Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Se protéger de la foudre

À travers son impact direct ou indirect, la foudre peut occasionner d’importants dommages et perturber la bonne marche de votre entreprise. Un phénomène naturel inévitable contre lequel il est possible - et parfois obligatoire - de se protéger.

protection foudre

Toutes les entreprises sont concernées par la foudre qui peut occasionner de graves dommages.
© Mashurov/Thinkstock

Les risques de foudre variables selon les départements

Dans certaines conditions météorologiques il se produit dans le ciel une accumulation importante d’électricité. Elle donne lieu, sans que l’on puisse l’empêcher, à une décharge électrique : c’est le coup de foudre.

Certaines régions sont beaucoup plus exposées que d’autres. Cette exposition est caractérisée le nombre de jours par an où l’on entend le tonnerre et le nombre d’impacts de foudre par an et par km². Cet indicateur (Nk) varie en France de 8 à 36 selon les départements, avec une moyenne autour de 25.

Niveaux kérauniques en France (nbre de jours par an où l’on entend le tonnerre)

France 1.jpg

Densité de foudroiement (nbre de coups de foudre/km2/an)

France 2.jpg

 

Des conséquences lourdes

La foudre peut blesser des personnels, détruire de bâtiments ou des équipements : claquage de composants, coupure de piste de circuits imprimés. Elle peut de manière moins spectaculaire perturber le fonctionnement de l’entreprise : commandes erronées, blocage de processus, erreurs de transmission, effacement de mémoire, arrêts d’exploitation. Insidieusement, elle accélère le vieillissement des installations et réduit la durée de vie des appareils.

Les enjeux pour les entreprises sont aujourd’hui plus forts qu’hier avec la prolifération des équipements sensibles, la vulnérabilité croissante des équipements industriels et une bien moindre tolérance aux interruptions de service.

Limiter l’impact

S’il est impossible d’empêcher la foudre de tomber, il est en revanche aisé, sinon de l’annuler, d’en limiter l’impact grâce un système de protection foudre. Pour être complet et donc vraiment efficace, celui-ci doit protéger contre les effets directs et mais aussi indirects. Il doit être composé :

  • d’un paratonnerre,
  • de dispositifs parafoudres.

Le paratonnerre protège la structure contre les effets directs de la foudre. Grâce à une tige placée en hauteur et connectée à la terre, il va créer des points d’impacts préférentiels de la foudre et conduira l’électricité au sol.

Les dispositifs parafoudres protègent les appareils électriques ou électroniques contre les surtensions. Ils sont différents (éclateurs, varistance, diode) suivant les réseaux à protéger (réseaux basse tension, de télécoms, d’informatiques ou de radiocommunications).

Quelle est la réglementation ?

Pour se protéger des surtensions électriques induites par la chute de la foudre, les installations doivent respecter certaines normes (par exemple NFC 15-100-534 pour le réseau Basse tension).

Certaines installations – les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) - doivent réaliser une Analyse du Risque Foudre (ARF) afin d’identifier les équipements et les installations à protéger. Cette analyse prend notamment en compte l’activité orageuse, la nature et les dimensions de la structure, les produits stockés et les risques particuliers liés à l’activité.

En fonction des résultats, une Etude Technique (ET) réalisée par un organisme extérieur peut s’avérer nécessaire pour déterminer les dispositifs de protection à mettre en place, tant à l’intérieur (effets indirects de la foudre) qu’à l’extérieur (effets directs) des installations.

Ces dispositifs doivent être installés au plus tard deux ans après l’élaboration de l’ARF.

Enfin, les Etablissements Recevant du Public (ERP) et Immeubles de Grande Hauteur (IGH) sont quant à eux soumis à des obligations concernant la mise en place de protections (exemple en IGH : arrêté du 18/10/1977, article GH 59) et les vérifications et la maintenance des protections installées (exemple en ERP : arrêté du 25/06/1980, article EL 19).

S’informer et se mettre en sécurité

Il est toujours utile, en fonction de la zone géographique et de la sensibilité de vos activités, de compléter le dispositif de protection foudre par un système de prévision (ex : alerte foudre). L’Alerte Foudre est un service proposé par le réseau METEORAGE qui consiste à prévenir les sites industriels abonnés de l’arrivée et de l’éloignement d’un orage. Vous disposez alors d’un délai suffisant pour mettre en place une procédure de mise en sécurité du site pendant l’épisode orageux :

  • arrêt en temps utile et reprise rapide d’activités à risque (utilisation d’explosifs, chargement et déchargement de matières dangereuses, travail en hauteur, etc.) ;
  • vérification en fin d’alerte de points névralgiques pour éviter un départ de feu par exemple ;
  • démarrage puis arrêt en temps utile de groupes électrogènes ou d’une autre source électrique autonome.

C’est important, pensez-y !

  • Fusibles, disjoncteurs, onduleurs, disjoncteurs différentiels ne sont pas des parafoudres.
     
  • En complément de l’installation de parafoudre, il est possible de renforcer la protection grâce à :
    • la mise à la terre des équipements, ainsi que le traitement des équipotentialités ;
    • la réduction des surfaces de capture du rayonnement électromagnétique ;
    • l’utilisation de câbles blindés.
       
  • Au cours du temps, les composants du dispositif de protection peuvent perdre leur efficacité en raison de la corrosion, des intempéries, des chocs mécaniques et des impacts de foudre. Il est donc indispensable de procéder à des vérifications périodiques :
    • vérification visuelle annuelle,
    • vérification complète tous les 2 ans par un organisme extérieur, dans le cadre des inspections générales de sécurité.
       
  • Compte tenu de la technicité des installations de protection foudre, il est nécessaire de recourir à des entreprises extérieures titulaires d’une des deux qualifications suivantes : Qualifoudre groupe C pour les phases d’étude ARF, d’étude technique ET, d’installation et de suivi, ou F2C pour les phases d’étude ARF et/ou de vérifications.

Ce qu’il faut retenir :

Afin d’obtenir une protection foudre efficace, mieux vaut procéder dans l’ordre suivant :

  • analyser le risque foudre ARF,
  • réaliser l’étude technique ET,
  • installer le système,
  • procéder à la vérification initiale,
  • souscrire un contrat de maintenance et de vérification du dispositif.

Assurance Multirisque Pro

Avec la garantie locaux et biens professionnels, les bâtiments où vous exercez, vos matériels, équipements, marchandises et stocks sont assurés(1) en cas de sinistre tels que l’incendie, événement climatique, dommage électrique(2), bris de glaces(2)

Multirisque Pro

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat. Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et Conditions Particulières du contrat.
(2) Garantie accessible selon la formule et/ou l’option souscrite.