Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Vitrine fracturée : ayez le bon réflexe

Le bris de vitrine peut s’avérer traumatisant et très perturbant dans la gestion d’un commerce. Comment réagir si votre vitrine est brisée ? Quels sont les impacts ? … En six questions-réponses, Albert Bacqueville, expert sinistres MMA, vous explique les bonnes démarches à mettre en œuvre et les actions de prévention qui marchent.

vitrine cassée

Même si cela reste plutôt rare, une vitrine cassée peut s’avérer traumatisante.
© Ivansmuk/iStock

Le bris de vitrine est-il fréquent ?

Albert Bacqueville : Il représente environ 15 % des dossiers de sinistres que nous gérons pour les risques professionnels. Les bris accidentels sont rares, il s’agit essentiellement de vandalisme, associé ou non à une tentative d’effraction. Si l’on observe une augmentation du nombre de cas en zone rurale ces dernières années, ils se produisent plus volontiers en zone urbaine et aux heures de fermeture du local professionnel.

Tous les commerçants sont-ils concernés ?

La nature du commerce joue évidemment. Le risque est logiquement moins élevé pour une boulangerie ou une boucherie par exemple que pour une bijouterie ou une boutique d’électronique grand public. Mais en réalité, tous les types de commerce sont concernés car les délinquants sont prêts à prendre le risque même pour un espoir de gain très faible.

Quels sont les impacts de ce type de sinistre ?

Comme toute tentative d’effraction, un bris de vitrine peut être traumatisant. Surtout, il perturbe l’activité tant que la vitrine n’a pas été remplacée. Ce qui peut prendre plusieurs jours car il est rare que le vitrier ait en stock une vitrine parfaitement adaptée aux besoins. Il faut que ce dernier se déplace, prenne les mesures, mette en place une protection provisoire pour mettre en sécurité le local professionnel et éviter que les marchandises soient abîmées par les intempéries ; qu’il commande ou fabrique la vitrine et revienne la mettre en place. Sans parler des formalités (dépôt de plainte…)

Comment une vitrine cassée est-elle couverte par l’assurance ?

La garantie contre le bris accidentel figure souvent dans les contrats d’assurance multirisques des commerçants et artisans. Elle peut également être souscrite par une extension ou une assurance spéciale. 

La règle générale pour être bien indemnisé, est d’agir de manière avisée : prévenir dès que possible son assureur et surtout mettre son magasin en sécurité.

Le coût de remplacement de la vitrine – compter environ 3 000 euros pour une vitrine en moyenne pour une vitrine standard – est alors pris en charge par l’assurance, sachant qu’il y a généralement une franchise à prévoir. En passant par un vitrier partenaire de son assurance, l’assuré n’a pas à avancer les frais. Seule la franchise reste à régler directement au vitrier.

Quelles sont vos recommandations pour prévenir ce risque ?

La logique à adopter consiste à gêner et retarder le plus possible les voleurs. Pour cela, il est conseillé d’opter pour du verre feuilleté plutôt que du verre sécurit. C’est un peu plus onéreux mais cela retarde significativement l’intrusion. C’est d’ailleurs aujourd’hui le standard car ce verre permet en plus de poser des vitrines de dimensions plus importantes. Ensuite, cela dépend de la nature et de l’emplacement du commerce : rideaux métalliques, plots béton ou métalliques devant la vitrine -quand c’est possible- pour éviter les attaques à la voiture bélier, systèmes d’alarme reliés ou non à un centre d’intervention… Votre Agent Général MMA est là pour vous aider dans cette démarche de prévention et adapter chaque contrat (franchise, plafond de garantie) à vos besoins.

Si cela se produit, comment réagir ?

Il faut prévenir votre Agent Général dès que possible qui vous mettra en contact avec l’assistance*. Celle-ci dépêchera dans l’urgence un partenaire qui mettra votre magasin en sécurité par la pose de panneaux provisoires ou la mise en place d’une solution de gardiennage. En cas d’effraction et de vol, vous devrez ensuite déposer plainte sans attendre et adresser la preuve de ce dépôt de plainte à votre Agent Général MMA.

* En dehors des horaires d’ouverture de votre Agent Général, vous prenez contact directement avec l’Assistance.

C’est important. Pensez-y !

En cas de sinistre :

  • Contactez immédiatement votre Agent Général MMA pour déclarer le sinistre et bénéficier d’une assistance.
  • Faites appel au professionnel partenaire MMA pour ne pas avoir à avancer le règlement, hors franchise.

3 clés pour être bien protégé

1. Analyser son exposition au risque.

2. Prévenir le risque par des mesures de bon sens qui vont décourager les voleurs.

3. Adapter son contrat d’assurance à la réalité du risque : rachat de franchise, plafond de garantie…

Multirisque professionnelle

Découvrez les assurances MMA pour les professionnels et les entreprises.

Multirisque professionnelle