Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Page publiée le 05/02/2024

Pénurie de main d’œuvre dans le BTP : quelles solutions ?

Actuellement, de nombreuses filières sont impactées par une pénurie de main-d’œuvre, la difficulté touche particulièrement le secteur du BTP. Quels sont les métiers les plus impactés, comment fidéliser vos salariés et attirer de nouveaux candidats ? Mode d’emploi.

Si le BTP souffre aujourd’hui d’une pénurie de main d’œuvre, il existe certains leviers à activer pour fidéliser vos salariés et recruter de nouveaux talents.
© Skynesher - Getty Images

Quels sont les métiers les plus touchés par la pénurie de main-d’œuvre dans le BTP ? 

Aujourd’hui l’ensemble de la filière du BTP est frappée par une pénurie de main-d’œuvre. Selon l’enquête annuelle 2023 « Besoins en main-d’œuvre » menée par Pôle Emploi(1) les employeurs français du BTP envisageaient de recruter 261 000 salariés en 2023. 74 % de ces recrutements étaient estimés comme difficiles. 

Les métiers les plus recherchés, selon cette étude de 2023 sont : 

  • Les ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment ;
  • Les maçons ;
  • Les ouvriers non qualifiés du second œuvre ;
  • Les plombiers/chauffagistes ; 
  • Les électriciens. 

Viennent ensuite : 

  • Les menuisiers et les ouvriers de l’agencement et de l’isolation ;
  • Les ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction ;
  • Les couvreurs ;
  • Les chefs de chantier et conducteurs de travaux non-cadres ;
  • Les ouvriers de la peinture et de la finition du bâtiment. 

Par ailleurs, certaines régions sont également plus touchées, c’est notamment le cas : 

  • De la Nouvelle-Aquitaine (84 % du total des recrutements de la filière régionale sont estimés difficiles) ;
  • Du Grand Est (78 %) ;
  • Et de l’Auvergne-Rhône-Alpes (77%). 

Fidéliser ses salariés pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre

Dans ce contexte, le premier pas, évident mais parfois difficile à mettre en œuvre dans un marché de l’emploi hyper-tendu consiste à limiter le turn-over. Autrement dit, fidéliser vos salariés pour qu’ils ne quittent pas votre entreprise. Vous pouvez jouer sur plusieurs leviers, comme :

La rémunération

Elle doit rester attractive et motivante, d’autant plus dans un contexte inflationniste. Celle-ci passe par le niveau de salaire bien entendu mais peut être complétée par des dispositifs de rémunération variable comme l’intéressement et la participation par exemple. 

Elle peut aussi être agrémentée d’avantages tels que les tickets restaurants, les chèques vacances ou encore des chèques cadeaux à l’occasion de Noël ou d’événements. 

La qualité de vie au travail

Le code du travail impose à tout employeur de mettre à disposition des travailleurs des installations d'hygiène sur les chantiers afin d’assurer leur bien-être individuel. N’hésitez pas à aller au-delà de ces obligations légales en mettant en place des dispositifs permettant un meilleur confort à vos collaborateurs. Cela peut passer notamment par le développement du hors site. Le hors site permet de réaliser en atelier ou en usine certaines étapes de la construction, ce qui permet d’offrir à vos collaborateurs un cadre de travail généralement plus confortable car non exposé aux intempéries. 

La formation

Impression 3D, réalité virtuelle, BIM ou encore exosquelettes… Les entreprises du bâtiment ont désormais recours aux nouvelles technologies. N’hésitez pas à proposer à vos collaborateurs des formations pour mieux comprendre et maîtriser ces nouveaux outils. La formation joue un rôle majeur dans la rétention des talents en permettant à vos salariés d’évoluer en interne tout au long de leur carrière. 

Comment attirer plus de candidats et séduire de nouveaux profils ?

Travailler votre marque employeur 

Sur un marché de l’emploi tendu, il faut savoir rendre son entreprise « séduisante » pour attirer des salariés plus ou moins expérimentés mais aussi des apprentis, précieuse main-d’œuvre de demain. Travailler votre marque employeur passe notamment par :  

  • Des petites annonces attrayantes ;
  • Un niveau de rémunération attractif ;
  • Un package global intéressant en termes d’organisation du temps de travail : par exemple la semaine à quatre jours ou encore, un meilleur suivi des heures travaillées ;
  • La mise en avant des nouvelles technologies (BIM, impression 3D, réalité virtuelle…).

Faire changer les mentalités

Pénibilité, dangerosité, déplacements fréquents… Le BTP souffre d’un déficit d’image, notamment auprès des femmes et des jeunes générations. L’enjeu est donc de donner à voir et de faire évoluer les mentalités avec des actions ciblées. Vous pouvez, par exemple, vous rendre dans les écoles pour faire connaitre les différents métiers du BTP. Du bureau d’études au chantier, les possibilités sont vastes, d’autant plus que ces métiers sont aujourd’hui bouleversés par de profondes mutations liées notamment aux transitions numériques et écologiques.

Recruter autrement 

Enfin, pour recruter, n’hésitez pas à diversifier vos réseaux, en passant par exemple par : 

  • Les écoles ;
  • Les salons professionnels ;
  • Les salons dédiés au recrutement ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • Les fédérations professionnelles. En effet, ces dernières ont signé des accords nationaux, avec Pôle Emploi notamment ou avec l’État (programme 15 000 jeunes talents bâtisseurs par exemple). 

En parallèle de ces réseaux habituels, vous pouvez également mener des actions de prospection en dehors des cercles traditionnels, vers les publics en reconversion notamment. 

(1) https://statistiques.pole-emploi.org/bmo

> Voir tous les sujets de la thématique

.

© Istock/pixelfit
Assurance santé collective : prenez soin de la santé de vos salariés

Vous souhaitez recruter de de nouveaux salariés pour votre entreprise du BTP ? Au moment de l’embauche, vous devez proposer à votre nouveau collaborateur la complémentaire santé collective obligatoire dans votre entreprise. Couverture santé, garanties décès et invalidité : fiscalement avantageuses, ces prestations contribuent à mieux les couvrir au quotidien face aux différents aléas de la vie(1).

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites ainsi que des conditions, limites, exclusions de garanties fixées aux conditions générales et aux conditions particulières du contrat souscrit disponibles sur mma.fr ou en agence.