Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Dispositif Pro-A : quels avantages pour votre entreprise artisanale ?

Mis en place par la loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018, le dispositif Pro-A vise à favoriser la reconversion ou la promotion des salariés par l’alternance. En tant qu’employeur, il vous permet de valoriser vos collaborateurs tout en garantissant la compétitivité de votre entreprise. Vous êtes intéressé ? Voici tout ce qu'il faut savoir.

Le dispositif Pro-A permet aux salariés, notamment ceux dont la qualification est insuffisante de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle.
© Thomas Barwick – Getty Images

Qu'est-ce que la reconversion ou la promotion par alternance ? 

Le dispositif Pro-A, pour « promotion par alternance », a été implémenté par le gouvernement pour faciliter la reconversion professionnelle et la promotion sociale des salariés dont le niveau de diplôme est inférieur à un Bac+3. 

À contrario d’une alternance « classique » qui concerne les étudiants ou apprentis, le Pro-A s’adresse à des personnes déjà salariées qui ne dépendent pas d’un centre de formation spécifique : 

  • Salarié en contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ;
  • Sportif ou entraineur sportif en contrat à durée indéterminée (CDD) ;
  • Salarié en contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée.

Cette reconversion ou promotion par alternance s’effectue sur une durée généralement comprise entre 6 et 12 mois :  

  • Soit par le biais d'une formation en alternance ; 
  • Ou via la validation des acquis de l’expérience. 

Mise en place à votre initiative ou à celle du salarié, la promotion ou reconversion par alternance peut être réalisée durant le temps de travail ou en dehors. Les bénéficiaires de la promotion par alternance assistent à des cours théoriques et pratiques afin d’apprendre de nouvelles compétences et d’obtenir le diplôme ou la certification adéquate. 

Quelle rémunération pour le salarié ?

Les formations effectuées pendant le temps de travail donnent lieu au maintien par l'employeur de la rémunération du salarié. La formation réalisée hors temps de travail n’est quant à elle pas rémunérée. 

Pourquoi proposer des contrats Pro-A au sein de votre entreprise ?

Motiver et fidéliser vos collaborateurs 
Offrir à vos salariés la possibilité de monter en compétences et d’améliorer leur employabilité permet de les valoriser en tant qu’individu. Vous vous entourez de collaborateurs plus épanouis, et donc plus productifs. De même, grâce à cette implication dans leur carrière professionnelle, vous pouvez les fidéliser sur du long terme et ainsi limiter les démissions et le turn-over. 

Recruter en interne
Face aux difficultés de recrutement dans l’artisanat, opter pour un dispositif Pro-A évite les obstacles à l’embauche qui ralentissent grandement la croissance de votre activité. Avec des salariés faisant l'acquisition de nouveaux savoirs, vous pouvez désormais recruter en interne. En bonus : les salariés connaissent déjà bien l’entreprise.

Maintenir les avantages sociaux
En tant qu’employeur, vous devez conclure un avenant au contrat du salarié en formation qui inclut les tenants et les aboutissants du dispositif Pro-A. Malgré cette modification, vous lui garantissez une protection sociale complète.

 

Comment déployer un dispositif Pro-A ?

  1. Vérifier que votre activité est éligible en consultant le Répertoire national des certifications professionnelles ou l’accord de branche. Dans l’artisanat et l’industrie, par exemple, la bijouterie, le bricolage, le secteur alimentaire ou l’activité textile comptent parmi les activités éligibles. 
  2. Définir les besoins et les objectifs du salarié pour créer l’avenant au contrat. Il sera nécessaire de préciser la durée du dispositif, ainsi que le lieu où se déroule la formation (dans vos locaux, dans un centre de formation, etc.)
  3. Anticiper la méthode de prise en charge des coûts pédagogiques. Pour une PME-TPE, le dispositif Pro-A peut être financé par un Opérateur de compétences des entreprises de proximité (OPCO Ep) si le salarié de votre entreprise est formé en dehors du temps de travail.
  4. Désigner un tuteur parmi les collaborateurs dont la mission sera de former le salarié bénéficiaire du Pro-A. Ce dernier doit justifier d’une expérience professionnelle de deux ans minimum, en lien avec l'objectif de professionnalisation visé. Il a pour rôle d’encadrer ce système d’alternance et de veiller à son bon déroulement. 
     

Bon à savoir

Si vous souhaitez en savoir plus sur les modalités qui encadrent le dispositif Pro-A, vous pouvez consulter la page du gouvernement dédiée. 

> Voir tous les sujets de la thématique

.

© Istock/pixelfit
Assurance santé collective :
Prenez soin de la santé de vos salariés

Les contrats d’assurance santé collectifs vous permettent de protéger vos salariés(1) au quotidien tout en bénéficiant d’une fiscalité intéressante pour votre entreprise.

Et si vous faisiez le point avec votre Agent MMA ? 

(1) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées au contrat.

AddThis conditionne l'affichage des options de partage au dépôt de traceurs. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur "Paramétrer".