Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Un véhicule d’occasion pour votre entreprise : bonne idée ?

Vous recherchez des voitures de fonction pour votre entreprise, vous souhaitez constituer une flotte de véhicules utilitaires… : il peut être intéressant de vous tourner vers le marché de l’occasion. Celui-ci dispose en effet d’un atout majeur : ses prix, plus attractifs que dans le neuf. Mais certaines précautions s’imposent pour un achat réussi.

Young and handsome businessman buying car.

Avant d’acheter un véhicule d’occasion pour votre entreprise, prenez le temps de bien vérifier son état.
© hedgehog94 - stock.adobe.com

Les points forts des véhicules d’entreprise d’occasion

  1. C’est l’argument principal en faveur des véhicules professionnels d’occasion, leur coût d’acquisition. Pour votre entreprise, c’est le moyen  :
    • de réaliser des économies ;
    • ou, à budget équivalent, de monter en gamme.

  2. Autre avantage : les cotisations d’assurances sont généralement moins élevées, leur montant dépendant de la valeur du véhicule ainsi que des risques associés (comme le vol).

À noter : Que vous optiez pour le neuf ou l’occasion pour votre flotte de véhicules d’entreprise, les règles fiscales et comptables sont identiques (amortissement, taxe sur les véhicules de société…). Vous noterez simplement que le malus automobile ne s’applique pas à l’achat des voitures et utilitaires d’occasion.


Les limites des véhicules d’occasion… et comment les dépasser !

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un expert auto avant la transaction. 

  1. Avec l’occasion, la principale source d’inquiétude porte sur l’état du véhicule : comment être certain de faire une bonne affaire, et surtout que vos salariés rouleront en toute sécurité ? Voici quelques conseils :  
    • essayez le véhicule : soyez attentif à sa tenue sur différents types de routes, au fonctionnement du moteur, des freins, de la boite de vitesse… ;
    • demandez à consulter le carnet d’entretien et la carte grise, afin de vérifier leur cohérence avec le kilométrage de la voiture ou de l’utilitaire ;  
    • examinez, de préférence à la lumière du jour, l’extérieur (carrosserie, jantes, usure des pneumatiques…) et l’intérieur (fonctionnement de la climatisation, des vitres électriques…) du véhicule…
  2. En optant pour l’occasion, vous êtes contraint par l’offre disponible sur le marché. Au-delà du modèle, de la motorisation et des options, n’oubliez pas de prendre aussi en compte le critère de l’ancienneté :
  • la voiture ou l’utilitaire répond-il aux dernières normes environnementales ? Car s’il est polluant, il vous faudra payer la taxe CO2. Et selon sa vignette Crit’air, votre véhicule pourrait se voir interdire l’accès à certaines zones de circulation lors des pics de pollution, avec des conséquences possibles sur votre activité ;
  • prévoyez-vous de revendre le véhicule ? Si oui, soyez vigilant aux risques de décote. 

À noter : Pour ne pas avoir à vous soucier de la revente de votre voiture de fonction ou utilitaire d’entreprise, vous pouvez opter pour le leasing auto, c’est-à-dire la location longue durée (avec ou sans option d’achat). Certains professionnels pouvant proposer des véhicules d’occasion récents.


Acheter un véhicule d’occasion auprès d’un professionnel ou d’un particulier ?

Alors que le choix du vendeur professionnel tend à s’imposer si vous achetez plusieurs utilitaires ou voitures de fonction d’occasion. La question peut se poser si vous n’en cherchez qu’un seul.  

Auprès des professionnels, vous bénéficiez d’une certaine sécurité. Les voitures et les utilitaires ont, en principe, fait l’objet d’un contrôle destiné à garantir l’état des pièces les plus coûteuses (moteur, embrayage…). Vous pouvez également bénéficier de garanties commerciales (prise en charge de réparations, assistance…). En revanche, cette tranquillité a une contrepartie : elle tend à tirer les prix vers le haut.   

Si vous préférez faire appel pour votre véhicule d’occasion à un particulier, sachez que la garantie légale de vices cachés s’applique toujours. Grâce à elle, vous pouvez vous retourner contre le vendeur, jusqu’à deux ans après la découverte du défaut (sous réserve de remplir certaines conditions).

Fichier des véhicules assurés

N’oubliez pas de déclarer immédiatement à votre assureur tout changement concernant vos véhicules professionnels et personnels :

  • achat ou vente d’une voiture, d’un utilitaire, deux roues… ;
  • et la modification éventuelle du numéro d’immatriculation.
© AboutLife/stock.adobe.com
Assurance Auto MMA :
Choisissez la bonne formule !

Parce que votre véhicule professionnel est un outil de travail indispensable, vous devez le protéger des imprévus. Sans lui, c’est l’interruption inévitable de votre activité et une éventuelle perte financière. C’est pourquoi MMA vous propose 3 formules d’assurance auto professionnelle, ainsi qu’une gamme de garanties spécifiques à votre activité.