  • Vous participez activement à l’animation de votre territoire.

Quelles précautions adopter pour votre projet d’agritourisme ? 

Dans la mesure où le tourisme rural vous amènera à accueillir du public sur votre exploitation, sachez que cette activité complémentaire peut générer certains risques... qu’il s’agit d’anticiper !
En effet, habitué des lieux, vous connaissez votre exploitation du bout des doigts. Mais ce n’est pas le cas de vos visiteurs. Pour réduire les risques d’accident, voici quelques conseils : 

  • Sécurisez les matériaux et engins agricoles accessibles aux enfants ;  
  • Mettez à l’abri tous les produits toxiques (engrais, pesticides, détergents…) ; 
  • Vérifiez les installations électriques et la potabilité de l’eau des robinets ;  
  • Limitez les accès (fenêtres, bassins d’eau, piscine…) pour éviter chutes et noyades ;  
  • Signalez les éventuelles zones de danger (sols glissants, clôtures électriques…).  

La pandémie de la Covid-19 impose par ailleurs de mettre en place certaines mesures de protection. Gestes barrières, information des visiteurs, détection et gestion des cas suspects… : vous trouverez sur le site internet du ministère du Travail tous les conseils nécessaires pour concevoir un protocole sanitaire adapté aux activités proposées sur votre exploitation.


À savoir : si vous exploitez des terres que vous louez, vous devez obtenir l’autorisation de votre bailleur avant de lancer votre projet de tourisme rural.


Tourisme rural et responsabilité civile : comment s’assurer ?  

En complément des différentes mesures préventives, il est indispensable de vérifier votre protection assurantielle face aux éventuels préjudices subis par vos visiteurs, tels que :  

  • Les dommages corporels et immatériels (causés par vous-même, vos employés ou vos animaux) ;
  • Les dommages matériels ou vol d’objets apportés par les voyageurs ;  
  • Les dommages subis par les biens confiés.

.

© ajr_images/ iStock
Assurance agricole et viticole :
Votre responsabilité civile bien couverte(1)

Par exemple, avec l’extension « Responsabilité civile Tourisme rural » du contrat Multirisque MMA Agri et MMA Viti,

  • vos clients subissent une intoxication alimentaire après un repas que vous leur avez concocté. Les frais médicaux, d’hospitalisation ainsi que la perte de revenu sont pris en charge ;
  • les animaux de l’exploitation s’échappent de leur enclos et piétinent les tentes des campeurs. Vous êtes couvert pour les dommages causés aux tentes ainsi que le matériel qui se trouvait à l’intérieur.

N’hésitez pas à contacter votre Agent MMA pour vérifier avec lui les garanties comprises dans votre contrat actuel et l’ajuster, le cas échéant, à vos besoins. 

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites et des limites, conditions et exclusions des garanties fixées aux conditions générales du contrat MMA Agri et MMA Viti, disponibles en agence.