Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Zoonoses : comment prévenir les risques et réagir en cas de maladie ?

Fièvre Q, maladie de Lyme, teigne… : les zoonoses, bien que peu fréquentes, sont un risque à intégrer dans la gestion de votre élevage. Ces maladies, qui se transmettent des animaux vertébrés à l’Homme (et réciproquement), peuvent être évitées si vous adoptez les mesures de prévention adaptées à leurs modes de propagation. Petit guide pratique.

Veterinarian doctor examining pigs at a pig farm

Veillez à prendre les mesures nécessaire pour éviter toute forme de zoonose.
© Kadmy - stock.adobe.com

Les zoonoses, c’est quoi ?

Les zoonoses sont des maladies inter-transmissibles entre les animaux vertébrés (comme les cochons, les vaches...) et l'Homme. Elles peuvent trouver leur origine dans des bactéries, des virus, des parasites, des champignons microscopiques… Leur mode de propagation est aussi bien cutané (coupure), respiratoire (inhalation), que digestif (ingestion accidentelle après un contact de la main avec la bouche). Parmi les zoonoses rencontrées le plus souvent dans les élevages figurent par exemple la fièvre Q, la gale, l’ornithose-psittacose, la teigne...

Prévenir les zoonoses : les mesures générales

Les maladies zoonotiques peuvent trouver leur origine dans des bactéries, des virus, des parasites, des champignons microscopiques… Pour limiter les risques de propagation, quelques réflexes s’imposent au quotidien : 

  • veillez au bon état sanitaire de votre élevage (nettoyez et désinfectez régulièrement vos locaux et votre matériel, occupez-vous rapidement des animaux malades ou morts…), à une gestion efficace de vos déchets (mettez en place des procédures adaptées à leur nature, stockez les cadavres de vos bêtes à un emplacement dédié…) et à une ventilation suffisante de vos locaux ; 
  • dès l’arrivée d’un animal, placez-le en quarantaine ;
  • lavez-vous fréquemment les mains, avec soin, et évitez de porter vos mains ou un quelconque objet à votre bouche ;
  • ne mangez, buvez ou fumez jamais au contact de vos bêtes. Vous limiterez le risque de contamination accidentelle par contact de la main avec la bouche ;
  • limitez l’usage des jets d’eau à haute pression, qui favorisent les projections dans un environnement éventuellement porteur de maladie ;
  • faites attention à la mise en suspension des poussières, qui peuvent participer à la propagation des zoonoses : aspirez-les de préférence ; sinon, pensez à humidifier les sols avant tout balayage. Essayez également de limiter l’agitation des animaux ;
  • laissez vos tenues de travail hors de votre domicile. Ne les lavez pas avec les vêtements de ville. Nettoyez et désinfectez régulièrement vos combinaisons, vos blouses, vos bottes… ;
  • en cas d’exposition potentielle à une zoonose, portez un équipement de protection adapté (gants, masque respiratoire, bottes…) ;
  • en cas de morsure, piqure ou coupure, lavez immédiatement la plaie à l’eau claire et au savon, puis désinfectez-la. Appliquez ensuite un pansement hermétique et portez des gants ;
  • consultez votre médecin pour faire le point sur les vaccins disponibles, mais aussi et surtout en cas de morsure ou symptôme de zoonose (diarrhée persistante ou récurrente, fièvre…).

À noter : si vous pensez être malade, contactez rapidement votre médecin traitant en lui rappelant votre profession.

Prévenir le risque de zoonoses transmises par contact cutané ou inoculation

Contre les transmissions cutanées de zoonoses, vous pouvez agir à titre préventif :

  • en portant des gants pour effectuer certaines tâches, comme manipuler des animaux présentant des lésions cutanées ou une septicémie, toucher des plaies infectées, manipuler des seringues, assister à des mises-bas à mains nues ;
  • en étant attentif au comportement de vos animaux pour éviter les morsures.

Prévenir le risque de zoonoses transmises par voie respiratoire

Pour éviter d’inhaler les agents biologiques des zoonoses, vous devez :

  • porter des masques ;
  • manipuler les tissus placentaires et fœtaux principalement ovins, caprins, bovins, chats, avec précaution pour éviter la production de microgouttelettes en suspension dans l’air ambiant ;
  • éviter de manipuler les animaux qui viennent de naître ou les femelles gestantes, et d’assister aux mises-bas si vous êtes enceinte. 

Prévenir le risque de zoonoses transmises par voie digestive

Les maladies zoonotiques se transmettent également par voie digestive, en portant un objet ou vos mains contaminé(es) à la bouche par exemple. Ce cas est plus rare. Pour autant, il est recommandé :

  • d’isoler les animaux présentant des signes de diarrhée ;
  • d’éviter toute manipulation de tissus placentaires et fœtaux si vous êtes enceinte.

Zoonoses : Quelles actions en cas de maladie ?

Si en dépit de toutes vos mesures de précaution, une zoonose se déclare dans votre exploitation agricole :

  • isolez immédiatement les animaux malades en les enfermant dans un lieu que vous pourrez nettoyer et désinfecter facilement, sans contact possible avec le reste de votre élevage ;
  • veillez à ce que vos bureaux, vos autres espaces de travail et de restauration soient situés à l’écart des zones contaminées ;
  • organisez des vides sanitaires ;
  • limitez l’accès aux lieux où séjournent des animaux malades.

Selon les cas, il pourra vous être demandé de détruire votre élevage (en cas de grippe aviaire notamment).

Quelle que soit la maladie zoonotique, il est important de vous conformer aux obligations réglementaires, notamment en termes de déclaration à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). En effet, certaines zoonoses relèvent de dispositions propres à la santé publique ou à la santé animale. Chacune déclenchant la mise en place d’actions spécifiques de la part des autorités publiques entre autres.

Préservez votre santé avec l’assurance santé MMA !

92680665 © monkeybusinessimages/Thinkstock

En tant qu’exploitant agricole, la bonne continuité de votre activité repose en grande partie sur votre état de santé. Avec l’Assurance Santé MMA, vous bénéficiez d’une couverture adaptée pour un chef d’entreprise. Toute votre famille est également protégée et vous pouvez profiter d’une fiscalité avantageuse dans le cadre de la loi Madelin.

Assurance santé du pro