Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Jeunes entrepreneurs : les 6 questions à vous poser avant de vous lancer

Indépendance, quête de sens, passion… : comme 60 % des jeunes(1), vous souhaitez créer votre entreprise ? À l’âge de tous les possibles, les obstacles ne manquent pas. Pour vous aider à les dépasser, voici 6 questions à vous poser avant de devenir jeune entrepreneur.

Man Hand Making a Leather Wallet Hammering Stitch Holes in Indoor Studio

Avant de vous lancer dans l’entreprenariat, veillez à rassembler tous les critères !
© Adobe Stock

(1) Enquête Opinion Way – 2017

1. L’esprit du jeune entrepreneur sommeille-t-il en vous ?

Avant d’ouvrir votre entreprise, vérifiez que :

  • vous avez le goût du risque. Malgré un éco-système favorable (aides et subventions pour les jeunes entrepreneurs, réseaux d’accompagnement…), il faut savoir qu’une entreprise sur deux disparaît avant son 6e anniversaire… ;
  • vous êtes physiquement résistant. Vous travaillerez beaucoup – week-ends et soirs compris. Une capacité de récupération rapide est indispensable à tout jeune entrepreneur ;
  • vous avez les reins solides : il est rare de se verser un salaire les premiers mois. Avez-vous mis un peu d’argent de côté ? Vos proches peuvent-ils vous soutenir financièrement ?

Pour vous aider à évaluer vos capacités entrepreneuriales, vous pouvez vous livrer au test en ligne « Êtes-vous entrepreneur ? » proposé par les CCI.

2. Votre projet est-il bien ficelé ?

Inutile d’avoir l’idée du siècle, un bon projet suffira à votre jeune entreprise. Et à quoi le reconnait-on ? Un bon projet doit

  • répondre à un besoin, identifié et validé par une étude de marché ;
  • se différencier de la concurrence et proposer de la valeur ajoutée (un prix bas, un service supplémentaire, une innovation…) ;
  • évoluer et s’adapter au marché. Il faudra sans doute changer des aspects de votre business et « pivoter ». Par exemple : passer d’une clientèle de particuliers à une clientèle de professionnels.

Autrement dit, c’est le moment de réaliser votre étude de marché !

3. Avez-vous les compétences nécessaires pour devenir jeune entrepreneur ?

Créer une entreprise jeune suppose un minimum de compétences :

  • juridiques : elles sont nécessaires pour choisir le statut (SARL, SAS, SA...) de l’entreprise ;
  • financières: elles sont indispensables pour le suivi financier de l’activité et la bonne gestion de l’entreprise ;
  • commerciales : elles sont incontournables pour prospecter, vendre et fidéliser.

Besoin de vous mettre à niveau ? Les CCI proposent à tous les jeunes entrepreneurs un stage « 5 jours pour entreprendre » qui reprend tous ces points.

4. Saurez-vous gérer les obstacles rencontrés par tous les jeunes entrepreneurs ?

En devenant jeune entrepreneur, vous n’échapperez sans doute pas au stress, au manque d’argent, aux clients mauvais payeurs, aux trous de trésorerie…  

Mais il faudra continuer d’avancer sans perdre de vue les priorités. Une bonne dose de résilience est nécessaire.

Notre conseil : ne restez pas seul. Faites-vous conseiller par un expert-comptable ou encore un réseau d’aide à la création d’entreprise (BGE, Initiative France…).

5. Jeune entrepreneur : saurez-vous convaincre malgré votre âge ?

Jeune entrepreneur, vous manquez encore d’expérience. Heureusement, ce problème peut être contourné :

  • faites-vous coacher par un chef d’entreprise en activité. Plusieurs organismes proposent des systèmes de parrainage de jeunes entrepreneurs : Institut du mentorat, réseau Entreprendre, Moovjee… ;
  • associez-vous avec un entrepreneur plus âgé, qui vous apportera de la crédibilité ;
  • rejoignez un club d’entrepreneurs pour échanger et agrandir votre réseau ;
  • Inscrivez-vous dans un accélérateur ou une pépinière. Ces structures permettent de rassurer les différents partenaires.

6. Où trouver de l’argent quand on est jeune entrepreneur ?

Les aides pour les jeunes entrepreneurs sont nombreuses. Parmi elles figurent :

  • les concours à la création d’entreprise : Graines de boss, Petit Poucet, Moovjee, Talents… Ils sont listés sur le site de l’Agence France Entrepreneur (www.afe.creation.fr) ;
  • les prêts d’honneur, à taux zéro : ils sont accordés par les réseaux Initiative France et Réseau Entreprendre pour des montants allant jusqu’à 20 000 euros ;
  • le crowdfunding : il permet de récolter de l’argent de part de particuliers investisseurs sur des sites comme Ulule, Wiseed, KissKissBankBank… (vous trouverez la liste sur www.financeparticipative.org) ;
  • les business angels : si votre projet est innovant, n’hésitez pas à les contacter. Un bon nombre est regroupé au sein de France Angels.

Protégez votre activité avec les assurances pro MMA !

Multirisque Pro devis tarif

Votre activité est prête à être lancée ? Pensez aux différentes couvertures d’assurance afin de bien protéger votre activité. Multirisque Pro (Locaux, RC pro…), assurance des véhicules professionnels,  votre protection (Santé, Retraite...). MMA vous propose une large gamme de contrats.

Assurances pro MMA