Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

Page publiée le 16/11/2023

Dropshipping : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

De plus en plus d’entrepreneurs sont séduits par le concept du dropshipping, qui permet de démarrer une activité de vente en ligne avec un investissement initial minimal. Aussi attractif que soit ce modèle d’e-commerce, il est indispensable de bien comprendre ses rouages avant de vous lancer.

Méthode de vente venue d’outre-Atlantique, le dropshipping est aujourd’hui en plein essor. Si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, suivez le guide !
© Getty images - Westend61

Le dropshipping : c’est quoi ?

Le dropshipping (« livraison directe », en français) est un concept d’e-commerce où les vendeurs (dropshippers) commercialisent et vendent des produits sans avoir à les stocker. Les dropshippers s’appuient sur des fournisseurs pour emballer, expédier et livrer les articles directement aux clients.

Le dropshipping présente plusieurs avantages :

  • Un investissement initial minimal : pas de coûts liés au stockage, à l’envoi ou à la location de locaux ;
  • Une mobilité professionnelle : les dropshippers peuvent travailler de n’importe où ;
  • Une flexibilité en matière de choix de produits et de prix, qui permet de s’adapter rapidement à la concurrence et aux tendances du marché ;
  • Une délégation totale des opérations logistiques : les fournisseurs s’occupent de l’emballage, de l’expédition et de la livraison des produits.

Comment se lancer dans le dropshipping ? 

Avant de vous lancer dans le dropshipping, il est essentiel de concevoir une feuille de route bien définie. Voici plusieurs étapes clés à suivre pour établir un plan d’action solide. 

  1. Sélectionner un marché : identifiez une niche ou une catégorie de produits sur laquelle vous souhaitez vous concentrer, avec une demande solide et une concurrence gérable. 
  2. Déclarer votre activité : avant de vendre vos produits, vous devez déclarer votre activité. Le statut de micro-entrepreneur est particulièrement adapté pour débuter et vous pouvez en quelques clics et formalités créer votre entreprise. 
  3. Trouver des fournisseurs fiables : au-delà des géants du dropshipping comme AliDropship, SaleHoo ou Spocket, vous  avez aussi la possibilité de faire appel à des fournisseurs européens comme BigBuy ou Brandsdistribution ou encore de rentrer directement en contact avec des fabricants pour proposer une offre différenciante. 
  4. Définir votre politique tarifaire : dans le dropshipping, l’enjeu est de trouver un juste milieu afin de conserver une offre attractive et de maintenir dans le même temps un bon niveau de marge. Pour cela, commencez par calculer tous les coûts fixes associés à votre activité et définissez ensuite la marge souhaitée (située généralement entre 20 % et 40 % selon les produits). Veillez également à regarder ce que fait la concurrence pour ajuster vos tarifs en conséquence.
  5. Créer une boutique en ligne : une fois vos fournisseurs trouvés et votre politique tarifaire établie, il vous faudra créer votre site de vente en ligne. Pour cela, vous pouvez passer par une plateforme e-commerce, que vous personnaliserez avec un design attrayant. 
  6. Importer et gérer les produits : intégrez ensuite les produits de votre fournisseur sur votre site e-commerce en incluant des descriptions détaillées et des images de qualité. Assurez-vous également de faire des mises à jour régulières. 
  7. Développer une stratégie marketing : enfin pour faire connaitre votre boutique en ligne et attirer des clients, n’hésitez pas à utiliser des outils marketing comme : la publicité payante, l’optimisation sur les moteurs de recherche (SEO), les réseaux sociaux ou encore l’envoi de newsletter

Si ces étapes constituent une base solide pour vous lancer dans le dropshipping, il est important de continuer à surveiller les performances de votre site et à ajuster votre stratégie au fur et à mesure que votre entreprise se développe.

BON À SAVOIR

Pour faciliter la recherche de fournisseurs, il existe de nombreuses plateformes de mise en relation comme Doba ou Companeo.

Dropshipping : les points de vigilance 

Comme n’importe quel vendeur, le dropshipper a l’obligation de communiquer au consommateur les informations suivantes (article L.221-5 du Code de la consommation) : 

  • Son identité (coordonnées postales, téléphoniques et électroniques) et celle de son hébergeur ;
  • La date de livraison du bien ou d’exécution du service ;
  • Les caractéristiques des produits ou services proposés ;
  • Le prix en euros toutes taxes comprises ;
  • Les garanties légales et contractuelles ;
  • Les conditions, les délais et les modalités d’exercice du droit de rétractation ainsi que le formulaire type de rétractation.

Le dropshipper a également des obligations en matière de livraison, quand bien même il n'assure pas celle-ci : il doit livrer le bien ou fournir le service commandé à la date ou dans le délai indiqué au consommateur (article L.216-1 du Code de la consommation). S’il n’est pas disponible, le vendeur s’expose alors à une sanction au titre de la pratique commerciale trompeuse.

Par ailleurs, le dropshipper doit s'assurer que les produits proposés à la vente sont bien licites, conformes et non dangereux au regard de la règlementation actuelle. 

> Voir tous les sujets de la thématique

.

© Istock/pixelfit
Protégez vos intérêts avec la protection juridique professionnelle(1)

Vous avez des questions d’ordre juridique concernant vos obligations en tant qu’e-commerçant ? Avec l’option Protection Juridique(1) du contrat d’assurance MMA PRO PME,  vous bénéficiez d’informations sur la réglementation française en vigueur. En cas de conflit avec un client ou un prestataire, vous êtes accompagné par un juriste spécialisé en négociation pour trouver une solution amiable(2). Si cette négociation amiable n'aboutit pas, vous pouvez bénéficier d’un suivi et d’un accompagnement dans la procédure judiciaire (prise en charge des frais de justice, explication des décisions…)(2).

(1) Assurée et gérée par Covéa Protection Juridique - Société anonyme d’assurance au capital de 88 077 090,60 € entièrement versé. Entreprise régie par le Code des assurances - 442 935 227 R.C.S. Le Mans - Siège social : 160 rue Henri Champion - 72045 LE MANS CEDEX 2. 
(2) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites ainsi que des conditions, limites, exclusions de garanties fixées aux conditions générales (CG 352) et aux conditions particulières du contrat d’assurance MMA PRO-PME  disponibles sur mma.fr ou en agence.