Connexion Pro

Conseils pour votre quotidien d'entrepreneur

L’entreprise AdduXi sécurise ses opérations sur les marchés étrangers

Pour sécuriser ses opérations sur les marchés étrangers, la société de plasturgie AdduXi s’appuie sur l’accompagnement du cabinet Marron & Associés, agent général MMA, qui lui garantit une couverture homogène dans tous les pays d’implantation.

MMAPRO_Adduxi.jpg

MMA accompagne AdduXi, fleuron de la « Plastic Valley » française, dans son développement international.

Méconnue du grand public, la plasturgie fait partie de ces quelque trop rares secteurs où les ETI françaises détiennent de solides positions à l’international. Et parmi les fleurons que compte cette filière, on trouve le groupe AdduXi. basé dans l’Ain au cœur de la « Plastic Valley », cet industriel trouve depuis 1996 ses clients dans les secteurs du traitement de l’eau, de l’électricité mais surtout de l’automobile : des boîtiers pour suspension pneumatiques aux capteurs de pression en passant par la connectique, AdduXi fabrique toutes sortes de pièces techniques thermoplastiques. En vingt-deux ans, cette entreprise familiale a connu une croissance remarquable qui l’a fait passer du stade de TPE (Très Petite Entreprise) à celle d’ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire). AdduXi, qui emploie aujourd’hui 350 personnes, est implanté dans six pays et ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros en 2019 (+10 % par rapport à 2017). 

La Chine, nouveau défi pour AdduXi

L’aventure de l’internationalisation démarre en 2000 quand l’industriel inaugure un deuxième site de production en Suisse, suivi de l’ouverture d’une filiale Recherche et Développement en Allemagne puis d’un bureau de vente en Espagne en 2007. Un virage stratégique justifié par le portefeuille clients : « Nous réalisons 90 % de notre activité avec des équipementiers comme Bosch et Continental qui fournissent les grands constructeurs automobiles allemands », résume Alain Palisse, fondateur et Président d’AdduXi. Toujours pour suivre ses clients équipementiers de rang 1, l’industriel Haut-Bugiste part en 2014 à la conquête du marché américain puis en 2017 s’installe en Chine en s’associant avec un partenaire local. Outre-Atlantique, la conjoncture lui est très favorable, les pouvoirs publics poussant les industriels à rapatrier leurs usines pour promouvoir le Made in USA.  

Mais la réussite d’AdduXi repose sur des bases plus pérennes qu’un alignement favorable des astres nord-américains. « Nous n’avons jamais cessé d’innover pour être en mesure de fabriquer des quantités toujours plus grandes et à moindre coût tout en garantissant la qualité » explique le fondateur. D’où des usines très compétitives (trois en France et trois à l’étranger) qui font la part belle à la robotique et à l’automatisation des procédés de fabrication. Permettant ainsi d’optimiser les coûts de production.

L’assurance MMA joue le rôle de risk manager

Mais à mesure qu’elle se développe à l’international, la société AdduXi s’expose à de nouveaux risques propres à son activité et à chaque pays. Dans ce contexte, le risk management devient une obligation. L’industriel compte sur son assureur pour l’identification et le traitement des risques. « La responsabilité civile est un sujet compliqué à gérer sur le plan international. Par exemple aux Etats-Unis, il faut prendre en compte la possibilité accrue d’actions récursoires (Class action). Nos pièces peuvent impacter indirectement la sécurité des véhicules », remarque Alain Palisse.
Autre point sensible, la chaîne logistique qui s’étire à mesure que l’entreprise se mondialise : cette nouvelle donne a amené AdduXi à cartographier avec son agent général MMA les flux marchandises au niveau mondial en estimant les risques liés au stockage et au transport pour adapter la couverture.

Quand une entreprise investit pour développer son chiffre d’affaires, elle augmente généralement la valeur de ses actifs et il faut également revoir en conséquence les montants garantis et les primes. Pour évaluer le plus exactement possible la valeur de ses actifs, AdduXi et MMA s’appuient sur un cabinet d’expertise, ce qui garantit au client un remboursement rapide en cas de sinistre. « C’est arrivé deux fois en vingt ans et MMA nous a indemnisé systématiquement conformément à nos attentes », se félicite Alain Palisse.   
Dans l’accompagnement de son client hors des frontières nationales, le cabinet Marron & Associés a sollicité, comme à son habitude, le réseau INI (International Network of Insurance) dont MMA est adhérente et qui rassemble plus de 110 compagnies d'assurance leaders partout dans le monde. « Nous nous sommes appuyés sur ces prestataires locaux pour construire un programme d’assurance international qui fournit à AdduXi les mêmes conditions de garanties et de franchise partout où il opère. Hors Union Européenne, il est même indispensable de procéder ainsi pour des raisons de fiscalité », détaille Xavier Marron, l’Agent Général MMA qui est chargé du compte AdduXi. Dans la construction de ce programme d’assurance multi-pays, Xavier Marron joue le rôle de coordinateur : « C’est une mécanique triangulaire complexe entre notre structure, le département international
MMA et les assureurs locaux situés à l’étranger. À tout moment, il faut veiller à bien partager l’information pour savoir qui fait quoi. »

« Nous avons établi un cahier des charges des risques encourus »

Au fil des ans, cet accompagnement a permis d’établir entre l’agent et son client un véritable partenariat fondé sur la réactivité, l’écoute mutuelle et la proximité. Celle-ci repose aussi sur l’ancienneté de la relation et la confiance entre ces deux entreprises. « AdduXi est notre client depuis sa fondation », rappelle Xavier Marron, actuel dirigeant du cabinet Marron & Associés qui compte désormais 18 salariés et qu’il codirige avec Sébastien Lopez. De son côté, Alain Palisse apprécie que MMA maîtrise son métier. « Une connaissance fine des particularismes locaux par des correspondants locaux permet de cadrer la bonne garantie au bon tarif », précise-t-il.

Partage d’expériences et échange d’informations

MMA ne se contente pas d’assurer ses clients : l’entreprise mène un travail rigoureux en amont pour les aider à réduire leurs risques à l’international en prodiguant toutes sortes de conseils notamment à l’occasion des visites de sites et de revues annuelles des opérations. Son appartenance à INI, lui en donne une vision transverse grâce au partage d’expériences et d’échange d’informations. MMA peut ainsi mobiliser les équipes spécialisées de ce réseau pour allouer à ses clients un appui local au montage et au suivi des plans de prévention. L’entreprise peut aussi mandater ses partenaires pour réaliser des études de risques en local et transmettre des rapports complets qui viendront compléter le dispositif.

« Parce qu’elle suit quelques 500 PME et ETI françaises ayant des implantations à l’international, MMA dispose par ailleurs d’une expertise enviable sur la prévention des risques et les bonnes pratiques afférentes », confirme Philippe Gleran, Délégué Régional de la Souscription à Lyon. Cette connaissance contribue à crédibiliser l’assureur comme en témoigne la hausse en 2016 puis 2017 de +25 % de la collecte de primes des clients entreprises liés à l’international. « Nous sommes toujours un acteur qui compte sur ce marché » en conclut Phlippe Gleran.

Article réalisé en partenariat avec Le Figaro Entrepreneurs 

Protégez vos intérêts avec la protection juridique MMA

MMAPRO_protection_juridique.jpg

Avec l’option protection juridique de la multirisques professionnel MMA, le chef d’entreprise peut bénéficier d’informations sur la réglementation applicable, être accompagné par un juriste expert en négociation pour trouver une solution amiable en cas de conflit avec un fournisseur par exemple, à condition que le contrat soit régi par la loi française. Si la négociation amiable n'aboutit pas, le chef d’entreprise bénéficie d’un accompagnement dans la procédure judiciaire pour tout litige dans l’Union Européenne (prise en charge des frais de défense).

Protection Juridique MMA