Dossier ANI

Un atout pour votre politique RH

On peut voir l’obligation de proposer une complémentaire santé à ses salariés depuis le 1er janvier 2016 comme une charge supplémentaire pour l’entreprise : l’employeur doit financer au moins 50 % de la cotisation de ses salariés. Sauf que, assortie d’avantages fiscaux et sociaux, elle peut constituer un véritable atout pour votre entreprise. Notamment pour fidéliser vos salariés et recruter.

Dossier ANI-N3 politique RH.jpg © BartekSzewczyk/Thinkstock

Bien-être des salariés, productivité améliorée

Selon une étude menée en 2014 par le département d’économie de l’Université de Warwick au Royaume-Uni, la productivité d’une entreprise est fortement liée à l’état de santé de ses salariés, leur bien-être et leur reconnaissance sociale.

 

De grandes entreprises ont d’ailleurs adapté en ce sens leurs politiques de ressources humaines, mais les plus petites ont aussi les leviers pour agir. La complémentaire santé en est un.

 

Pourquoi ? Parce que le dispositif permet aux salariés d’accéder à des garanties et services qui constituent une vraie plus-value pour leur couverture santé et celle de leurs proches.

 

C’est le cas du tiers payant, bien sûr, qui permet d’éviter l’avance de frais de santé, mais aussi de services d’accompagnement tels que l’aide à domicile en cas de maladie, la garde d’un enfant malade, l’assistance psychologique…

 

Certains contrats proposent également l’accès à un réseau de professionnels de santé, ce qui permet d’obtenir des soins de qualité à des tarifs préférentiels pour l’optique, le dentaire, l’audioprothèse ou encore l’ostéopathie et de diminuer ainsi le « reste à charge ».

Un dispositif financièrement avantageux

Au-delà des aspects liés à l’amélioration de la couverture santé des collaborateurs et, potentiellement, de l’ensemble de leur cellule familiale, l’adhésion à une assurance santé collective proposée par l’employeur constitue un véritable avantage financier :

 

  • La cotisation pour chaque salarié est allégée du fait de la participation de l’entreprise, de 50 % au minimum,

 

  • L’accès à des garanties égales à celles des assurances santé individuelles se fait à des niveaux de cotisations inférieurs.

 

A noter : si l’impact financier de la complémentaire santé d’entreprise est réel pour l’employeur, il est amoindri par un cadre fiscal et social avantageux. En effet, les cotisations patronales versées à ce titre pour vos salariés sont déductibles du bénéfice imposable et ne supportent pas de cotisations sociales, dans les conditions et limites prévues par la loi.

Le conseil MMA

La mise en place d’une complémentaire santé collective au sein de votre entreprise peut être facilitée par l’accompagnement de votre Agent Général MMA. Parfaitement au courant des règles de déploiement prévues par la loi (panier minimum de soins, contrat responsable, montant minimal de participation de l’entreprise, avantages fiscaux et sociaux...), il étudiera avec vous la situation détaillée de votre entreprise pour vous donner le meilleur conseil.

Mutuelle entreprise

MMA Vidéo

La complémentaire santé collective : contrainte ou opportunité ?

MMA est allé à la rencontre de dirigeants d’entreprise qui ont déjà mis en place une complémentaire santé collective au sein de leur structure. Ils nous expliquent pourquoi ils considèrent la démarche comme un levier d’optimisation dans leur gestion des RH. Reviennent sur leur expérience du processus de mise en œuvre. Et nous font part de leurs interrogations pour le futur.