Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Achat ou location de matériel de chantier : quelle solution choisir ?

Terrassement, forage, transport et déplacement de matériaux, compactage… : nombreuses sont les tâches à assurer sur un chantier. Pour les accomplir, vous avez besoin d’engins et d’équipements tout aussi variés. Alors pour travailler dans de bonnes conditions tout en assurant votre équilibre budgétaire, vaut-il mieux acheter ou louer votre matériel de chantier ? Eléments de réponse.

Side view of engineer wearing yellow safety equipment typing on his computer. Outdoors

Achat ou location de matériel de chantier, ces deux options présentent leurs avantages.
© Adobe Stock

Louez votre matériel de chantier !

  • Pour répondre à un besoin ponctuel d’équipement de chantier ou tout simplement pour mieux gérer les variations d’activité caractéristiques des chantiers BTP : la location du matériel de chantier peut être intéressante dès lors que vous utilisez peu ou ponctuellement un engin. Sans cela, vous aurez des difficultés à rentabiliser votre investissement ;
  • Pour réduire vos charges : d’une part, vous n’encombrez pas vos entrepôts d’un matériel de chantier superflu et réduisez vos coûts de stockage. D’autre part, vous êtes libéré des questions d’entretien et de réparation puisque c’est la société propriétaire du matériel qui en a la charge ;
  • Pour recourir à un matériel BTP récent : en louant, c’est la garantie de disposer d’un équipement de chantier plus ou moins neuf, moins susceptible de tomber en panne. C’est aussi un moyen de profiter des dernières innovations réalisées dans votre secteur et de proposer à vos salariés des engins toujours plus ergonomiques, sécurisés et performants ;
  • Pour élargir sans risque votre gamme de services, en limitant les risques dans un premier temps : la location de matériel de chantier vous permet d’expérimenter une nouvelle offre et d’évaluer vos besoins avant de confirmer l’intérêt d’un achat. De plus, vous pouvez ainsi vous assurer que les caractéristiques du matériel sont adaptées à vos usages. Une solution intermédiaire peut d’ailleurs consister à opter pour un crédit-bail, un contrat de location associé avec une option d’achat.

Achetez votre matériel de chantier !

  • Pour avoir la certitude d’avoir le matériel de chantier nécessaire, au moment voulu : l’achat s’impose sans doute pour certains équipements de chantier indispensables à votre activité (bétonnière, chargeuse, échafaudage…). Vous êtes ici certain de vite rentabiliser l’achat d’un matériel à votre entière disposition. Pour les autres matériels, dont l’usage est plus variable, l’achat peut malgré tout présenter l’intérêt de la sécurité. Avec la location, vous prenez en effet le risque d’être confronté à une indisponibilité produit ou à des tarifs plus difficilement négociables lors d’une demande de dernière minute.  
  • Pour maîtriser votre budget : à l’achat, vous connaissez le prix de l’équipement convoité et le montant de vos mensualités de crédit. Sachant que des aides financières existent, comme celle délivrée par l’Assurance maladie pour l’acquisition de matériels BTP destinés à réduire l’exposition aux risques (aide « Bâtir + »).
    Pour sa part, la location, parce qu’elle s’adapte à la loi de l’offre et de la demande, vous offre moins de visibilité. Le coût des prestations peuvent varier en fonction de la saisonnalité ou du délai de réservation.
  • Pour disposer d’un matériel de chantier sur mesure : en faisant le choix d’acheter, vous avez la liberté de personnaliser votre matériel à l’aide des options parfaitement adaptés à vos usages.
  • Pour vous assurer des revenus complémentaires : vous êtes entre deux chantiers, certains de vos équipements sont temporairement inutilisés ? En étant propriétaire, vous pouvez décider de mettre en location votre matériel de chantier et ainsi optimiser sa rentabilité. Pour éviter une charge administrative supplémentaire (gestion des demandes, des disponibilités, des paiements…), vous pouvez passer par l’intermédiaire de sites spécialisés dans la mise en relation des professionnels.

Prêt et responsabilité : que se passerait-il en cas de dommage ?

Assurance emprunt temporaire de véhicule pro © Shinyfamily/Thinkstock

Une étude(1) réalisée en 2017 par Kantar TNS et MMA auprès de plus de 400 TPE françaises révèle que l’une des limites aux pratiques collaboratives entre professionnels est la confiance et l’inquiétude en cas de dommage. Pour 54 % à 72 % d’entre elles, les petites entreprises ne se sentent pas assez couvertes par leur assurance pour pratiquer le collaboratif. La majorité pense qu’une assurance spécifique est nécessaire.
C’est pour cette raison que MMA a récemment fait évoluer ses contrats d’assurance multirisques(2), pour s’assurer que l’ensemble de ses clients soit garanti en cas de prêt temporaire de locaux ou de matériels à des pairs.

Multirisque professionnelle MMA

(1) Étude réalisée en septembre 2017 par Kantar TNS et MMA auprès d’un échantillon représentatif de 436 TPE françaises

(2) Nos prises en charge sont faites en application des garanties, options souscrites et des limites, conditions et exclusions de garanties et du montant des garanties et des franchises fixés aux Conditions générales, Conventions spéciales et Conditions particulières des contrats d’assurance MMA PRO-PME, MMA Association et MMA BTP.