Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Artisans : devez-vous opter (ou pas…) pour un véhicule électrique ?

Pour les besoins de votre entreprise artisanale, vous effectuez de nombreux déplacements chez vos clients, sur vos chantiers… Alors que les prix du carburant fluctuent sans cesse, la voiture électrique (VE) peut-elle constituer pour vous une alternative intéressante ? Eléments de réponse pour peser le pour et le contre.

Person transportation by eco car modern technology

Plus que dans le prix à l’achat, les voitures électriques peuvent représenter un intérêt à l’entretien et à la consommation.
© dima_sidelnikov - stock.adobe.com

Acheter un véhicule électrique pour votre entreprise… mais à quel prix ?

C’est incontestable : les voitures électriques ont un prix plus élevé que celles thermiques. Pour acquérir l’un des modèles de VE les plus populaires en France, il faut débourser en 2019 entre 30 000 et 35 000 € environ (batteries comprises).

Vous trouverez cependant des prix moins dissuasifs du côté des voitures électriques d’occasion, en revente sur les sites des différents constructeurs et concessionnaires.

Autre solution : vous pouvez également envisager une location longue durée (LLD) pour vos voitures électriques.

À noter : en tant que professionnel, vous pouvez vous aussi prétendre au bonus écologique de 6 000 € pour l’achat d’une voiture électrique (neuve ou d’occasion). Cette aide est plafonnée à hauteur de 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule (batteries comprises). Ce bonus est cumulable, sous conditions, avec la prime à la conversion.

La voiture électrique, pour profiter d’un prix du kWh moins élevé que celui du carburant ?

Plus que dans le prix à l’achat, l’intérêt des voitures électriques pourrait se trouver ailleurs pour vous et votre entreprise. Du point de vue de l’entretien d’abord, elles présentent en effet l’avantage d’être équipées de moteurs plus simples, et donc plus robustes que ceux thermiques. Autres points positifs :

  • Il n’y a pas de vidange à faire ;
  • les plaquettes s’usent moins vite (en raison de l’assistance du moteur au freinage).

Et pour circuler chaque jour ? Début janvier 2019, il fallait compter :

  • 2 € d’électricité pour parcourir 100 km ;
  • 7 € pour un véhicule diesel consommant 5 l/100 km ;
  • 7,40 € pour une voiture tournant au SP95.

Au-delà du coût, les voitures électriques ont-elles assez d’autonomie pour vous permettre d’exercer correctement votre activité ?

Tout dépend de la nature de vos déplacements professionnels, et notamment du nombre de kilomètres parcourus pour les besoins de votre entreprise. En effet :  

  • certains véhicules électriques haut de gamme peuvent offrir jusqu’à 540 km d’autonomie ;   
  • les autres VE affichent, en général, 300 km environ.

Il faut savoir cependant que l’autonomie des voitures électriques est calculée dans des conditions idéales de conduite. Elle varie à la baisse si vous vous déplacez par temps froid par exemple.

En pratique, vous pouvez considérer les véhicules électriques comme une alternative intéressante si vous roulez entre 50 et 100 km par jour dans le cadre de vos déplacements professionnels.

Combien de temps attendre avant de pouvoir reprendre la route avec votre véhicule électrique ?

C’est votre chiffre d’affaires qui est en jeu : il est important de pouvoir disposer de vos véhicules à tout moment. Le temps de chargement des batteries peut donc constituer un critère de choix important.

Avec une installation standard (prise classique), plusieurs heures sont nécessaires pour charger totalement une voiture électrique.

Cette durée, qui dépend de la capacité des batteries mais aussi de la puissance de la source électrique, peut être divisée par 2 ou 3 grâce à certaines solutions de recharge, comme les prises de courant et amplificateurs muraux performants.

Vous êtes hors des murs de votre entreprise et devez recharger votre voiture électrique ? 30 à 60 minutes suffisent pour refaire le plein sur les bornes rapides mises à disposition sur certains parkings publics.

À noter : en France, il existe environ 26 000 points de recharge, répartis dans plus de 10 000 stations.