Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Professionnels : les questions à se poser avant d’acheter un véhicule électrique

En raison de leur coût d’usage limité, les véhicules électriques peuvent être une alternative intéressante aux véhicules thermiques pour votre activité professionnelle. Prix d’achat, entretiens, avantages… retrouvez toutes les informations avant de faire votre choix.

Person transportation by eco car modern technology

Plus que dans le prix à l’achat, les voitures électriques peuvent représenter un intérêt à l’entretien et à la consommation.
©dima_sidelnikov - stock.adobe.com

Quel est le prix d’une voiture électrique ?

En tant qu’artisan ou commerçant, l’achat d’un véhicule électrique doit être perçu comme un investissement. Et il doit être rentable. Que vous soyez menuisier, commercial, boulanger ou carreleur, il peut donc être difficile de franchir le pas car le prix d’un véhicule électrique (VE) est systématiquement supérieur à son équivalent thermique.

À noter : En tant que professionnel, vous pouvez profiter de différents dispositifs cumulables vous permettant de réduire le prix de votre véhicule utilitaire électrique neuf. Sous certaines conditions, vous pourrez ainsi bénéficier :

  • D’un bonus écologique maximal de 4 000 € (6 000 € si vous n’êtes pas une personne morale), à condition que le prix du véhicule soit inférieur à 45 000 €(1) ;
  • D’une prime à la conversion maximale de 5 000 €, à condition qu’il s’agisse bien d’une camionnette électrique et de mettre à la casse un véhicule éligible(1) ;
  • De différentes remises et aides accordées éventuellement par les constructeurs et revendeurs.

N’hésitez pas à choisir un véhicule électrique d’occasion pour réduire les coûts d’achat. Il peut aussi être éligible à des aides. Sous certaines conditions, vous pouvez en effet prétendre à un bonus écologique de 1 000 € et à 5 000 € de prime à la conversion pour l’achat d’une camionnette électrique.  

Voici quelques conseils à avoir en tête avant d’acheter un véhicule électrique d’occasion pour éviter les mauvaises surprises :

  • Privilégiez un véhicule avec une batterie lithium-ion, plus durable et performante que les autres technologies (batterie plomb, batterie Ni-Cd, etc.) ;
  • Préférez les utilitaires ayant déjà fait leurs preuves dans la durée ;
  • Demandez le SOH (State of Health) au vendeur afin de connaître l’état de la batterie ;
  • Optez de préférence pour un modèle doté du standard de charge rapide Combo CCS, plus courant en France que son homologue asiatique CHAdeMO.

(1) Montant en vigueur à compter du 1er juillet 2021.

Nouveau : depuis le 1er janvier 2021 l’assurance auto de votre véhicule électrique est moins chère

Bonne nouvelle, si vous achetez un véhicule électrique à partir du 1er janvier 2021, votre cotisation d’assurance est exonérée de la Taxe Spéciale sur les Conventions d’Assurance (TSCA) jusqu’au 31 décembre 2023. C’est l’une des mesures issues des propositions de la Convention Citoyenne pour le climat. Cette mesure concerne tous les véhicules électriques sauf les EDPM, les vélos à assistance électrique et les voitures hybrides. Avec cette mesure, vous économisez en moyenne 16 % sur l’assurance de votre voiture électrique en 2021 par rapport à 2020(2).
Le plus MMA : Pour vous encourager dans ce choix électrique, vous bénéficiez d’une remise supplémentaire de 10 % sur la cotisation annuelle 2021 de votre contrat Auto(3).
 
Pour en profiter, contactez un Agent MMA !

(2) Moyenne calculée sur le contrat Assurance Auto MMA (CG614) avec une exonération  de la TSCA de 33 % appliquée à la prime versée au titre du contrat d’assurance couvrant la responsabilité civile des véhicules terrestres à moteur et de la TSCA de 18% appliquée à la prime versée au titre du contrat d’assurance couvrant les autres risques (garanties de dommages).
(3) Du 02/01/2021 au 31/12/2021, MMA accorde une réduction de 10% pour l’assurance d’un véhicule à motorisation électrique ou hybride. Cette réduction est applicable à toute nouvelle souscription ou à toute modification de véhicule sur un contrat en cours réalisée après le 02/01/2021. Réduction applicable une seule fois et déduite automatiquement de la cotisation annuelle du contrat Auto MMA (hors frais et taxes).

Quel est le coût d’usage d’une voiture électrique ?

La rentabilité de votre investissement doit aussi être étudiée à partir des économies d’usage que vous allez pouvoir réaliser à long terme. Quel que soit votre métier ou votre localisation (ville, zone périurbaine, petite commune, etc.), c’est principalement le coût de recharge qui doit retenir votre attention. Bien qu’il dépende de nombreux critères (consommation du véhicule, tarif au kilowattheure, coût de l’abonnement, etc.), il est admis qu’un véhicule électrique affiche une consommation énergétique inférieure à celle de ses homologues thermiques, tout particulièrement dans le cas d’une recharge à domicile. Comptez ainsi en moyenne :

  • 1,90 € aux 100 kilomètres pour un véhicule électrique(4) ;
  • 6,36 € aux 100 kilomètres pour un véhicule essence(5) ;
  • 5,99 € aux 100 kilomètres pour un véhicule diesel(6).

À raison de 50 kilomètres par jour, notamment si vous réalisez des livraisons ou des déplacements quotidiens chez vos clients, les économies peuvent être substantielles : de 500 à 1 000 € par an par rapport à un véhicule thermique équivalent. Une somme que vous pourrez alors investir sur d’autres postes, comme l’achat de matériel pour votre activité par exemple.

Mais les économies d’usage ne s’arrêtent pas au seul coût énergétique. En effet, le coût d’entretien d’un véhicule électrique – voiture ou utilitaire – est également inférieur à celui de son équivalent thermique. 

(4) Montant estimé pour un véhicule affichant une consommation de 15 kWh/100 km, rechargé durant les heures creuses au tarif de 0,125 €/kWh.
(5) Montant calculé à partir de la consommation moyenne des véhicules (estimée à 4,7 litres/100 km par L’Argus) et du prix de vente moyen du SP95-E10 au 1er janvier 2021 (1,3537 €).
(6) Montant calculé à partir de la consommation moyenne des véhicules (estimée à 4,7 litres/100 km par L’Argus) et du prix de vente moyen du gazole au 1er janvier 2021 (1,2754 €).

Un véhicule électrique est-il assez autonome pour votre activité ?

Souvent critiqués pour leur autonomie limitée, les véhicules électriques sont en constante évolution en la matière. Les utilitaires ont des performances généralement suffisantes pour un usage professionnel au quotidien : le Nissan e-NV200 a une autonomie d’environ 200 kilomètres par exemple.

À noter : il peut exister un écart important entre l’autonomie WLTP théorique et l’autonomie réelle. Comme pour un modèle thermique, certains usages vont augmenter la consommation énergétique (conduite dynamique, vitesse élevée, utilisation de la climatisation, surcharge du véhicule, etc.).

Quelle que soit votre activité, si vous réalisez moins de 100 kilomètres par jour en moyenne, vous pouvez vous tourner vers un véhicule électrique, en milieu urbain ou rural. Seuls les professionnels effectuant des trajets plus importants ou plus longs, comme des commerciaux par exemple, peuvent être confrontés aux limites d’autonomie. 

À noter : Avant de faire votre choix, calculez bien la distance moyenne que vous réalisez chaque jour, ainsi que la récurrence de vos longs déplacements.

Combien de temps dure la recharge d’un utilitaire électrique ?

Vous devez pouvoir utiliser votre véhicule électrique à tout moment pour éviter tout risque d’immobilisation qui pourrait mettre en jeu votre activité et votre chiffre d’affaires. 
Le temps de chargement de la batterie va donc constituer un critère de choix essentiel. Plusieurs solutions de recharge sont disponibles(7). Les prises classique et renforcée ont un temps de charge pouvant aller jusqu’à 20 heures selon les modèles. Pour une charge rapide, privilégiez :

  • La borne de recharge domestique : plus connue sous le nom de Wallbox, elle délivre une puissance comprise entre 7 et 22 kW. Malgré un coût d’installation non négligeable (comptez entre 1 000 et 1 500 €), elle permet de réduire le temps de charge. Le plus souvent, elles autorisent en effet une recharge à 80 % en l’espace de quelques heures ;
  • Les stations extérieures : lors de vos déplacements, vous pourrez recharger votre véhicule à l’extérieur. Délivrant entre 11 et 22 kW, les prises accélérées sont pratiques car elles offrent des performances comparables à une Wallbox. Si votre véhicule est compatible, vous pouvez même opter pour une borne rapide – délivrant jusqu’à 350 kW – afin de récupérer 80 % d’autonomie en l’espace de seulement quelques minutes. Toutefois, le coût de la recharge extérieure pourra passer du simple au double selon les stations.

La France compte actuellement près de 30 000 points de recharge ouverts au public(8). Associé à une Wallbox installée au sein de votre entreprise, ce maillage se montre suffisant dans la plupart des cas si vos déplacements professionnels sont limités. Notez tout de même que les recharges rapides sont à utiliser avec parcimonie – elles impactent la durée de vie des batteries – et qu’il reste donc préférable de recharger votre véhicule plus lentement au quotidien, idéalement durant la nuit. 

(7) Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ? - Clubic – 2020
(8) Comment trouver les bornes de recharge pour voitures électriques ? - Avere France – 2020

.

© AboutLife/stock.adobe.com
Assurance auto du professionnel :
Votre véhicule pro bien assuré !

Parce que votre véhicule professionnel est un outil de travail indispensable, vous devez le protéger des imprévus. Sans lui, c’est l’interruption inévitable de votre activité et une éventuelle perte financière. C’est pourquoi MMA vous propose 3 formules d’assurance auto professionnelle, ainsi qu’une gamme de garanties spécifiques à votre activité.