Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

BTP : comment protéger les utilitaires à l’heure du Covid-19 ?

Avec la reprise des chantiers, la protection des utilitaires et de leurs usagers face au Covid-19 doit être l’une de vos priorités. Distanciation sociale, décontamination, équipements nécessaires... Retrouvez nos conseils pour définir les nouvelles règles d’usage de votre flotte.

vehicules-utilitaires-897x449.jpg

Suite à l'épidémie du covid-19, l'utilisation des utilitaires dans le BTP doit se faire en respectant des mesures pour assurer la sécurité sanitaire de tous les utilisateurs.
©Adobe Stock

 

L’évaluation des risques, un réflexe incontournable

 

Face au Covid-19, la protection de vos salariés – et notamment de ceux utilisant les utilitaires de l’entreprise – doit être votre priorité. En tant que dirigeant d’entreprise, vous avez en effet le devoir de « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » comme l’indique le Code du travail. Un défi de taille, dans la mesure où il est parfois difficile d’assurer un véhicule à chaque utilisateur.

Pour relever ce défi, votre premier réflexe doit être de « procéder à l’évaluation du risque, notamment en travaillant avec les représentants du personnel, la médecine du travail » ou même en désignant un référent Covid-19, comme l’indique Olivier Vasseur, expert automobile MMA. Grâce à ce travail préliminaire, différentes actions pourront être mises en place en fonction des risques que vous avez identifiés :

  • adaptez les moyens matériels (masques, gels désinfectants, etc.) au nombre de véhicules composant la flotte ;
  • privilégiez les déplacements individuels, éventuellement en invitant les salariés à utiliser leur véhicule personnel ;
  • limitez le nombre de passagers au sein des véhicules utilitaires ;
  • instaurez un service de nettoyage quotidien des véhicules ou sous-traitez à un prestataire ;
  • ou encore adaptez les utilitaires pour renforcer la protection de ses usagers.

Vous n’êtes pas seul face au Covid-19

Pour vous aiguiller dans vos démarches, n’hésitez pas à vous appuyer sur les guides publiés par le gouvernement et la profession pour chaque secteur d’activité :

 

Vos solutions pour protéger conducteurs et passagers

 

Pour assurer la sécurité des conducteurs et passagers des utilitaires, la mise à disposition d’équipements de protection est incontournable. Mais rien ne vous empêche non plus de modifier vos véhicules pour permettre les déplacements à plusieurs.

Les équipements indispensables au sein des utilitaires
Les utilisateurs des véhicules doivent pouvoir limiter le risque de contamination, notamment en se protégeant et en nettoyant les utilitaires. Pour cela, il est nécessaire que vous mettiez à leur disposition un certain nombre d’équipements : au moins deux masques de protection à changer toutes les quatre heures ; du gel hydroalcoolique ou une réserve d’eau et de savon ; des serviettes à usage unique ; des sacs-poubelle pour jeter les équipements usagés et des lingettes pour désinfecter l’habitacle. Vous pouvez également mettre à disposition des utilisateurs un film souple pour recouvrir le volant, le levier de vitesse afin de limiter les risques de contamination. Veillez cependant à ce que le film soit enlevé par chaque utilisateur et remplacé par le suivant. 

Si vous en avez la possibilité, l’idéal est de prévoir un kit complet pour chaque conducteur ou pour chaque utilitaire. Il est important que les équipements soient utilisés de façon régulière par les travailleurs et, a minima, avant et après chaque utilisation du véhicule. Notez en revanche que « les gants ne sont pas recommandés par le Ministère du Travail car ils peuvent porter le virus et donnent une fausse impression de sécurité », comme le rappelle Olivier Vasseur.

L’amélioration technique de votre flotte
Il est difficile de garantir un usage individuel des véhicules. Pour y remédier, vous avez malgré tout une solution : le cloisonnement sanitaire de l’habitacle. Cette technique – qui ne se soustrait pas aux autres mesures d’hygiène – consiste à cloisonner le véhicule en plusieurs espaces afin de créer jusqu’à 4 espaces isolés, permettant de transporter autant de personnes.

Il existe plusieurs dispositifs envisageables : installation de panneaux rigides en PVC, mise en place d’une protection souple et transparente se fixant sur le pavillon de toit, paroi en polycarbonate… afin d’éviter la contamination par postillon. Il est conseillé de faire installer les parois rigides par un professionnel afin de respecter les normes et d’éviter l’endommagement du véhicule. Dans tous les cas, comme le souligne Olivier Vasseur, il est important de veiller à ce que la visibilité des conducteurs reste bonne et de ne pas nuire au fonctionnement des systèmes de sécurité (déclenchement des airbags, ceintures de sécurité, etc.). Ces équipements viennent en complément des gestes mis en place par l’Etat. 

Une aide financière pour vous équiper

Si votre entreprise à moins de 50 salariés ou que vous êtes travailleur indépendant, sachez que l’Assurance maladie – Risques professionnels vous propose une subvention pour financer vos équipements de protection du Covid-19. Cette aide concerne les achats ou la location de matériels faits entre le 14 mars et le 31 juillet 2020. Vous pourrez envoyer vos factures jusqu’au 31 décembre 2020.

Les mesures barrières et de distanciation physique sont subventionnées (pose de vitre, cloison de séparation, matériel pour guider et faire respecter les distances, etc.) ainsi que les mesures d’hygiène et de nettoyage.

> Retrouvez toutes les conditions

Les utilisateurs, premiers acteurs de la sécurité sanitaire

 

Malgré ces différentes protections, l’usage de votre flotte ne pourra pas se faire comme auparavant. En effet, de nouvelles règles d’utilisation s’imposent pour limiter le risque de contamination. 

Les nouvelles règles d’usage des véhicules
En l’absence de système de cloisonnement de l’habitable, il faut veiller à ce que la distance minimale d’un mètre soit respectée entre les personnes. Dans l’idéal, il faut d’ailleurs que les usagers ne soient qu’un par rang et — s’il y a plusieurs rangs — en quinconce. N’hésitez pas non plus à rappeler à vos équipes que le système d’aération de l’utilitaire doit obligatoirement être placé sur la position tout air neuf, afin d’éviter la recirculation de l’air dans l’habitacle. Enfin, il est préférable de passer le moins de temps possible dans le véhicule, et ce, même si aucune durée maximale n’est imposée. 

Si les véhicules sont partagés entre plusieurs conducteurs, vous devez prévoir la désinfection des principales surfaces de contact à chaque changement d’utilisateur, dont le volant, les clignotants et le levier de vitesse. Cette tâche devra directement être confiée aux chauffeurs si vous ne pouvez pas faire appel à un service de nettoyage dédié. Quant aux éventuels outils utilisés lors de l’intervention, ils devront eux aussi être systématiquement décontaminés avant d’être replacés dans le fourgon.

La pédagogie, un outil de sécurité sanitaire
Pour inciter les usagers des véhicules utilitaires à adopter un comportement vertueux, il est essentiel de miser sur le dialogue. En la matière, plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • Le rappel des gestes barrières : vous pouvez utiliser tous les moyens mis à votre disposition (affichettes dans les véhicules, email, réunions, etc.) pour rappeler aux conducteurs et aux passagers qu’il est impératif de respecter les gestes de protection sanitaire (distanciation sociale, usage du masque, utilisation de solution hydroalcoolique, etc.).
  • La formation des équipes : avant la reprise de l’activité, il est recommandé de former vos salariés aux nouveaux usages à respecter. Cela pourra passer par une simple réunion d’information ou une démonstration pratique des règles d’utilisation des utilitaires (nettoyage de l’habitacle, réapprovisionnement en équipements, évacuation des déchets, etc.). D’ailleurs, un contrôle régulier doit être assuré pour vérifier que les consignes sont bien respectées.
  • Les retours de vos salariés : l’objectif étant avant tout de protéger vos équipes, il peut être judicieux de les inciter à vous faire des retours. Ils pourront ainsi se sentir concernés par les mesures mises en place et partageront plus facilement leurs retours d’expériences. Ce sera aussi l’occasion de comprendre les points d’amélioration à apporter et ainsi d’optimiser l’usage des véhicules.
  • L’information en cas de contamination : tout éventuel cas détecté au sein de votre équipe peut être communiqué à l’ensemble de vos salariés. L’objectif étant de savoir qui a été en contact prolongé et rapproché avec l’individu en question afin de limiter le risque de propagation.
  • Le respect des consignes habituelles : vous pouvez enfin rappeler à vos équipes que les mesures prises à l’aune du Covid-19 ne doivent pas se faire au détriment des consignes habituelles de sécurité. Rappelons d’ailleurs que le secteur du BTP connaît déjà une sinistralité importante en temps normal avec, en moyenne, 1 accident du travail toutes les 2 minutes(1).

(1) Source : Accidents du travail et maladies professionnelles dans le BTP : chiffres clés — Ameli — 2020

Assurez votre flotte à la hauteur de ses besoins

En cette période exceptionnelle, il est également essentiel de renforcer la protection de votre flotte d’entreprise. Pour cela, MMA a la solution : l’Assurance Auto Fleet(2). Grâce à 4 formules différentes, ce contrat vous permet d’assurer au mieux votre parc d’utilitaires, que vous en possédiez 5, 10 ou même 50. Selon la couverture souscrite, vous bénéficiez notamment :

  • d’une garantie bris de glace(3) ;
  • d’une garantie incendie, vol et tentative de vol(3) ;
  • d’une garantie dommages tous accidents(3) ;
  • d’une protection juridique renforcée(4) ;
  • et d’un service d’assistance et de dépannage(3).

Face au risque actuel lié au Covid-19, les éléments d’amélioration que vous avez installés sont couverts avec le véhicule jusqu’à 6 000 €. Au-delà de ce montant, il vous faudra souscrire une garantie complémentaire « Accessoires hors-série » ou « Aménagements professionnels ». En cas de sinistre, ces éléments d’amélioration(2) sont pris en charge à hauteur du coût de réparation ou de leur valeur de remplacement. De quoi faire face plus sereinement à la situation actuelle.

(2) Assurée et gérée par MMA Entreprise.
(3) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.
(4) Assurée et gérée par Covéa Protection Juridique.

© wavebreakmedia /Shutterstock
Assurance Flotte auto :
Protégez vos véhicules utilitaires !

Vous êtes chef d’entreprise et vous possédez une flotte automobile ? Vous désirez l’assurer afin de garantir le bon fonctionnement de votre activité ? Avec l’Assurance Auto Fleet MMA, vos véhicules professionnels, leurs conducteurs et les marchandises qu’ils transportent sont bien protégés.