Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

E-mailing : les 10 bonnes pratiques pour une newsletter réussie

La newsletter est un outil de communication et de marketing plébiscité pour son efficacité commerciale. À l’ère de l’infobésité, les internautes sont sensibles aux campagnes d’e-mailing originales et personnalisées. Voici quelques bonnes pratiques à appliquer.

MMAPRO_Bonnes-pratiques-emailing.jpg

N’oubliez pas d’optimiser votre newsletter pour l’affichage sur smartphone !
© www.stock-adobe.com

1. Rédigez des contenus adaptés à la cible

Selon une étude de ContactLab, un internaute français reçoit en moyenne 39 e-mails par jour. Mettez-vous donc à la place de vos lecteurs en rédigeant des contenus courts et percutants. Pour ce faire :

  • Personnalisez votre texte pour être au plus proche de votre cible : vous pouvez automatiser et personnaliser une partie des contenus en mentionnant notamment le prénom de votre destinataire ;

  • Préférez une longueur de contenu se situant entre 300 et 500 mots maximum ;

  • Structurez votre propos tant sur le fond que sur la forme, en mettant en valeur les titres et les paragraphes par exemple ;

  • Soignez l’objet de l’e-mail : il doit être créatif et accrocheur. Vous pouvez jouer sur l’humour, ajouter des emojis pour attirer l’œil, formuler l’objet du mail sous forme de question… L’objectif est d’inciter votre destinataire à découvrir le contenu de votre mail ;
     
  • Pensez également à joindre des coordonnées mails et/ou téléphoniques précises, si votre e-mail appelle une réponse, en redirigeant vers le bon service et la bonne personne. Le format prenom@nomdelentreprise.com peut véhiculer une image de proximité et créer du lien. Le noreply@nomdelentreprise.com est à proscrire car il pénalise la délivrabilité et nuit à l’image de votre service client.

2. Invitez à l’action dans vos newsletters

Dans la mesure du possible, vos newsletters devraient contenir un appel à l’action. Pour ce format, il peut s’agir d’un lien renvoyant vers votre site internet pour en découvrir davantage, par exemple.

Pensez également à joindre des liens vers vos réseaux sociaux en pied de newsletter si vous en possédez.

3. Soyez en règle avec la RGPD

Vous devez demander l’accord explicite de vos destinataires avant de leur envoyer une newsletter. C’est une étape incontournable et vous devez être en capacité de fournir la preuve de leur consentement.

En cas de non-respect de ces principes de base, vous risquez des amendes comprises entre 2 % à 4 % de votre chiffre d’affaires.

4. Intégrez un lien de désinscription

Pensez à ajouter un lien de désinscription, de désabonnement à votre newsletter. Dans le cas contraire, vous risquez :

  • D’être perçu comme du spam et du contenu indésirable par vos destinataires ;
  • De ne pas être en règle du point de vue RGPD ;
  • De diminuer le taux d’ouverture de vos newsletters.

Si vous prenez en compte les demandes de désabonnement et les feedbacks que pourront laisser vos destinataires lors du désabonnement, vous améliorerez le ciblage de vos e-mailings. Avec une base de destinataires plus qualifiée, vous améliorerez les taux d’ouverture et les taux de clics de vos e-mailings.

5. Maintenez une cohérence graphique de vos supports

Vous pouvez optez pour un gabarit d’e-mail plus épuré, plus commercial, plus relationnel. Attention toutefois à respecter votre charte graphique. C’est votre identité visuelle, elle doit donc être présente sur tous vos supports de communication pour assurer la cohérence de votre identité de marque.

 6. Optimisez vos contenus pour les smartphones

Selon une étude de Culture Data, 60 % des consultations d’e-mails s’effectuent sur mobile. Sur la plupart des plateformes de marketing automation des options de prévisualisation et de formats pour les mobiles existent, il est utile de s’y référer.

Plus un e-mailing est lourd, moins il est lu. Afin qu’il s’affiche rapidement sur les smartphones, nous vous conseillons de rester entre 500 ko et 1000 ko (fichier html et images comprises).

Pour les images, choisissez le format .jpg et des tailles comprises entre 500 px et 1000 px en largeur, sauf pour les images d’arrière-plan où la norme se situe entre 1500 et 2500 px. Reportez-vous au guide de votre plateforme d’envoi de newsletter car les normes peuvent varier.  

À noter

Si l’image est grandement appréciée pour animer un contenu et le rendre plus attrayant, ne misez néanmoins pas la totalité de votre contenu là-dessus dans le cadre d’une newsletter. En effet, il est fréquent que les destinataires n’affichent pas les images des newsletters. Pour pallier cela, pensez à remplir les balises ALT des images.

7. Trouvez un rythme cohérent de communication

Si vous gérez la communication d’une marque, on recommande de ne pas envoyer de newsletter quotidiennement pour ne pas exercer de pression marketing. Sauf cas exceptionnel, préférez les envois hebdomadaires, bimensuel ou mensuel. L’importance de la pertinence de vos contenus (soit parce qu’ils sont inédits, soit parce qu’ils sont opportuns) doit primer.

À noter

Certaines plateformes de marketing automation vous permettent néanmoins de faire des relances pour les destinataires qui n’auraient pas encore ouvert votre newsletter.

Dans tous les cas, tentez d’être régulier. La récurrence des envois crée un rituel, un rendez-vous attendu par vos destinataires. Vous gagnerez ainsi en visibilité et en lisibilité.

Planifiez vos actions de communication et coordonnez-les avec vos actualités (une promotion, un temps fort de l’année, un événement exceptionnel, une nouveauté, etc.).

8. Testez et analysez pour mieux comprendre votre audience

Mettez en place des tests avec des configurations différentes afin de cerner au mieux les attentes de vos contacts. Vous pouvez par exemple segmenter vos envois avec différents horaires, différentes mises en forme, différents objets de mail, différents contenus et messages. La multiplicité des combinaisons vous permettra de mieux comprendre sur quoi repose l’efficacité de vos e-mailings.

Analyser ensuite les retombées en vous posant quelques questions comme :

  • Quel objet, quel jour et quelle heure d’envoi ont généré le plus d’ouverture d’e-mail ?
  • Quel gabarit de newsletter a remporté le plus de clics ?
  • Quelle liste de diffusion a été la plus sensible à votre newsletter ? 

En résumé, pour bien mener vos campagnes d’e-mailings ou celles de vos clients, pensez à :

1. Rédiger des contenus adaptés à la cible
2. Inviter à l’action dans vos newsletters
3. Être en règle avec la RGPD
4. Intégrer un lien de désinscription
5. Maintenir une cohérence graphique de vos supports
6. Optimiser vos contenus pour les smartphones
7. Trouver un rythme cohérent de communication
8. Tester et analyser pour mieux comprendre votre audience

© SFIO_CRACHO/Shutterstock
Assurance Cyber-risques MMA
Pour protéger vos données clients !

Vol de données, hameçonnage, défaillances liées aux logiciels… Avec la multiplication des cyberattaques, protéger votre système informatique et les données de votre entreprise, devient nécessaire. Pour limiter au mieux les situations de blocage et de pertes financières liées  aux cyber-risques, bénéficiez(1) de garanties d’assurance adaptées.

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties ou options souscrites et des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales, Conditions Particulières du contrat  Assurance Cyber-Risques MMA.